par La rédaction

Mazda Skyactiv 2 : encore moins énergivore

Mazda suit un chemin différent de ses concurrents dans la course à l'efficience. Le constructeur japonais estime que l'on n'a pas encore tiré le meilleur du moteur thermique et annonce de gros progrès à venir pour sa démarche résumée par le label Skyactiv.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Automotive News s'est entretenu avec Mitsuo Hitomi, responsable du développement de la motorisation chez Mazda. La seconde génération de moteurs Skyactiv, a un plan de développement calqué sur la mise en application des normes européennes de rejet de CO2 qui passeront à 95 grammes en 2020 puis 65 grammes en 2025. Par rapport au moteur Skyactiv-G actuel, la version 2 du moteur essence devrait voir  ses niveaux de consommation et d'émissions de CO baisser de 30 %, ce qui est considérable.

Hitomi indique que le facteur principal de progression est dans l'amélioration de la combustion. Les moteurs SkyActiv 2, grâce à un taux de compression de 18:1, encore plus élevé que le taux actuel de 14:1, une valeur très inhabituelle pour un moteur essence, permettront la mise en oeuvre de la technologie HCCI (Homogeneous Charge Compression Ignition), qui utilise la forte compression pour l'auto-ignition du mélange, offrant une meilleure combustion qui permet un mélange moins riche pour un même rendement et génère moins d'émissions. La technologie est connue, tout le challenge résidant dans l'élargissement de la plage de régimes dans laquelle elle fonctionne. Cette technologie permettra par ailleurs d'amoindrir les différences entre les carburants utilisés. Mazda développe ainsi en parallèle sa technologie SkyActiv pour les moteurs essence et diesel.

Un autre avantage mis en avant par Mazda est que les caractéristiques de puissance et de couple de ces futurs moteurs permettront optimisation et réduction de poids au niveau des transmissions, caisses et châssis.

Source : Automotive News.

Crédit illustration : Mazda.

Pour résumer

Mazda suit un chemin différent de ses concurrents dans la course à l'efficience. Le constructeur japonais estime que l'on n'a pas encore tiré le meilleur du moteur thermique et annonce de gros progrès à venir pour sa démarche résumée par le label Skyactiv.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.