par Frederic Papkoff

Fiat redémarre son usine en Argentine... avec Tata

Suite à la crise en Argentine, Fiat avait fermé en janvier 2002 son usine de Cordoba, dans le centre du pays. Aujourd'hui, le ciel se dégage quelque peu et Fiat va reprendre son activité dans le pays, et dès cet été, grâce à son nouveau partenaire, le constructeur Indien Tata...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Suite à la crise en Argentine, Fiat avait fermé en janvier 2002 son usine de Cordoba, dans le centre du pays. Aujourd'hui, le ciel se dégage quelque peu et Fiat va reprendre son activité dans le pays, et dès cet été, grâce à son nouveau partenaire, le constructeur Indien Tata...

Ainsi, Fiat et Tata ont investit ensemble 80 millions de dollars pour construire sur place des pick-ups Tata, au rythme de 25.000 exemplaires annuels. Le véhicule sera diffusé, sous la marque Fiat, en Amérique centrale et du Sud, mais aussi dans certains pays d'Europe.

La reprise ne s'arrêtera pas là puisque dès janvier 2008, la berline Siena retrouvera l'usine dans laquelle elle fut produite jusqu'en 2002, à l'époque aux cotés de la Palio. La reprise de production de la Siena coûte pour sa part à Fiat quelques 60 millions de dollars.

1000 emplois directs sont recréés, ainsi que 2000 chez les fournisseurs.

Le Pick-up Tata, au salon de Genève 2007:

Pour résumer

Suite à la crise en Argentine, Fiat avait fermé en janvier 2002 son usine de Cordoba, dans le centre du pays. Aujourd'hui, le ciel se dégage quelque peu et Fiat va reprendre son activité dans le pays, et dès cet été, grâce à son nouveau partenaire, le constructeur Indien Tata...

Frederic Papkoff
Rédacteur
Frederic Papkoff

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.