par Thibaut Emme

Baisser la vitesse sur autoroute pour favoriser le train ?

Un constat doit être fait, en France, on préfère largement prendre sa voiture pour aller en vacances que le train. Et ce, même si c'est à l'autre bout de la Métropole. Une députée veut baisser la limite sur autoroute pour rendre le train plus attractif.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Baisser la limitation de vitesse sur autoroute revient régulièrement comme un serpent de mer. Certains y voient de la sécurité, d'autres poussent un argument écologique. Pour Sandrine Rousseau, Députée EELV, il y a un autre argument : cela permet de rendre plus attractif le train par rapport à la "bagnole".

En effet, dans une interview sur Europe1, elle a énuméré tout un tas de gestes qui pourraient être fait envers le train pour pousser les gens à le préférer (tiens cela ferait un bon slogan publicitaire) plutôt que de faire 800 km en voiture. Mais, comme visiblement elle comprend bien que sur énormément de trajets, le train ne peut être plus rapide que la voiture vu notre réseau routier, elle sort donc l'argument massue : rouler moins vite pour ralentir le trajet en voiture.

Est-ce que pour autant cela rendra le train attractif ? Non pas. En effet, sur bien des trajets, le coût du billet de train est prohibitif par rapport à un trajet en voiture. Et ce, même en comptant les péages et avec un carburant à 2 €/l. C'est d'autant plus vrai lorsque l'on part à deux ou plus. Le train a un autre énorme inconvénient : aller du point A au point B nécessite très souvent de passer par un point C, voire D pas du tout sur le chemin (*).

Au lieu d'améliorer l'offre ferroviaire...

Dans bien des cas également, prendre le train oblige tout de même à prendre une voiture pour le trajet jusqu'à la gare, puis de la gare finale jusqu'à sa destination. Cela implique donc une logistique largement plus complexe que de prendre sa voiture et partir. Pour autant, le nombre de voyageurs en train cet été devrait dépasser les 26 millions. Preuve que le train séduit tout de même, surtout si on s'y prend longtemps à l'avance et que l'on bénéficie de réductions.

Alors quid de cette proposition de réduire la vitesse sur autoroute de la Députée ? En fait, on rappellera juste, pour ceux qui veulent un peu réduire leur consommation automobile, que le 130 km/h est une vitesse maximale. Elle n'est aucunement imposée et qui veut peut rouler à 90 km/h sur l'autoroute. Il n'y a que la voie la plus à gauche qui a une vitesse minimale, fixée à 80 km/h.

On pourrait aussi envisager de redynamiser les "petites lignes", favoriser le train au quotidien. Mais, cela demande sans doute plus d'effort et d'inventivité que d'interdire quelque chose, ou comme ici, réduire une limitation. Même durant les vacances, certains ne peuvent s'empêcher d'emm... les Français. La prochaine étape, qui viendra sans doute, limiter les kilomètres annuels possibles en voiture. On notera tout de même dans les propositions faites qu'il y a la diminution du prix du train ou des transports en commun. Certaines villes, ou même certains pays l'ont déjà fait sans que la part de voiture pour les longs trajets ne diminue réellement.

Notes

(*) - Quoi, il y a un changement à Strasbourg pour aller de Paris à Pau ?
- Ben oui Monsieur, sinon vous iriez tout droit en Allemagne ! Ah y'a des vedettes, hein, là !

Pour résumer

Sandrine Rousseau, députée EELV fraîchement élue, souhaite baisser la limitation de vitesse sur autoroute pour non seulement le bien du climat, mais aussi pour redonner un peu d'attrait au train. Les Français se rueront-ils sur le TGV si on baisse les autoroutes à 110 km/h ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.