par La rédaction

Salon de New York 2011 : Jeep Grand Cherokee SRT8, pure testostérone

A titre d'alternative aux massifs adversaires du genre chez Lexus (RX), BMW (X5M), Mercedes (ML63 AMG), Audi (Q7 V12) ou encore Range Rover V8 suralimenté, Grand Cherokee SRT8 de son histoire (courte histoire puisque la première de cette version remonte à 2006 sur le Grand Cherokee 3), une déclinaison évidemment signée de la division SRT alias Street and Racing Technology.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

A titre d'alternative aux massifs adversaires du genre chez Lexus (RX), BMW (X5M), Mercedes (ML63 AMG), Audi (Q7 V12) ou encore Range Rover V8 suralimenté, Jeep profite du salon de New York pour dévoiler le plus rapide Grand Cherokee SRT8 de son histoire (courte histoire puisque la première de cette version remonte à 2006 sur le Grand Cherokee 3), une déclinaison évidemment signée de la division SRT alias Street and Racing Technology.

Sans aucune forme de surprise, comme les autres STR8 du genre, ce Grand Cherokee reprend le V8 HEMI 6.4 l de 465 ch (+ 45 ch par rapport au V8 HEMI 6.1 l auquel il se substitue) et 630 Nm (90 % du couple maximal est disponible entre 2 800 tr/mn et 6 000 tr/mn).

Malgré un poids culminant à 2,5 t sur la balance, ce SRT8 envoie du bois avec un 0 à 96 km/h expédié en 4,8 s... Le quart de mile demande quelques 13 s. Quant à la vitesse de pointe revendiquée, elle s'affiche à 250 km/h.

Sur autoroute, reprenant les artifices de la Chrysler 300 SRT8, la consommation chuterait de 13 %. Si Jeep ne précise pas la transmission élue, on peut s'orienter vers une boîte automatique à 5 rapports avec commandes  au volant. Cinq modes de conduite sont proposés. Jeep promet aussi un modèle plus dynamique (châssis optimisé avec résistance à la torsion augmentée de 146 %).

Pour conclure signalons les artifices classiques du genre pour une auto estampillée SRT8. Pêle-mêle, ce SUV sportif hérite de jantes de 20 pouces en alu, d'une monte Pirelli PZero 295/45,  de prises d'air additionnelles, diffuseur, double sortie d'échappement, couleur de calandre ton carrosserie, volant cuir, instrumentation spécifique (on note par exemple sur l'ordinateur de bord un chrono spécial pour courir le 1/4 de mile via le track day), cuir Nappa, surpiqures, badges SRT8, sièges avant chauffants et ventilés, éléments en fibre de carbone (tableau de bord notamment), le meilleur des équipements de confort et de sécurité, système audio Harman Kardon (19 HP, 825 watts), etc, etc. Belle et puissante bête laquelle avec ses autres artifices de style est à découvrir ci-dessous !

A lire également. Spyshot : Jeep Grand Cherokee SRT8 et Le nouveau Jeep Grand Cherokee en images et en vidéo.

A voir également. Galerie Jeep Grand Cherokee SRT8.

Source : Jeep/Chrysler.

Pour résumer

A titre d'alternative aux massifs adversaires du genre chez Lexus (RX), BMW (X5M), Mercedes (ML63 AMG), Audi (Q7 V12) ou encore Range Rover V8 suralimenté, Grand Cherokee SRT8 de son histoire (courte histoire puisque la première de cette version remonte à 2006 sur le Grand Cherokee 3), une déclinaison évidemment signée de la division SRT alias Street and Racing Technology.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.