Accueil Berlines Essai Volkswagen ID.3

Essai Volkswagen ID.3

0
118
PARTAGER

Volkswagen commercialise enfin la tant attendue électrique ID.3. Nous l’avons essayée entre Paris et le Perche, lors d’une journée détrempée. 

Un style atypique

Le design de l’ID.3 étonne. En effet, elle ne ressemble à aucune autre Volkswagen actuellement au catalogue. Sous ses allures de voiture futuriste, on retrouve finalement peu de codes de style de la maison, à l’exception bien sur du concept-car qui annonçait son arrivée.

Sa carrosserie monolithe lui donne des airs de petit monospace en réduction. Ses cotes font d’elle une voiture à peine plus courte qu’une Golf 8. Avec ce coloris, il s’avère difficile de jouer les anonymes dans la circulation. En outre, des stickers spécifiques à notre série spéciale l’habillent, la rendant encore moins discrète.

Un intérieur futuriste

À bord, on découvre également un environnement inédit chez Volkswagen. On se croit dans un cockpit de vaisseau, avec quelques éléments piqués à l’univers de la voiture. Ne cherchez pas de compteurs, c’est du passé. Un écran affiche toutes les informations relatives à la conduite derrière le volant.

Une large dalle tactile sert à commander toutes les fonctions de connectivité, confort et navigation. CarPlay et Android Auto arriveront au début de l’année prochaine. On se sent plutôt bien à l’aise à toutes les places, à l’exception de celle du milieu sur la banquette. Le coffre de 385 litres (comme une Golf) dissimule un rangement dédié au cable de recharge.

Simple d’utilisation

Au moment de démarrer, il n’y a justement aucune manipulation à faire. Il suffit de sélectionné le mode D (ou R) et c’est parti. Idem pour l’arrêt, on se met en N, et on quitte la voiture. Étrangement, ceci parait très naturel à l’usage. On note immédiatement la difficulté de passer en B, l’opération ne pouvant s’exécuter que par le sélecteur plutôt mal placé pour cette manœuvre.

Le moteur offre un couple généreux, et rend franchement la vie facile dans toutes les situations. Son rayon de braquage impressionnant fait d’elle une des compactes les plus agiles en ville. On apprécie la conduire, d’autant plus que les bruits d’air et de roulement sont particulièrement bien contenus, même à haute vitesse.

Un comportement de premier ordre

Notre première partie de parcours fait la part belle à l’autoroute. Nous n’avons clairement pas jouer le jeu de l’autonomie, avec quelques pointes mettant à mal l’autonomie offerte par la batterie de 58 kWh. Et pourtant, avec une consommation de 21 kWh, la projection ne se montre pas si mauvaise. Sur route, elle s’établissait entre 16 et 18, permettant ainsi de se rapprocher du chiffre mixte WLTP, bien aidée par une régénération très efficace.

On pestera tout de même un peu sur la pédale de frein, au feeling pas toujours naturel. Il faut s’y habituer. L’emplacement des batteries joue sur son bon équilibre. Sur le mouillé, la motricité de cette propulsion, malgré le gros couple, n’a pas été prise vraiment en défaut. Il n’y a franchement pas grand chose à dire sur le comportement de cette voiture de 204 chevaux.

Autonomie correcte, tarifs élevés

L’autonomie dépend clairement du parcours, avec un peu plus de 300 km sur autoroute, 400 sur un itinéraire plus mixte, et bien davantage en ville selon l’affichage de nos projections à ces différents moments. Sa puissance de recharge de 100 kW en crête lui permet de gagner du temps sur une borne rapide, de l’ordre de la demi-heure pour passer de 20 à 80%. À condition que le point d’approvisionnement donne toute sa force, ce qui n’est pas une évidence comme on a pu le constater. Enfin, elle ne sera pas donnée, avec une grille tarifaire allant de 33 à 47 000 € bonus déduit. On reprendra rendez-vous avec elle pour mieux évaluer notamment son autonomie.

 

+ON AIME
  •  Look
  • Autonomie
  • Technologie
ON AIME MOINS
  •  Un peu plastique à bord
  • Tarifs
  • Mode B seulement depuis sélecteur

 

Volkswagen ID.3
Prix (à partir de)32 990 €
Prix du modèle essayé46 990 €
Bonus / Malus– 7 000 €
Moteur
Type et implantationsynchrone aimants permanents
Cylindrée (cm3) –
Puissance (ch/kW)204 / 150
Couple (Nm) 310
Transmission
Roues motrices ar
Boîte de vitessesauto 1 rapport + ar
Châssis
Freins à disques
Jantes et pneus 215/45 R20
Performances
Vitesse maximale (km/h) 160
0 à 100 km/h (s) 7,3
Consommation
Autonomie418 à 425
CO2 (g/km) 0
Dimensions
Longueur (mm) 4,26
Largeur (mm) 1,81
Hauteur (mm) 1,57
Empattement (mm) 2,77
Volume de coffre (l) 385
Poids (kg) 1 805

 

Poster un Commentaire

118 Commentaires sur "Essai Volkswagen ID.3"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Commandant Tour
Invité
pour l’avoir essayé le mois dernier, je pense aussi que c’est une bonne auto ; bon confort et bel espace habitable, comportement plutot dynamique meme si le feeling avec la direction n’est exceptionnel. Ce qui m’avait le plus dérangé c’etait l’ergonomie (trop de tactile du coup toutes les commandes ne sont pas intuitives), un momde brake pas tout a fait assez mordant et surtout une qualité percue plus que limite : on se croirait dans une skoda d’il y a 10 ans : meme si tout est bien ajusté, la qualité percue des plastiques utilisés est abominable et on est… Lire la suite >>
Yorgle
Invité

+1
Les VW T-Cross et T-Roc sont une horreur (planche de bord devant le passager et les panneaux de porte)

lelillois
Invité

Quelle que soit la carte de visite du véhicule, On s’en tape de la « qualité » perçue ou réelle, ces bagnoles là c’est de la LOA pour les 3/4 des acquéreurs, c’est couvert par la garantie , alors un plastique moussé ou granuleux, quelle différence pour les classes (plus que) moyennes ? après nous les mouches, on aime le paraître !

amiral_sub
Invité

je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffres de LOA mais un plastique rigide n’a aucun rapport avec une garantie (donc une panne????). La prius a des plastiques rigides et elle est reconnue pour sa fiabilité

Christophe
Invité

« Poids (kg) : 1 805 »
Poids à vide ?
PTAC ?

Christophe
Invité

La réponse est selon la fiche technique :
– poids à vide : 1805 kg,
– PTAC : 2270 kg,
soit 2270 – 1805 = 465 kg.
Pour la version 77 cela devient 1934, 2280 et 346 kg de charge utile.

Christophe
Invité

465/2270 = 20,5 %, la charge utile représente 20,5 % uniquement du PTAC
346/2280 = 15,2 %, la charge utile représente 15,2 % uniquement du PTAC
Pour comparaison, trottinette TROTTIX 14,3 kg à vide CU 100 kg soit PTAC 114,3, la charge utile représente 87,5 % du PTAC.

Thibaut Emme
Admin

Paire de sneakers : 300 g, CU:200kg (ou plus) soit 99% du PTAC 😉

AQW
Invité

Esthétiquement, on dirait une expression du modernisme… du début des années 2000… du rétro-modernisme ?!?
Ce qu’aurait exprimé un designer en 2000 pour illustrer la voiture de 2020 en gros.

D’une certaine façon, un peu comme Tesla, mais en bien moins bien (dans le sens plus fade).
Tesla a « l’excuse » d’avoir une base de style sortie en 2009 avec la S (je ne parle pas du cybertruck évidemment).

Bon, le style, c’est subjectif, il en faut pour tous les goûts.

Sylvain
Invité

Look???
Vous mettez le look en positif!

SGL
Invité

Oui, effectivement, il faut aimer le début des années 2000…

Invité

Il faut bien trouver un avantage ! Heureusement qu’on peut compter sur le « réseau » de VW pour vendre cette auto aux administrations and co et booster un peu les ventes.

amiral_sub
Invité

les avantages: rouler sans pot d’échappement, budget énergie rikiki, le plein à la maison, le silence de roulage. Bref comme toutes les électriques

Invité

Oui voilà, comme tu dis : tu ne nous cites pas là les avantages de la VW, mais ceux des voitures électriques !

Amazon
Invité

je n’avais pas vu l’intérieur, mais cela confirme mon avis sur l’extérieur. c’est vraiment pas élégant, je ne lui souhaite pas du mal mais si la E-Megan conserve le look du showcar la VW à du mouron à ce faire

SGL
Invité

J’espère @Amazon !
Mais cela fait des années que je fais remarquer que Renault est presque partie trop tôt dans l’aventure VE et qu’ils n’ont presque rien fait (sauf l’évolution de la Zoe) dans les nouveaux modèles de VE depuis 2013 !!!
Bref, en 2013 ils étaient ultra en avance, en 2020, ils ce sont fait rattraper par PSA qui était encore ultra en retard en 2019.

Fred21
Invité

Oui SGL, c’est certain que le segment C en électrique devrait déjà être présent pour le groupe qui a créé Zoé et Leaf.
D’être en avance, on arrive en retard.

shanks
Invité

Vu les prestations des e208 e2008 et autres dérivés, je ne me fais pas de bile pour les futures modèles électriques Renault

SGL
Invité

À quel point de vue ? @shanks
Car au niveau accélération, reprise et comportement routier… Elles sont plutôt dans le haut des tableaux.
L’autonomie moins, bien que depuis leurs sorties, ils auraient gagné 20 % d’autonomie rien qu’en modifiant l’électronique à bord.

beniot9888
Invité

« l’autonomie moins, bien que depuis leurs sorties, ils auraient gagné 20 % d’autonomie rien qu’en modifiant l’électronique à bord »

Ça sort d’où ce gain de 20 % ? Jamais entendu parler.

SGL
Invité

Je ne retrouve plus @beniot9888, peut-être que j’ai pris mes rêves pour de la réalité.
Je me souviens de modification de logiciel qui optimisait l’autonomie par rapport à la tête de série.
Je ne trouve nulle trace, bien que c’est peut-être caché pour ne pas décevoir les premiers clients !?

SGL
Invité

Enfin, cela ne change rien sur le fait que les « e208 e2008 et autres dérivés » sont bien placés par rapport à la concurrence !

Miké
Invité

Non non, effectivement il y’a bien une modification OTA, toutes les autos ont prit +20%.

zeboss
Invité

@beniot : non ce n’est pas sorti des rêves : une maj du logiciel sur un rappel lors de révision ou spontané.
A priori la pompe à chaleur (qui sert de chauffage ou de clim) semble calibrée un peu trop puissante.
Elle a été reprogrammée, et c’est -10% de conso.
Après je ne sais pas trop mais sur ce point c’est lu sur un commentaire de l’essai par les lecteurs du mag « Automobiles Électriques ».

SGL
Invité
De toute façon ça ne serait pas la première fois qu’une mise a jour de logiciel améliore sensiblement l’efficience d’une batterie…c’est déjà arrivé maintes fois chez Tesla, n’oubliez pas aussi que l’ID.3 sont restés longtemps coincés dans les parkings pour cause de logiciel. Mais une QUESTION : en quoi les « e208 e2008 et autres dérivés » sont mal placées par rapport à la concurrence. Franchement en vue des essais des Mini SE et Honda e Mazda MX-30… les PSA ne sont pas mauvaises !? … En plus, nous sommes qu’au début de l’ère nouvelle de PSA en matière de… Lire la suite >>
wizz
Membre

zeboss

il y a eu des essais de ces voitures…..sans mettre en marche le chauffage, ou ni la clim. Leur résultats ne dépendaient donc pas de ce paramètre (obtenu après la mise à jour)

AXSPORT
Invité

On doit pas la lire la même presse…..
Les VE PSA……..

SGL
Invité

Ah ! décidément @shanks
Les raisons du pourquoi que « les prestations des e208 e2008 et autres dérivés » décevraient… Resteront bien mystérieux

amiral_sub
Invité

force est de constater que les PSA électriques ne sont pas technologiquement au top mais PSA a le mérite de sortir une belle gamme d’un coup contrairement à renault qui s’est edormi

SGL
Invité

Merci @amiral_sub
Pour cela que je pense que pour le prix la Citroën ë-C4 électrique à 28 k€ pour 350 km est extrêmement compétitive du point de vue rapport qualité-prix même si elle est très loin d’une Model 3.
Pour cela que je ne comprends pas la réflexion de @shanks pourtant largement plébiscité !
Toute chose doit être comparée en fonction du prix.

SGL
Invité

Match : la Citroën ë-C4 face à la Volkswagen ID.3
https://www.automobile-magazine.fr/matchs/article/28051-match-la-citroen-e-c4-face-a-la-volkswagen-id3
Les deux autos ont clairement la même cible… Mais l’avantage est naturellement pour la VW … Forcément

wpDiscuz