par Thibaut Emme

Bilan 2021 groupe Renault : -4,5%

Au niveau mondial, le groupe Renault a écoulé 2 696 401 véhicules. Cela représente une baisse de 4,5 %, avec des disparités.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Dans le détail des marques, la marque Renault affiche une baisse de 5,3% à 1 693 609 véhicule vendus (Renault ne parle pas d'immatriculations NDLA). Lada se maintient avec 385 208 ventes soit +0,3%. En revanche, Dacia grimpe de +3,1% à 537 095 unités sur 2021 et Alpine claque le score en relatif avec +74,1% à 2 659. En absolu, c'est évidemment moins bon et c'est surtout le rattrapage d'une mauvaise année 2020 à l'export.

Le groupe Renault a écoulé en 2021 2 257 595 véhicules particuliers contre 2 430 706 en 2020. C'est une baisse de 7,1%. Les véhicules utilitaires représentent quant à eux un volume de 438 806 véhicules sur 2021 contre 391 620 en 2020. C'est une hausse de 12%. Le Renault Twizy est en train de disparaître du paysage avec 435 ventes mondiales sur 2021. En Europe, il semble que ce soit...0.

Le principal marché du groupe Renault reste la France avec 521 710 ventes. Derrière on trouve la Russie avec Lada entre autres, pour 482 264 unités sur l'année. Sur ces deux marchés, le groupe Renault représente respectivement 24,9% et 28,8% des ventes totales (VP+VUL). Suivent l'Allemagne, l'Italie, le Brésil. Le Top5 des marchés nationaux représente 941 311 ventes soit 35% du total des ventes du groupe Renault. Le Top10 représente 1,4 million de ventes soit plus de la moitié du total.

Moins vendre, mieux vendre

Dans son analyse, le groupe Renault indique avoir poursuivi "sa politique commerciale initiée au troisième trimestre 2020 qui conduit à une progression de la part de ses ventes sur les canaux les plus rentables. Sur les cinq pays principaux d’Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni), la part des ventes à particuliers représentent désormais 58 %, en croissance de près de 6 points par rapport à 2019, situation avant crise".

En gros, c'est le vendre moins, mais vendre mieux, initié à la suite du départ de Carlos Ghosn (qui faisait la course au volume) et l'arrivée de Luca de Meo. On verra les effets sur le bilan financier 2021 dans quelques semaines.

L'autre marqueur, c'est l'électrification de la gamme. Chez Renault (la marque) cela représente 30% des ventes en Europe. Attention, on parle ici de véhicules électrifiés donc hybride ou 100% électriques. La gamme E-Tech, mise en avant dans la communication Renault, est amenée à représenter la majorité des ventes d'ici peu.

Dacia peut s'enorgueillir d'avoir toujours le véhicules le plus vendu aux particuliers en Europe en 2021. En effet, la Dacia Sandero, renouvelée, reste la préférée en Europe pour les particuliers. Sur le marché spécifique des particuliers, Dacia grimpe même sur le podium européen avec 6,2% de part de marché.

Pour cette année 2022, le groupe Renault annonce avoir plus de 3 mois de ventes dans le portefeuille de commandes en Europe. La gamme E-Tech mais aussi Dacia tirent ces ventes. Petit volet finance, les stocks sont en baisse de 30% par rapport à 2020.

Enfin, Renault Group confirme avoir atteint ses objectifs CAFE (Corporate Average Fuel Economy) - véhicules particuliers et utilitaires - en 2021. Ce sont les objectifs d'émissions de CO2 en moyenne dans la gamme vendue.

Pour résumer

Au niveau mondial, le groupe Renault a écoulé 2 696 401 véhicules. Cela représente une baisse de 4,5 %, avec des disparités.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.