Accueil General Motors GM augmente ses investissements dans l’électrique

GM augmente ses investissements dans l’électrique

0
0
PARTAGER
GM

Les ambitions de l’administration Biden pour le développement du véhicule électrique aux Etats-Unis pousse les constructeurs à revoir leurs ambitions à la hausse. GM annonce ainsi augmenter de 75% des investissements sur le sujet, à 35 milliards de dollars. Deux nouvelles usines de batteries sont prévues.

  • Plan révise de 20 à 35 milliards entre 2020 et 2025
  • 4 usines de production de batteries

Début 2020, General Motors annonçait un plan d’investissement dans le véhicule électrique. En réalité les projets ont débuté bien avant, puisque les premiers modèles que sont la Cadillac Lyriq et le GMC Hummer pick-up sont à quelques mois de leur commercialisation. En mars 2020 donc, GM évoquait 20 milliards de dollars de dépenses investissements dans le véhicule électrique, et le lancement de 30 modèles dans le monde, dont 20 en Amérique du Nord. Le tout d’ici 2025.

Mais le changement d’administration fait évoluer la donne. Le véhicule électrique n’est plus seulement une vision d’entreprise, mais aussi un enjeu pour le pays… GM pousse donc ses ambitions. Sur le même créneau, 2020 à 2025, ce sont donc 35 milliards de dollars qui sont planifiés dans la colonne dépenses de développement et investissements du groupe. Et les deux usines de batteries dans l’Ohio et dans le Tennessee seront complétées par deux autres unités. Aucun mot en revanche sur le nombre de modèles, lui aussi logiquement revu à la hausse.

GM qui envisage de ne produire que des véhicules zéro émissions (électrique ou pile à combustible) en 2035 table sur une première étape en 2025 à un million de véhicules annuels.

Dans le cadre de ces investissements GM confirme par ailleurs deux modèles pour Honda sur sa plateforme (une Honda, une Acura), une coopération avec Wabtec pour l’utilisation des batteries Ultium dans les locomotives, la fourniture de piles à combustible Hydrotec à Navistar (lancement en 2024). Cette technologie de l’hydrogène sera aussi utilisée par Liebherr-Aerospace dans le domaine de l’aéronautique, et conjointement avec Lockheed-Martin pour les prochains véhicules lunaires. La boucle est bouclée puisque les premiers travaux de GM sur la pile à combustible ont été effectués dans les années 60 dans le cadre du programme Apollo, avec comme résultat le premier « rover » lunaire…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz