Accueil Fun Fifteen Eleven veut ressusciter la Porsche 914

Fifteen Eleven veut ressusciter la Porsche 914

0
8
PARTAGER

La Porsche 914 est l’un des « vilains petits canards » de l’histoire de Porsche. Pour autant, elle a ses fans dont Fifteen Eleven qui veulent transformer un Porsche Cayman S en une 914 moderne.

Lancée en 1970 la Porsche 914 est un modèle développé par Porsche conjointement avec Volkswagen. Cette « VW-Porsche » devait recréer l’entrée de gamme de Porsche qui s’était un peu coupé de la clientèle de la 356 en lançant la 911. Du côté de VW, il fallait étudier un successeur au Karmann Ghia.

La 914 est un petit roadster sportif et spartiate. Il était disponible avec en moteur boxer 4 ou 6 cylindres. Le 4 cylindres du début avec une puissance de 80 chevaux, l’image « Volkswagen » et un look particulier ne lui ont jamais permis de faire une « belle » carrière en Europe. Ce fut un beau succès aux USA où elle continue d’avoir une jolie cote d’amour.

Les Anglais de Fifteen Eleven sont des spécialistes de la restauration des « mamies roulantes ». Que ce soit de la remise en route, de la restauration en état concours, ou du restomod, ils sont capables de refabriquer des pièces sur mesure. C’est le département « bespoke » de Mellors Elliot Motorsport qui crée des voitures de sport (principalement rallye) depuis 1982.

Réinterpréter le design de la 914, à notre époque

C’est sans doute ce qui les a poussés à se lancer dans un projet un peu fou : prendre un Porsche Cayman S et le transformer en une Porsche 914 moderne. Côté design, ils conservent les codes de la 914 d’origine. Mais, il y a évidemment des concessions à la modernité. Adieu les phares escamotables ainsi que les clignotants verticaux en haut des ailes. Cet endroit est désormais réservé aux feux de routes à LED.

Le bouclier avant est aussi plus imposant et intègre une signature lumineuse pour rappeler les feux ronds d’origine. Si la 914 était « frêle », ici les ailes sont fortement élargies, tant à l’avant qu’à l’arrière. Cela dégage des prises d’air à l’arrière pour alimenter et refroidir le moteur de la Cayman.

Clin d’oeil au passé, les poignées sont chromées et le toit (vitré) est amovible, comme en 1970. La trappe à carburant reste sur le capot. Cependant, elle est plus visible que sur les modèles de route (la trappe était peinte couleur carrosserie). A noter, également, que le discret béquet arrière est mobile et se soulève passé une certaine vitesse pour apporter un peu plus d’appui. Enfin, les jantes Fuchs devraient être de la partie.

Le tout début du projet

La donneuse d’organe sera une Cayman S de première génération (la 987). Son flat 6 de 3,4 litres sera accouplé à une boîte manuelle à 6 vitesses et renverra sa puissance toujours sur l’essieu arrière.

Evidemment pour l’instant, ce projet n’en est qu’à son balbutiement puisque Fifteen Eleven n’a produit que des rendus 3D de son 914 modernisé. Ils attendent désormais les intentions d’achat pour lancer concrètement le projet. Aucun coût (sans doute très élevé vu l’aspect artisanal et petite série) ni date de livraison espérée ne sont avancés.

Illustration : Fifteen Eleven

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Fifteen Eleven veut ressusciter la Porsche 914"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Croûton
Invité

Plutôt réussi.
On dirait qu’ils ont oublié de se pencher sur le bandeau de feux arrières qui fait vraiment son âge…
Et par comparaison avec les voitures d’aujourd’hui, la hauteur des vitres est impressionnante…

amazon
Invité

c’est aussi que la hauteur de caisse est vraiment basse. aujourd’hui les vitres sont courtes parce que la tôle remonte très haut. ca faisait pareil dans la X1/9

Scal
Invité

L’idée est assez saugrenue. Qui paiera pour rouler dans une réplique à l’image si faible ? Surtout que pour le prix, on pourra certainement investir dans une vraie 914-6 avec laquelle, outre le plaisir du roulage au quotidien, on pourra participer aux compétitions genre Tour Auto et autres. Bon, pour l’instant c’est du virtuel, à suivre …

Lee O Neil
Invité

Je suis d’accord avec Scal.
J’imagine de toute façon que les instigateurs de ce projet ne comptent pas en vendre des milliers. Du coup avec une fable quantité de voitures à produire, le prix va piquer !

davdan
Invité

Très bien !!! lorsque j’étais jeune , un ami en avait une orange qui faisait se retourner toutes les têtes. C’est bien qu’on perpétue des lignes si originales,… après ,le prix..? mais au moins vous ne roulez pas dans la voiture de monsieur « tout le monde » vous roulez dans une oeuvre d’art d’un design intemporel et ça., c’est tout ce que j’aime.

wpDiscuz