par Elisabeth Studer

Brexit : le Royaume-Uni envisage 10 centres de contrôle douanier

Le Royaume-Uni pourrait construire jusqu'à 10 centres pour traiter les contrôles douaniers et les formalités administratives pour les camions à destination de l'Europe après le Brexit. Il devrait également infliger une amende aux conducteurs qui se dirigent vers les ports sans les documents appropriés.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Besoins de déclarations pour importer et exporter

Le Royaume-Uni quittera complètement l'Union européenne le 31 décembre prochain, ce qui signifie qu'à compter de cette date, pour la première fois depuis des années, les entreprises auront besoin de déclarations pour importer et exporter dans le plus grand bloc commercial du monde.

À moins de trois mois de la fin de la période transitoire, le gouvernement britannique en est toujours au stade de présenter ses plans après avoir averti qu'un manque de préparation de la part de nombreuses entreprises pourrait entraîner des files d'attente d'environ 7000 camions dans le sud-est de l'Angleterre.

10 sites identifiés pour régler les formalités administratives post Brexit

Jeudi dernier, le Royaume-Uni a déclaré avoir identifié 10 sites à travers le pays où les formalités administratives désormais nécessaires pourront être réalisées, et ce, y compris dans le comté de Kent - qui abrite les ports de Douvres et de Folkestone qui naviguent vers Calais - dans le centre de l'Angleterre et à proximité des ports naviguant vers l'Irlande.

Dans la région d'Ashford, près de Douvres, les travaux ont débuté sur le site à Sevington. Lequel pourra accueillir des camions si la circulation est perturbée, et où les marchandises et les déclarations pourraient être vérifiées pour s'assurer qu'ils sont prêts à voyager. D'autres sites nécessitent encore un permis de construire. No comment …

Permis d'accès à Kent pour éviter les bouchons

Afin d'empêcher les camions de boucher les routes du Kent, le gouvernement introduira également un permis d'accès à la ville, document que les camionneurs devront présenter pour accéder aux routes principales menant aux ports.

Les chauffeurs de poids lourds sur ces routes clés du Kent non munis de ce précieux sésame pourraient être arrêtés et condamnés à payer sur place une amende de 300 livres.

Le dernier document du gouvernement sur le modèle opérationnel des frontières (Border Operating Model ) indique que les chauffeurs de camion opérant dans la région du Kent mais non à destination de l'Europe devraient également être munis de documents, une exigence qui ne devrait faire qu'empirer une situation qui s'annonce d'ores et déjà comme dantesque.

«À moins de 3 mois de la fin, les entreprises doivent se préparer maintenant à de nouvelles procédures, que nous concluions ou non un accord commercial avec l'UE, afin qu'elles puissent saisir l'ampleur des importantes mesures qui les attendent», a déclaré Michael Gove, le ministre chargé de la supervision du planning du Brexit.

Notre avis, par leblogauto.com

Quelle que soit l'issue des négociations, deal ou non deal, la situation post Brexit risque de très vite devenir cauchemardesque, l'incertitude étant totale et le suspens pouvant régner jusqu'aux dernières heures. On devrait vraiment se souvenir de l'année 2020 …

Sources : Reuters

Pour résumer

Le Royaume-Uni pourrait construire jusqu'à 10 centres pour traiter les contrôles douaniers et les formalités administratives pour les camions à destination de l'Europe après le Brexit. Il devrait également infliger une amende aux conducteurs qui se dirigent vers les ports sans les documents appropriés.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.