par Thibaut Emme

Inde : les 6 airbags obligatoires repoussés d'un an

Il n'y pas que les livraisons qui sont perturbées par les ruptures d'approvisionnement de puces électroniques. L'Inde a décidé de repousser d'une année l'entrée en vigueur d'une mesure de sécurité automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

En effet, le ministre des Transports routiers, Nitin Gadkari a annoncé que l'obligation pour les véhicules particuliers d'avoir 6 airbags obligatoire était repoussée d'une année. Ce ne sera donc qu'au 1er octobre 2023 que cette sécurité accrue sera proposée de série.

"Compte tenu des contraintes de la chaîne d'approvisionnement mondiale auxquelles est confrontée l'industrie automobile et de son impact sur le scénario macroéconomique, les règles seront mises en œuvre à partir d'octobre 2023" selon le Ministre cité par Reuters.

Au final, cela arrange bien les constructeurs qui s'étaient levés contre cette obligation. Selon eux, rendre obligatoires les 6 airbags allait forcément renchérir le prix des voitures et décourager une grande partie des clients. Actuellement seuls deux airbags sont obligatoires et même si cela a grandement amélioré la sécurité des voitures vendues en Inde, elles restent plus dangereuses que celles vendues dans d'autres pays.

Pour une poignée de dollars de plus

Selon JATO Dynamics, les 6 airbags pourraient renchérir le prix de plus de 230 dollars US. Maruti Suzuki, premier constructeur en Inde, est contre cette mesure obligatoire. Ce n'est évidemment pas un souci technique puisque les voitures en Inde sont proposées avec 6 airbags dans les versions les plus chères. Ce sont, comme souvent les versions de base qui sont les plus dangereuses.

En Inde, la sécurité routière est une notion très vague. En 2021, il y a eu officiellement 155 622 décès dans un accident de la route. Ramené au nombre d'habitants, cela donne 0,11 tués pour mille soit deux fois plus qu'en France. Mais, le trafic n'est pas le même et ramené au nombre de véhicule, cela donne 0,53 tués pour 1000 véhicules selon les données du National Crime Record Bureau (NCRB. En France on est en dessous des 0,1 tués pour mille véhicules.

La plupart du temps, la vitesse (56%), une conduite dangereuse ou erratique (28%), et l'absence de ceinture sont en cause dans les accidents ou les décès. Mais il y a aussi un parc roulant âgé et dont les véhicules n'ont pas les équipements de base de la sécurité comme l'ABS, l'ESP ou comme évoqué ici, des airbags. 44% des tués étaient à deux roues.

Notre avis, par leblogauto.com

Le Ministre des transports souhaite diviser par deux le nombre d'accidents et de décès routiers d'ici la fin 2024. Cela semble improbable, surtout si on repousse l'obligation d'avoir 6 airbags de série même pour les véhicules d'entrée de gamme. Pourtant l'Inde est régulièrement agitée de soubresauts en faveur de la sécurité routière. Il s'agit souvent d'accidents de cars qui font des dizaines de morts d'un coup, ou même d'une personne publique.

Début septembre, le décès de Cyrus Pallonji Mistry, l'ancien président du conglomérat indien Tata Sons dans un accident de la route a provoqué un remous qui se calme finalement très vite avec cette obligation repoussée d'un an. Il faut dire que Monsieur Mistry est mort dans une Mercedes blindée d'airbag, mais qui roulait trop vite. Placé à l'arrière il n'avait pas de ceinture. Est-ce qu'avant les airbags il ne faudrait pas des campagnes "un petit clic vaut mieux qu'un grand choc" comme on a eu en France en 1975 ?

Pour résumer

Malgré des chiffres de sécurité routière mauvais avec plus de 155 000 décès en 2021, l'Inde repousse d'une année l'obligation d'avoir 6 airbags dans les voitures particulières neuves.

Un délai souhaité par les constructeurs qui justifient cela par la pénurie de composants électroniques et un prix qui serait plus élevé. Pourtant officiellement, le sous-continent souhaite diviser par deux le nombre de tués sur les routes d'ici 2 ans.

C'est loin d'être gagné.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.