par Joest Jonathan Ouaknine

Genève 2010 Live: Hispano Suiza H6B 1928

On continue dans Hispano-Suiza tente un énième retour. Pour se crédibiliser, ils ont apporté une H6B de 1928.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

On continue dans la fibre nostalgique! Hispano-Suiza tente un énième retour. Pour se crédibiliser, ils ont apporté une H6B de 1928.

La H6 représentait l'apogée d'Hispano-Suiza. Pendant la guerre, elle avait conçu un V12 pour avions. On disait que le 6 cylindres en ligne de la H6 de 1919 était une version "coupée en deux" par Mark Birkigt de ce V12.

Hispano rivalisait alors avec Rolls-Royce en terme de prestige et de finition. Son moteur 6,6l offrait 135ch, de quoi atteindre environ 140km/h. C'était l'une des premières voitures équipées de quatre tambours (la tendance à l'époque était de n'avoir de freins qu'à l'avant.)

L'Anglais Joel Woolf Bornato (surnommé "Baby" avec une pointe d'humour british car il a été champion de boxe en poids-lourd) remporta des records sur H6, en 1922. Puis, ce fils du roi des mines Sud-Africaine décida de piloter des Bentley au Mans, uniquement parce qu'il aimait bien cette marque. Mais c'est une autre histoire...

André Dubonnet (fils du fameux fabricant d'apéritif) se fit créer une H6c très spéciale pour la Targa Florio 1924. Dubonnet (par ailleurs ancien aviateur et membre de l'équipe de France de Bobsleigh) n'a jamais été très rapide. Mais il arriva au bout de l'éprouve course et conduisit ensuite jusqu'à Naples comme si de rien n'était.

Hispano-Suiza passa un accord avec Laurin & Klement, bientôt racheté par Skoda. De 1925 à 1929, des H6 furent ainsi produites en Tchécoslovaquie, d'abord sous forme d'assemblages de kits expédiés de France, puis avec des pièces produites sur place.

En 1930, Hispano-Suiza s'offre son concurrent Ballot et en 1932, la V12 remplace l'H6. C'est le début de la fin: les effets de la crise économique se font sentir. L'état devient actionnaire en 1937, avant de forcer Hispano-Suiza a abandonner l'automobile pour se concentrer sur les moteurs d'avions. En 1945, elle fut fondue dans la SNCEMA.

Notez qu'Hispano a tenté plusieurs retours. Après guerre, elle construisit des prototypes de berline à moteur Ford et traction avant. Signe particulier: trois volumineux radiateurs à l'avant.

En 2000, à Genève, le bureau d'étude Espagnol Mazel présenta un concept-car "Hispano-Suiza HS21", suivie par la K21 (2001) et la HS21-GTS (2002.) Il s'agissait uniquement de démontrer son savoir-faire. En 2004, Mazel revint avec la HS21, repeinte et ce fut tout.

Pour résumer

On continue dans Hispano-Suiza tente un énième retour. Pour se crédibiliser, ils ont apporté une H6B de 1928.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.