par La rédaction

Fiat Mirafiori : Marchionne gagne !

Après plus d’un mois d’âpres négociations, l’administrateur délégué du groupe Fiat Sergio Marchionne a gagné son bras de fer avec les syndicats pour relancer l’usine de Mirafiori. Un milliard d’euros seront investis pour tripler la capacité de production. En échange, les salariés renoncent à l’ancienne convention collective.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Sergio Marchionne peut se réjouir… Sur le papier, sa victoire est totale. Il devra néanmoins attendre quelques mois avant de savoir s’il a vraiment pris le dessus sur « ses » salariés.

Car pour parvenir à ses fins, l’administrateur de Fiat a simplement exclu des négociations le syndicat majoritaire de l’usine (la FIOM). En écartant les représentants les plus virulents, Marchionne a pu discuter avec les parties réformistes et faire passer son plan.

Dès 2012, les nouveaux 4x4 Jeep et Alfa Romeo seront produits à Mirafiori pour un coût d’un milliard d’euro. Cette relance ne sera pas sans demander certains efforts aux salariés. Comme à Pomigliano d’Arco, où seront produites les futures Panda, Marchionne leur demande de renoncer à l’ancienne convention collective pour un système plus « actuel » dans lequel le travail s’adapte à la demande contre une augmentation de 3 700 euros par an.

La presse transalpine y voit une bonne nouvelle comme de nombreux élus qui parlent d’un « signal positif » pour le leader de la confédération catholique ou de « vive satisfaction » selon la présidente du patronat. Cité par Le Figaro, le ministre du développement économique insiste sur le « pas important pour la croissance du système industriel ».

Reste à savoir si la FIOM appellera à la grève lors du référendum qui visera à entériner les accords. Un référendum qui ne devrait pas laisser la moindre chance aux contradicteurs de Marchionne.

A lire aussi : Sergio Marchionne répond “aux envies” de VW concernant Alfa Romeo et Ferrari

Pour résumer

Après plus d’un mois d’âpres négociations, l’administrateur délégué du groupe Fiat Sergio Marchionne a gagné son bras de fer avec les syndicats pour relancer l’usine de Mirafiori. Un milliard d’euros seront investis pour tripler la capacité de production. En échange, les salariés renoncent à l’ancienne convention collective.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.