par Elisabeth Studer

Mazda relance sa production aux US

Mazda vient de redémarrer la production de véhicules aux États-Unis pour la première fois en dix ans après avoir enregistré sa meilleure année de ventes sur le marché américain.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Nouvelle usine Mazda en Alabama avec Toyota

La production vient de débuter dans une nouvelle usine implantée à Huntsville, en Alabama, construite avec Toyota pour un coût d'environ 2,3 milliards de dollars.

Alors que la pandémie de coronavirus et les pénuries de puces ont ralenti l'industrie automobile l'année dernière, Mazda a maintenu son élan aux États-Unis en y donnant la priorité aux livraisons de populaires SUV. L'usine de Huntsville fabriquera le SUV CX-50 pour le marché nord-américain.

L'usine de Huntsville a une capacité de production annuelle de 150 000 véhicules pour Mazda et de 150 000 véhicules pour Toyota. La première voiture à sortir des chaînes de montage de l'usine a été le SUV Toyota Corolla Cross en septembre dernier.

2eme année consécutive de hausse des ventes de Mazda aux USA

2021 a représenté la deuxième année consécutive d'augmentation des ventes aux États-Unis, en hausse de 19% à 332 756 véhicules, selon les chiffres communiqués par Mazda, un record depuis que la société a commencé à publier ses résultats commerciaux en 2004.

Certes, cette hausse est à relativiser compte-tenu du faible niveau antérieur des ventes, lesquelles avaient été impactées par de nouvelles réglementations environnementales.

Importance du marché nord-américain pour Mazda

"La production du CX-50 ici signifie l'importance du marché nord-américain pour Mazda et notre engagement à investir aux États-Unis", a déclaré Jeff Guyton, PDG de Mazda North American Operations.

Le CX-50 est le dernier SUV de Mazda, le CX-5 et le CX-30 ont quant à eux contribué à la croissance des ventes aux États-Unis en 2021.

Mazda : production aux USA de 1987 à 2012 puis au Mexique

Mazda, cinquième constructeur automobile japonais en termes de ventes mondiales, a lancé sa production automobile aux États-Unis en 1987 dans sa propre usine du Michigan. En 1992, la société a conclu une joint-venture avec Ford, mais confronté durant des années à des problèmes de sous-capacités, la production américaine de Mazda a pris fin en 2012.

Deux ans plus tard, la société a installé une usine au Mexique pour exporter vers les Etats-Unis.

Les règles tarifaires devenant plus strictes en vertu de l'accord États-Unis-Mexique-Canada, qui a remplacé l'ALENA, entré en vigueur en 2020, Mazda a commencé à repenser son réseau de production nord-américain.

Etats-Unis qui rient, Chine et Japon qui pleurent

La croissance aux États-Unis est à contre-courant des difficultés rencontrées par Mazda en Chine et au Japon. Les ventes en Chine ont chuté de 14 % à 183 953 véhicules, tandis que les ventes intérieures ont chuté de 11 % à 157 261 véhicules, le chiffre le plus le plus bas remontant à 1970. Les baisses sont dues en partie à la décision de Mazda de donner la priorité au marché américain.

Au niveau mondial, les ventes de Mazda ont augmenté de 4 % en 2021 pour atteindre environ 1,29 million de véhicules, la première augmentation en trois ans. Malgré la croissance, le volume mondial reste environ 10 % inférieur au niveau d’avant pandémie de 2019.

Sources : Nikkei

Pour résumer

Mazda vient de redémarrer la production de véhicules aux États-Unis pour la première fois en dix ans après avoir enregistré sa meilleure année de ventes sur le marché américain.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.