par Thibaut Emme

Opel Astra Sports Tourer : désirable

Dans la jungle des SUV et autres crossovers, il reste tout de même des breaks. Voici la nouvelle Opel Astra Sports Tourer, premier break avec le design "bold and pure".

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Ce n'était qu'une question de temps pour découvrir le break Astra après la présentation de la version "hatchback" à hayon. Sans surprise, voilà donc la version sac à dos de l'Opel Astra. A l'avant, pas de surprise, on retrouve le Vizor, pleinement intégré et non greffé comme sur d'autres modèles en milieu de vie. Il intègre le système d'éclairage Intelli-Lux LED® Pixel qui a été lancé sur l'Insignia et le Grandland avant de descendre sur le segment compact. 168 éléments à LED pour éclairer sans éblouir (promesse...).

Ici, le profil est évidemment différent avec une ligne de toit qui se prolonge vers un arrière marqué par un montant arrière en aileron de requin. Les lignes sont tendues et "simples". L'arrière en lui-même est marqué par les fins feux arrière qui étirent visuellement cette face arrière. Le bouclier aussi y participe avec un pli qui court tout le long du hayon et déborde sur les côté, entourant les catadioptres.

Le traitement bi-ton avec le toit noir allège visuellement l'Opel Astra Sports Tourer et en fait un break aux lignes qui reposent les yeux par rapport à tout un tas de "torture designesque". L'intérieur reprend celui de la berline avec tous les équipements modernes de cette dernière.

Jusqu'à 225 chevaux PHEV

La nouvelle Astra Sports Tourer sera disponible en versions thermiques avec des moteurs à essence ou Diesel allant de 110 chevaux à 130 chevaux accouplés à une boîte manuelle à 6 rapports (EAT8 en option). Il y aura une version hybride essence de 225 chevaux (déjà bien connue). Elle est accouplée à une boîte automatisée e-EAT8 à 8 rapports avec moteur électrique intégré.

Pour les dimensions, on a 4,642 m de longueur pour 1,86 m de large et 1,48 m de haut. L'empattement est de 2,732 m (plus long de 57 mm que la version à hayon). C'est 70 mm plus long que la génération précédente malgré 60 cm de moins en longueur. Le seuil de chargement est d'environ 60 cm. On accède alors à un volume de 608 litres dans les versions thermiques et 548 litres dans la version hybrides rechargeable PHEV (il faut bien loger les batteries). Ce volume peut aller jusqu'à 1 634 litres tout rabattu (ou 1574 en PHEV).

Ce nouvel Opel Astra Sports Tourer a des astuces pratiques. Il y a l"Intelli-Space" qui est un plancher mobile qui permet de compartimenter les choses. On peut même atteindre le kit anti-crevaison via les sièges arrière sans avoir à tout décharger le coffre. Malin. Evidemment, il y a l'ouverture sans main du hayon (via un mouvement du pied).

La commercialisation de l'Opel Astra Sports Tourer est prévue pour le début de 2022.

Notre avis, par leblogauto.com

Heureusement, le segment des breaks dits compacts continue d'avoir assez de modèles proposés pour être intéressant. Cela permet d'éviter de tomber dans le SUV pour ceux qui veulent de l'emport sans tomber dans le "pavé".

Evidemment, si on met un Peugeot 5008 en face par exemple, on a plus de coffre (780 litres) pour une même longueur de 4,64 m environ. Reste le poids moins élevé pour le break, et le style. Mais, c'est une affaire de goût de ce côté.

Pour résumer

Dans la jungle des SUV et autres crossovers, il reste tout de même des breaks. Voici la nouvelle Opel Astra Sports Tourer, premier break avec le design "bold and pure".

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.