par La rédaction

Crise : la production a dévissé de 59 % en Grande-Bretagne en février

Le paysage automobile britannique est terriblement chamboulé depuis plusieurs semaines (une donnée quasi possible à appliquer du reste au niveau mondial) : plans de suppressions d'emplois, chiffres de la production qui vont permettre de redresser un tantinet la barre...

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Le paysage automobile britannique est terriblement chamboulé depuis plusieurs semaines (une donnée quasi possible à appliquer du reste au niveau mondial) : plans de suppressions d'emplois, réduction des cadences de production, chiffres de ventes en berne ou annulation du salon de Londres pèsent sur le secteur outre-Manche. Et ce ne sont pas les derniers chiffres de la production qui vont permettre de redresser un tantinet la barre...

Depuis que la crise automobile s'est accélérée sur le marché britannique, Paul Everitt, directeur de la SMMT (Society of  Motors Manufacturers and Traders) n'a cesse d'exhorter les autorités gouvernantes à mettre place un plan de soutien comme la prime à la casse instaurée par exemple en Allemagne, Italie ou France afin d'impulser positivement la demande. Pour l'heure point de décision dans ce sens malgré le déblocage d'une enveloppe de soutien globale à hauteur d'un prêt de 2,3 milliards de livres. Les bilans mensuels détaillant la spirale négative s'enchaînent depuis le début de l'année.

Un nouvel élément renforce la périlleuse situation du secteur avec l'annonce d'un recul de la production de 59 % en février (il était de 60 % en janvier) soit un total de 59 777 unités réparties entre 46 617 à l'exportation (- 58%) et 13 160 pour le marché intérieur (-62 %). Conséquence : la SMMT remonte au créneau demandant de nouveau un plan de relance. Peter Mandelson, le ministre britannique du commerce, n'a pas communiqué sa dernière position du moment et répondu à la demande.

A lire également. Crise : la production s'effondre de 60 % en Grande-Bretagne en janvier et Ventes février au Royaume-Uni : - 21,9 %.

Source : SMMT.

Pour résumer

Le paysage automobile britannique est terriblement chamboulé depuis plusieurs semaines (une donnée quasi possible à appliquer du reste au niveau mondial) : plans de suppressions d'emplois, chiffres de la production qui vont permettre de redresser un tantinet la barre...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.