par Elisabeth Studer

Dieselgate : véhicules VW non mis à jour bannis de la circulation

Les propriétaires de véhicules Volkswagen désormais directement pris à partie par la KBA, l'autorité fédérale allemande chargée des véhicules à moteur. Cette dernière a en effet déclaré que les détenteurs de certaines modèles du groupe VW qui n’avaient pas mis à jour les logiciels d’émissions polluantes risquaient de voir leurs véhicules retirés de la route. Transférant ainsi la responsabilité du constructeur à celle du propriétaire du véhicule.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Les autorités allemandes de Hambourg et Munich ont déjà procédé à la description des registres officiels plusieurs véhicules Audi et VW équipées de moteurs diesel Euro 5 incriminés, en l'absence de réactions des propriétaires aux demandes successives émises pour qu'ils tiennent compte de la procédure de rappel.

Selon Automobilwoche, d’autres véhicules risquent d’être retirés de la circulation en Bavière. Un délai de grâce leur a toutefois été accordé pour qu'ils puissent effectuer la réparation.

« Le rappel [pour les voitures diesel VW concernées] est obligatoire. Les voitures dont les logiciels n'auront pas été mis à jour peuvent potentiellement être mises hors service. Sous réserve de la date de sortie des mises à jour, le propriétaire du véhicule a eu environ un an et demi pour réaliser sa démarche. Soit une durée largement suffisante pour participer au rappel » a ainsi indiqué la KBA dans une déclaration à Automotive News Europe.

Pour rappel, au début de 2016, la KBA a approuvé les modifications des logiciels de contrôle des émissions polluantes de VW en vue de rendre ces derniers conformes. Réparant ainsi les manipulations précédemment effectuées. Sont concernés les moteurs EA 189  de 1,2, 1,6 et 2,0 litres.

Selon la KBA, au début du mois de juin, 95% des 2,46 millions de véhicules concernés par la fraude en Allemagne avaient été réparés. Ce n’est que dans 0,6% des cas que la KBA a renvoyé des véhicules à son autorité d’enregistrement locale à la suite d’avertissements répétés, entamant ainsi un processus pouvant conduire au final à une désinscription des registres.

L'Europe bien moins exigeante que les Etats-Unis

Rappelons que si aux Etats-Unis, le groupe VW a été contraint d'offrir des compensations aux propriétaires des véhicules concernés par les manipulations frauduleuses, s'acquittant d'une somme avoisinant 30 milliards de dollars, dans le reste du monde, les seules exigences envers la société ont été de corriger le logiciel fraudeur et dans le cas du moteur 1.6 d'installer un petit équipement matériel.

Sources : Automobilwoche, Automotive News

Pour résumer

Les propriétaires de véhicules Volkswagen désormais directement pris à partie par la KBA, l'autorité fédérale allemande chargée des véhicules à moteur. Cette dernière a en effet déclaré que les détenteurs de certaines modèles du groupe VW qui n’avaient pas mis à jour les logiciels d’émissions polluantes risquaient de voir leurs véhicules retirés de la route. Transférant ainsi la responsabilité du constructeur à celle du propriétaire du véhicule.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.