Lancer le diaporama
Dodge Hornet 2023
+43
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Dodge dévoile le Hornet, cousin américain du Tonale

La synergie Stellantis en action. Dans le cadre du Dodge Speed Week, la marque américaine a présenté son crossover compact Hornet.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Cousin d'Amérique

Contraste frappant à la Dodge Speed Week entre la présentation des séries ultimes des muscle cars Challenger et Charger, qui représentent un peu l'ancien monde Dodge, et l'avenir, qui commence à s'écrire avec le crossover compact Hornet, premier modèle Dodge à recourir à l'électrification.

Qu'on se le dise, la parenté avec l'Alfa Romeo Tonale - ils sont produits au même endroit en Italie - est frappante, que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur, surtout de profil et de dos. Logique, le Hornet partage plate-forme et composants du crossover du Biscione. De face évidemment, l'identité Dodge remplace celle d'Alfa Romeo, et le scudetto italien laisse place à une calandre plus "ricaine", Stellantis voulant faire de ce Hornet un petit frère des pony cars. ça dépend des angles, car sous certains, on pense plus à une Mistubishi des années 90/2000 qu'à une Charger déchaînée. On trouve malgré tout une face avant assez musculeuse, surtout vu de dessus,  avec deux écopes d'air sur le capot qui apportent un certain dynamisme. Mais clairement, le design manque de modernité.

La Hornet est disponible en deux versions, qui recoivent toutes les deux la transmission intégrale de série.

La GT à prix attractif

L'entrée de gamme est incarnée par le Dodge Hornet GT, qui promet d'être selon Stellantis le véhicule le plus puissant de son segment avec un prix attractif à moins de 30 000 $. La GT est propulsée par le moteur Hurricane4, un quatre cylindres en ligne turbocompressé de 2,0 litres proposant 265 chevaux et 400 Nm de couple, couplé à une transmission entièrement électronique à neuf rapports.

Le Hornet GT dispose également d'un mode Sport, facilement accessible par un bouton dédié sur le volant, qui déverrouille un accélérateur plus précis, un programme de changement de vitesse optimisé, un accès à la pleine puissance et au couple et une sensation de volant plus serrée, et un réglage de suspension plus rigide si équipé avec des amortisseurs Dual Stage Valve, aidant la GT à passer de 0 à 100 Km/h en 6,5 secondes.

La R/T inaugure l'électrification chez Dodge

La seconde variante est la Hornet R/T qui utilise comme son cousin Tonale un système hybride rechargeable basé sur le moteur turbocompressé de 1,3 litre que l'on retrouve dans la Jeep Renegade et Fiat 500X , associé à un moteur électrique de 90 kW (122 ch) et à une batterie de 15,5 kWh, pour un total de 285 chevaux cumulés et 519 Nm de couple maximal, soit 13 de plus que le Tonale. Cette version  PHEV, qui monte le moteur thermique sur l'essieu avant et l'électrique sur l'arrière, promet une autonomie électrique jusqu'à 56 kilomètres (en homologation américaine) ainsi qu'une puissance de recharge jusqu'à 7,4 kW, ce qui se traduit par en 2,5 heures pour terminer la charge de la batterie. C'est d'ailleurs sous cette version Q4 PHEV que le cousin Tonale est commercialisé aux USA.

La Hornet R/T reçoit aussi de série des étriers de freins Brembo et une suspension Koni. Elle dispose aussi d'une « piqûre » supplémentaire en réserve de 25 chevaux, prête à être libérée grâce à une fonction PowerShot, disponible pendant 15 secondes et qui peut être répétée après une période de refroidissement de 15 secondes.

Une future version radicale pour nous envoyer en enfer ?

Lors du dévoilement du Hornet, Dodge a également dévoilé une version conceptuelle d’un Hornet GT GLH, alias « Goes Like Hell » qui désignait la version de performance de la Dodge Omni des années 1980. Sans mentionner davantage de détails, le constructeur américain a laissé entendre que le rapport poids/puissance était plus intéressant avec le Hornet GT GLH. Personnalisé par Direct Connection, ce concept a droit à une suspension abaissée, des jantes de 20 pouces, un système d’échappement moins restrictif de même que des bandes décoratives. Cette Hornet GLH serait un peu le pendant américain d'une éventuelle version GTA du Tonale...

Pour résumer

Dodge lance sur le marché nord-américain le crossover compact Hornet, qui reprend la base de l'Alfa Romeo Tonale. Il est proposé dans une version GT d'entrée de gamme à prix attractif et dans une version R/T hybride de 285 chevaux, légèrement plus puissante que l'italienne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos