par Gautier Bottet

FCA envisagerait d'externaliser Alfa Romeo, Maserati et Magneti Marelli

Alors que la possibilité d'un rachat de FCA par un constructeur chinois a été l'une des informations majeures du monde automobile ces derniers jours, il semble que le groupe italo-américain semble prêt à mettre en sécurité certains de ses fleurons.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Depuis quelques jours, FCA est au centre de l'attention avec une possibilité de rachat ou de coopération avec un constructeur chinois. Mais le dossier semblait avoir largement dégonflé ces dernières heures. En effet, le seul candidat visiblement en lice, Greatwall, a déclaré que l'opération n'était pour le moment qu'au stade de l'intention, tandis que du côté de FCA on déclare n'avoir eu aucun contact officiel. On aurait sans doute pu en rester là. Avec une rumeur qui fait pschit.

Vente à la découpe?

Mais non. En effet, on apprend à présent que FCA envisagerait d'externaliser Alfa Romeo, Maserati et Magneti Marelli. Comme cela a déjà été fait pour Ferrari fin 2015, et en 2011 pour les activités de véhicules industriels, devenues CNH.

L'opération donnerait naissance à une entité pour les deux marques de haut de gamme, et une autre pour l'équipementier auxquels serait adjoints Teksid et Comau. Soit une bonne partie de la valeur du groupe. Alfa / Maserati représenterait en effet environ 7 milliards, et la division équipements 5 milliards.

Ce qui mettrait ces deux entités hors du périmètre de négociation avec tout acheteur, et toujours sous contrôle de Exor, holding de la famille Agnelli. Tout en rendant le reste du groupe plus abordable pour un hypothétique acquéreur... Et sur le plan financier, cela permettrait aussi de mieux valoriser ces deux ensembles. Ce qui profitera aussi à la famille qui rappelons a aussi pour objectif de réduire sa dépendance au secteur automobile. Et visiblement, Exor ne semble pas opposé à réduire sa part dans FCA, aujourd'hui de 24,5%.

L'information fait en tout cas grimper l'action, qui prend plus de 5% à la bourse de Milan. Depuis la mi-août, l'action a grimpé de plus de 20%...

Source : Bloomberg

Pour résumer

Alors que la possibilité d'un rachat de FCA par un constructeur chinois a été l'une des informations majeures du monde automobile ces derniers jours, il semble que le groupe italo-américain semble prêt à mettre en sécurité certains de ses fleurons.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.