par Elisabeth Studer

Ford revient au rapport mensuel, coup de comm pour le F150 ?

Alors que Ford avait cessé depuis près de deux ans de publier un rapport de ventes mensuel, pour ne fournir que des statistiques trimestrielles, le constructeur modifie sa stratégie. Il devrait retourner à ses anciennes pratiques dans un «avenir prévisible».

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Changement de communication de Ford lié au Covid … et à la nouvelle direction ?

Si Ford - par le biais de Said Deep, porte-parole de l'entreprise, explique ce revirement par sa volonté de donner aux investisseurs plus de détails sur ses performances américaines pendant la pandémie, il n'en demeure pas moins que ce changement de stratégie de communication voit le jour alors que le 1er octobre dernier, Jim Farley vient de succéder en tant que PDG à Jim Hackett, parti à la retraite.

Lancement de 4 modèles clés

Autre élément et non des moindres qui pourrait expliquer ce "retour aux sources" : Ford lance à l'heure actuelle quatre modèles clés, dont en tout premier lieu une refonte de son pick-up F-150, son modèle le plus vendu à l'heure actuelle, la Mustang Mach-E électrique, le nouveau SUV Bronco et le Bronco Sport.

FCA et Ford s'étaient alignés sur la périodicité retenue par General Motors

Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Ford et une grande partie du reste de l'industrie automobile avaient suivi General Motors en passant aux rapports trimestriels.

Suite à l'annonce de Ford faisant étant d'une prochaine publication mensuelle, une porte-parole de GM a déclaré à Automotive News que le constructeur continuerait de publier ses ventes chaque trimestre.

«Nous pensons que la meilleure façon d'évaluer les tendances des ventes dans notre entreprise est d'examiner les résultats sur une base trimestrielle», a-t-elle déclaré.

Ford voit ses ventes chuter de plus de 6 % en octobre aux USA

Les ventes de Ford aux États-Unis ont chuté de 6,1% en octobre, entraînées en partie par l'adaptation d'une de ses usines en vue de produire la version redessinée de son pick-up F-150, son modèle le plus vendu.

Cette baisse est à comparer à la hausse de 1 % enregistrée globalement dans le secteur, alors que le marché américain continue de rebondir après la fermeture des sites industriels opérés au printemps dernier suite aux mesures prise pour lutter contre la pandémie du Covid19.

Le mois dernier, Ford a vendu 181 820 véhicules en excluant les camions lourds, contre 193 571 un an plus tôt.

Les ventes de pick-up de la série F ont chuté de 4% à 71 593 unités en octobre, alors que le constructeur avait préalablement connu son meilleur troisième trimestre pour les ventes de pick-up en 15 ans.

Si  certes Ford a vendu près de 900 000 véhicules de la série F l'année dernière, il tente désormais de faire face à la concurrence  des versions récemment remaniées du Ram de Fiat Chrysler et du Chevrolet Silverado de GM.

Une stratégique mais coûteuse conversion industrielle pour le F-150

Le mois dernier, le directeur financier de Ford, John Lawler, avait déclaré aux investisseurs que Ford pourrait perdre la vente de 100 000 véhicules de type F-150 au quatrième trimestre en convertissant une usine près de Kansas City pour produire le modèle redessiné.

C'est l'une des principales raisons pour lesquelles Ford avait estimé qu'au cours des trois derniers mois de 2020, il ne parviendrait qu'à atteindre le seuil de rentabilité ou ne gagnerait au mieux que 500 millions de dollars avant intérêts et impôts, alors même que son bénéfice s'élevait à 3,6 milliards de dollars au troisième trimestre dernier.

Production de masse pour le F-150

Le constructeur avait alors précisé déclaré que le lancement du nouveau F-150, qui comprend également la conversion d'une usine à Dearborn, dans le Michigan, se déroulait sans heurts.

«Nous sommes loin de déclarer la victoire», avait déclaré Farley aux investisseurs lors de la publication de ses résultats fin octobre, ajoutant que les équipes avaient beaucoup progressé et que Ford atteignait désormais la production de masse.

Ford se concentre sur trucks, crossovers et SUV

Les ventes de trucks Ford ont chuté de 7,4%, entraînées par une baisse de 26% des livraisons de fourgons commerciaux Transit. Les ventes de voitures ont chuté de 45%, alors que le constructeur continue de délaisser le marché des berlines aux États-Unis pour se concentrer sur des trucks, crossovers et SUV plus rentables.

La marque Premium Lincoln a vendu 2,8 % de véhicules de plus en octobre qu'un an plus tôt, propulsée par une augmentation de 37 % des livraisons de son petit crossover Corsair.

Sources : Bloomberg, Automotive News

Pour résumer

Alors que Ford avait cessé depuis près de deux ans de publier un rapport de ventes mensuel, pour ne fournir que des statistiques trimestrielles, le constructeur modifie sa stratégie. Il devrait retourner à ses anciennes pratiques dans un «avenir prévisible».

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.