par Elisabeth Studer

Joe Biden adoubé par l’UAW, puissant syndicat automobile US

Remous politiques en vue aux Etats-Unis ! Voire bataille rangée entre candidats à la présidence des Etats-Unis ? En pleine crise du coronavirus, l’UAW (Union des travailleurs de l’Automobile US ) a déclaré adouber Joe Biden comme candidat à l’élection présidentielle 2020. Un choix on ne peut plus symbolique alors qu’emploi et reprise d’activités dans le secteur automobile sont au cœur de la préoccupation de Donald Trump, la crise sanitaire se confondant désormais avec une grave crise économique et sociale.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

L’industrie automobile US : un enjeu de campagne majeur

Si Donald Trump a fortement courtisé les employés de l'automobile dans des États clés tels que le Michigan et l'Ohio, Biden a quant à lui vanté son soutien aux la main d’œuvre du secteur lorsqu'il était vice-président, apportant parallèlement son soutien aux politiques défendues par les syndicats.

"En ces temps dangereux et difficiles, le pays a besoin d'un président qui fera preuve d'un leadership clair et stable, d'une acrimonie moins partisane et d'un meilleur équilibre pour les droits et la protection des travailleurs américains", a déclaré mardi le président de l'UAW, Rory Gamble, dans un communiqué. Gloups … le message est clair … la réponse de Donald Trump via un tweet rageur ne devrait pas tarder.

Les négociations sur la reprise d'activités au coeur du débat

Le syndicat a par ailleurs déclaré qu’il avait ces derniers jours négocié des normes de sécurité renforcées concernant les politiques de retour au travail dans le cadre de la crise du COVID-19.

"Cette question démontre la nécessité pour la direction présidentielle de suivre les conseils de la science et de donner aux employés une place dans les discussions concernant leur sécurité et leur bien-être", indique le communiqué. "Il est maintenant temps pour les travailleurs de prendre place à la table » ajoute-t-il.

L’ UAW soumis à des enquêtes de l’administration Trump pour corruption

Rappelons aussi que sous l'administration Trump, le syndicat a fait l'objet d'une enquête fédérale pluriannuelle sur des dossiers de corruption. Les investigations ont jusqu'à présent donné lieu à des accusations contre 14 personnes et à l’élaboration de plaidoyers mettant en avant leur culpabilité pour 13 d'entre eux. L'ancien président des UAW, Gary Jones, devrait plaider coupable pour détournement de fonds.

Lors de la dernière élection présidentielle, le syndicat avait approuvé la candidate démocrate Hillary Clinton.

Sources : Automotive News

Pour résumer

Remous politiques en vue aux Etats-Unis ! Voire bataille rangée entre candidats à la présidence des Etats-Unis ? En pleine crise du coronavirus, l’UAW (Union des travailleurs de l’Automobile US ) a déclaré adouber Joe Biden comme candidat à l’élection présidentielle 2020. Un choix on ne peut plus symbolique alors qu’emploi et reprise d’activités dans le secteur automobile sont au cœur de la préoccupation de Donald Trump, la crise sanitaire se confondant désormais avec une grave crise économique et sociale.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.