par La rédaction

Parterre de supercars et coup de pied aux fesses

La version allemande de Sport Auto, coutumière du genre, s'est fendue d'un comparatif en très haute sphères dans son édition à paraître au mois d'octobre. Au programme des runs d'accélérations sur lignes droites avec ce qui se fait de mieux en versions de séries ou en déclinaisons préparateurs et des milliers de chevaux lâchés sur la piste. Des compétitions de sprint plus tard entre la meute lâchée, les verdicts des chronomètres tombent. Chacun jugera de la performance de sa protégée pour une liste presque complète de la production auto la plus délirante de la planète.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Par ici quelques supercars démoniaques, là quelques modèles de série parmi les plus récents, là bas des compétitrices réputées ou ici encore des préparations réalisées par la crème de la crème des meilleurs sorciers du genre. Les différents classement sont à disséquer ci-dessous.

Il n'y a pas à dire mais une fois lancée, la Koenisgegg CCX-R ne laisse presque que des miettes à la concurrence. Quant à la Wiesmann GT MF5 elle se révèle clairement d'une efficacité redoutable conjuguée à une régularité quasi sans faille. Il ne manquerait plus qu'une vidéo best-of. Avec les images et le son, ce comparatif prendrait vraiment une autre dimension. Allez, place aux classements. Au final la palme revient donc à la Porsche Cargraphic-997 Turbo GT RSC : flat six de 3.6 l gavé par deux turbos, 624 ch à 6 280 tr/min, 826 Nm à 3 770 tr/min, 1 519 kg, v-max de 326 km/h, boîte six manuelle ou encore 267 750 euros.

0-100 km/h.

3.1 s - Porsche 997.2 Turbo PDK, 500 PS/1606 kg.

3.2 s - Lamborghini Murcielago LP 670-4 SV, 670 PS/1751 kg.

3.9 s - Gumpert Apollo, 700 PS/1148 kg.

3.9 s - Koenisgegg CCX-R, 806 PS/1473 kg.

3.9 s - Wiesmann GT MF5, 507 PS/1421 kg.

4.0 s - Porsche GT3, 435 PS/1453 kg.

4.5 s - Aston Martin V12 Vantage, 517 PS/1709 kg.

4.7 s - Cadillac CTS-V, 564 PS/1955 kg.

0-200 km/h.

9.5 s - Gumpert Apollo, 700 PS/1148 kg.

9.8 s - Koenigsegg CCX-R, 806 PS/1473 kg.

10.3s - Lamborghini Murcielago LP 670-4 SV, 670 PS/1751 kg.

10.8s - Porsche 997.2 Turbo PDK, 500 PS/1606 kg.

11.6s - Wiesmann GT MF5, 507 PS/1421 kg.

12.8s - Porsche GT3, 435 PS/1453 kg.

14.0s - Aston Martin V12 Vantage, 517 PS/1709 kg.

14.3s - Cadillac CTS-V, 564 PS/1955 kg.

0-300 km/h.

24.7s - Koenigsegg CCX-R, 806 PS/1473 kg.

26.7s - Gumpert Apollo, 700 PS/1148 kg.

29.7s - Lamborghini Murcielago LP 670-4 SV, 670 PS/1751 kg.

40.6s - Wiesmann GT MF5, 507 PS/1421 kg.

41.9s - Porsche 997.2 Turbo PDK, 500 PS/1606 kg.

50.3s - Porsche GT3, 435 PS/1453 kg.

53.7s - Aston Martin V12 Vantage, 517 PS/1709 kg.

69.3s - Cadillac CTS-V, 564 PS/1955 kg.

Préparateurs.

0-100 km/h.

1. 3,0 s - Cargraphic-997 Turbo GT RSC.

2. 3,6 s - Geiger-Ford GT.

3. 3,6 s - MTM-Audi RS6 R.

4. 3.6 s - Ruf Rt12 S, 685 PS/1608 kg.

5. 3,7 s - TechArt GTstreet RS.

6. 4,3 s - Geiger-Corvette Z06.

0-200 km/h.

1. 9,1 s - Cargraphic-997 Turbo GT RSC.

2. 9,5 s - Geiger-Ford GT.

3. 10,0 s - TechArt GTstreet RS.

4. 10.6s - Ruf Rt12 S, 685 PS/1608 kg.

5. 11,0 s - MTM-Audi RS6 R.

6. 12,0 s - Geiger-Corvette Z06.

0-300 km/h.

1. 22,8 s - Geiger-Ford GT.

2. 23,8 s - Cargraphic-997 Turbo GT RSC.

3. 26,4 s - TechArt GTstreet RS.

4. 27.3s - Ruf Rt12 S, 685 PS/1608 kg.

5. 35,5 s - MTM-Audi RS6 R.

6. 43,2 s - Geiger-Corvette Z06.

0-300 km/h-0.

1. 30,3 s - Geiger-Ford GT.

2. 30,8 s - Cargraphic-997 Turbo GT RSC.

3. 31,6 s - Koenigsegg CCX-R.

4. 33,3 s - Gumpert Apollo Speed.

5. 33,4 s - TechArt GTstreet RS.

6. 34,4 s - Ruf Rt12 S.

7. 36,2 s - Lamborghini Murciélago LP670-4 SV.

8. 43,2 s - MTM-Audi RS6 R.

9. 47,7 s - Wiesmann GT MF5.

10. 49,0 s - Porsche 997 Turbo PDK.

11. 50,7 s - Geiger-Corvette Z06.

12. 57,1 s - Porsche 997 GT3 mk2.

13. 61,2 s - Aston Martin V12 Vantage.

14. 77,0 s - Cadillac CTS-V.

A lire également. Tuner GP & Drift Challenge 2009 : le Grand Prix et Tuner GP & Drift Challenge 2009 à Hockenheim.

Source : Sportauto via Worldcarfans.

Pour résumer

La version allemande de Sport Auto, coutumière du genre, s'est fendue d'un comparatif en très haute sphères dans son édition à paraître au mois d'octobre. Au programme des runs d'accélérations sur lignes droites avec ce qui se fait de mieux en versions de séries ou en déclinaisons préparateurs et des milliers de chevaux lâchés sur la piste. Des compétitions de sprint plus tard entre la meute lâchée, les verdicts des chronomètres tombent. Chacun jugera de la performance de sa protégée pour une liste presque complète de la production auto la plus délirante de la planète.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.