par Gautier Bottet

Permis de conduite autonome pour SAIC en Californie

La Californie continue à s'imposer comme l'un des hauts lieux de développement de la conduite autonome. Le groupe chinois SAIC vient d'y décrocher une autorisation pour mener ses tests sur route ouverte.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Ce sont donc à présent 36 autorisations de tests de voiture autonome qui ont été accordés par le DMV (Department of Motor Vehicle) en Californie. 36 entreprises issues du monde de l'électronique, ou de l'automobile, mais aussi de divers horizons géographiques : Etats-Unis, Allemagne, France (Navya, Valeo), Japon, Corée...

Pour le contingent chinois, on trouve Baidu, ainsi que les start-up automobiles NextEV et Faraday. Et c'est donc pour la première fois un constructeur chinois d'envergure qui vient de recevoir son autorisation. SAIC (Shanghai Auto) est la 35ème entreprise dans ce cas, la 36ème étant AImotive Inc.

Le groupe chinois met actuellement les bouchées double pour faire son retard. La Chine se pose comme l'un des marchés les plus demandeurs. Et les autorités veulent profiter du développement de la voiture autonome tout comme du véhicule électrique pour pousser leur industrie automobile au premier rang à l'échelon international. Son autorisation californienne concernerait 2 véhicules de tests, avec comme base le SAIC Innovation Center dans la Silicon Valley. SAIC a débauché des spécialistes du sujet chez d'autres constructeurs et chez des équipementiers.

Source : DMV

Pour résumer

La Californie continue à s'imposer comme l'un des hauts lieux de développement de la conduite autonome. Le groupe chinois SAIC vient d'y décrocher une autorisation pour mener ses tests sur route ouverte.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.