par Thibaut Emme

F1 : Renault devrait bien motoriser Andretti

Andretti Global toque à la porte de la Formule 1. Le grand patron de Renault, himself, a confirmé que la marque serait le fournisseur de l'unité de puissance.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Toutes les pièces se mettent en place petit à petit. A coup de rumeurs, de confirmations lors d'interview, de nouvelles rumeurs, etc. Présent à Imola pour le Grand Prix d'Emilie Romagne, Luca de Meo, le DG du groupe Renault, a indiqué qu'Andretti Global sera motorisé par un moteur "E-Tech".

Michael Andretti continue donc de tout mettre en place pour arriver dans le championnat. La FIA n'a pas encore formellement lancé l'appel d'offre pour deux nouvelles écuries, mais cela ne saurait tarder, à priori. Les conditions sont plus draconiennes que lors des épopées HRT et consorts et si une équipe postule, elle devra afficher de solides "ambitions financières" (ie. avoir un budget sourcé et vérifié puisqu'il faut débourser 200M€ de droit d'entrée).

Collaboration fructueuse mutuellement ?

Il y a plusieurs semaines, dans une interview, Mario Andretti, père de Michael et champion du monde de Formule 1 1978, avait confirmé que la future écurie avait formellement trouvé son fournisseur. Renault/Alpine n'a jamais caché son ambition de retrouver une écurie cliente pour pouvoir mieux développer son moteur, mais aussi avoir un point de chute possible pour les pilotes de sa filière Alpine.

Pour Alpine, cela pourrait aussi permettre d'accroître sa notoriété dans le monde, et surtout Outre-Atlantique, avec un nom ultra-connu dans le sport motorisé. Michael a en plus la légitimité d'avoir couru en F1 chez McLaren (13 GP en 1993, 1 podium ce qui est 1 de plus que Nico Hülkenberg...) et d'avoir remporté le CART en 1991 et avoir fait 3 podiums aux 500 Miles d'Indianapolis.

L'équipe d'Andretti devrait s'appuyer sur un châssis conçu par Dallara (ou autre). L'équipe pourrait avoir une base officielle aux USA (Andretti Autosport est à Indianapolis) mais une base opérationnelle en Angleterre, un peu à la manière de Haas. Andretti a depuis longtemps l'envie de venir en F1 et a même tenté encore tout récemment de racheter l'écurie Sauber (Alfa Romeo), en vain. L'arrivée en tant que nouvelle équipe se ferait pour la saison 2024.

Pour résumer

Andretti Global toque à la porte de la Formule 1. Le grand patron de Renault, himself, a confirmé que la marque serait le fournisseur de l'unité de puissance.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.