par Pierrick Rakotoniaina

Essai Kangoo "Pampa": Bonne à tout faire!

Renault fête son deux millionième Kangoo depuis son lancement en 1997. Pour fêter ça, la marque au Losange nous a invités, en compagnie d'une douzaine d'autres bloggueurs à une journée qui nous aura menés de l'atelier Renault sur les Champs Elysées, au fameux Technocentre, lieu particulièrement sensible en ce moment, où naissent toutes les nouvelles Renault depuis 1998. Nous reviendrons d'ailleurs en détails dans un ultérieur article sur cette journée riche en enseignements, avec un chapitre très intéressant sur l'analyse de la concurrence par Renault au sein du Technocentre. Pour l'heure, place à l'essai de la star du jour, le Kangoo "Pampa"!

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Renault fête son deux millionième Kangoo depuis son lancement en 1997. Pour fêter ça, la marque au Losange nous a invités, en compagnie d'une douzaine d'autres bloggueurs à une journée qui nous aura menés de l'atelier Renault sur les Champs Elysées, au fameux Technocentre, lieu particulièrement sensible en ce moment, où naissent toutes les nouvelles Renault depuis 1998. Nous reviendrons d'ailleurs en détails dans un ultérieur article sur cette journée riche en enseignements, avec un chapitre très intéressant sur l'analyse de la concurrence par Renault au sein du Technocentre. Pour l'heure, place à l'essai de la star du jour, le Kangoo "Pampa"!

Je l'avoue, c'est la tête pleine de préjugés que je pris le volant de cette voiture. Et puis, après l'avoir observée, finalement je lui ai trouvée une bouille plutôt sympa, surtout dans son costume de guerre prête à s'écarter des routes goudronnées pour des chemins hostiles... mais pas trop. Premier détail, malgré son look de baroudeuse avec ses pare-chocs en plastique noir et sa hauteur de caisse rehaussée, point de transmission intégrale.

Suite en page 2

A l'intérieur, on réalise que nous sommes dans un utilitaire transformé en voiture particulière. Notre Kangoo Pampa disposait tout de même d'équipements de confort très appréciable comme un limiteur de vitesse, et une climatisation. Bien qu'il ait l'air habitable de l'extérieur, finalement il ne l'est pas tant que ça. Pas plus de place que dans une compacte pour les jambes, seul la hauteur de pavillon et les vastes vitres donnent une impression d'espace. Ses points forts, les rangements: un très grand au dessus des pares soleil, des bacs fermés type aviation pour les passagers arrières, des tiroirs sous les sièges, des tablettes et surtout une énorme capacité de chargement à l'arrière. Facile à manipuler, les sièges arrières peuvent se rabattre pour laisser la place à un plancher plat, sur lequel vous pourrez charger de l'électroménager, une horloge francomtoise, la tondeuse, des vélos, les chiens... un matelas (pour dormir!) ou que sais-je encore.

Disposant de portes arrières coulissantes, l'accès est bien plus aisé, que ce soit pour attacher les enfants ou pour le chargement d'objets lourds. Bref, aucun doute là-dessus, le Kangoo est pratique, même si l'énorme porte de coffre est à manipuler avec précaution si vous êtes stationné en créneau.

Suite en page 3

Sur la route, c'est une autre histoire. Question motorisation, le 1.5 DCi de 85 ch couplé à une boite cinq vitesses bien étagée se révèle largement suffisant (à vide) et particulièrement silencieux même sur autoroute. Cependant, la position de conduite typée camionnette est plutôt inconfortable, en plus des sièges mal adaptés aux grands parcours. Grâce à son grand pare-brise, la vision est quasi panoramique pour le conducteur, ce qui facilite la vie en ville notamment. Encore plus haut perché dans cette version "Pampa", la mollesse des suspensions ne rassure pas. Ayant une fâcheuse tendance au roulis alors que je n'adoptais pas une conduite particulièrement dynamique, il ne faut vraiment pas se presser. De toute façon, le Kangoo n'est évidemment pas fait pour ça, et ce n'est point sa philosophie.

En résumé, le Kangoo est idéal pour transporter la petite famille en week-end avec les bicyclettes, les bagages et pleins de petites choses qui trouveront forcément leurs places. En dehors des virées avec les enfants, il se révélera également être un excellent déménageur, et même un bon compagnon pour le camping entre amis. On retient donc une polyvalence certaine, au détriment de l'agrément de conduite certes, mais rouler en Kangoo c'est finalement voir l'Automobile autrement. D'ailleurs, bien des propriétaires l'ont compris, la preuve en images sur le site dédié au deux millionième Kangoo qui regorge de petits clips humoristiques.

A ce propos, je vous rappelle que pour gagner le deux millionième exemplaire, il suffit de s'inscrire sur le site kangoomania.com, se mettre en scène avec un Kangoo et poster votre clip ou votre photo accompagné d'un petit texte sur le site du concours.

Plus de photos en page 4

Pour résumer

Renault fête son deux millionième Kangoo depuis son lancement en 1997. Pour fêter ça, la marque au Losange nous a invités, en compagnie d'une douzaine d'autres bloggueurs à une journée qui nous aura menés de l'atelier Renault sur les Champs Elysées, au fameux Technocentre, lieu particulièrement sensible en ce moment, où naissent toutes les nouvelles Renault depuis 1998. Nous reviendrons d'ailleurs en détails dans un ultérieur article sur cette journée riche en enseignements, avec un chapitre très intéressant sur l'analyse de la concurrence par Renault au sein du Technocentre. Pour l'heure, place à l'essai de la star du jour, le Kangoo "Pampa"!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.