Accueil Historique Vanwall ressuscite la VW5 championne du monde 1958

Vanwall ressuscite la VW5 championne du monde 1958

0
2
PARTAGER
Vanwall

Peu connue du grand public car disparue trop tôt, Vanwall était une écurie de course automobile, présente en Formule 1 de 1954 à 1961 et qui obtint 9 victoires en seulement 28 grands prix. Son nom était la contraction de son fondateur, l’industriel Tony Vandervell, et de son entreprise de pièces mécaniques Thinwall.

Icône des fifties

Vanwall développa une très performante et solide VW5, conçue par un certain Colin Chapman peu de temps avant qu’il ne se lance dans son entreprise Lotus. Vanwall brisa la domination des constructeurs italiens en Formule 1 (brièvement interrompue par celle de Mercedes en 1955) en remportant en 1958 le tout premier championnat du monde des constructeurs, grâce à 6 victoires acquises par Stirling Moss, pilote patriote qui se refusa longtemps aux teams italiens et Tony Brooks. Les deux hommes étaient déjà entrés dans l’histoire l’année précédente, en imposant pour la première fois une voiture britannique à l’occasion du grand prix de Grande-Bretagne. Mais ensuite, à cause en partie de la santé déclinante de son fondateur, très touché également par l’accident mortel de Stuart Lewis-Evans, l’écurie Vanwall perdit de sa superbe pour finalement disparaître en 1961. Entre temps, Cooper avait lancé la révolution des voitures à moteur arrière, rendant les Vanwall obsolètes.

Dans les règles de l’art

Après une première renaissance opérée en 2003 via Vanwall Cars, c’est désormais l’entité Vanwall Group qui préside au retour du constructeur britannique. 6 répliques exactes de la VW5 de 1958, soit autant que de victoires acquises cette année là, vont être produites – et vendues 1,65 million de livre Sterling pièce – avec un moteur Vanwall de 270 chevaux et 2.5 litres de cylindrée, conçu à l’aide de dessins et de plans originaux des années 1950. 5 exemplaires seront destinés à des privés, tandis que le 6e modèle sera utilisé en VHC par une équipe de course spécifique.

Vanwall annonce que chaque véhicule sera minutieusement construit « pendant des milliers d’heures » par des experts en course historique et en restauration de véhicules, dans le Lincolnshire, en Angleterre. Autre point à souligner, dans son communiqué, l’entreprise explique qu’elle a « entamé des enquêtes pour comprendre comment l’ADN de la marque historique Vanwall pourrait se traduire en un véhicule pour les années 2020, avec des études en cours sur les futurs programmes de route et de voiture de course. » On pourrait donc revoir dans quelques temps une nouvelle Vanwall, peut-être électrique, rejoindre le monde en effervescence des supercars.

Le directeur général de Vanwall Group, Iain Sanderson, qui a acquis le nom en 2013, a déclaré: « Le nom Vanwall est trop important pour être relégué à l’histoire. L’histoire de Vanwall est inconnue à beaucoup, mais c’est une grande histoire britannique d’innovation et de réussite et montre ce qui se passe lorsque la bonne équipe se réunit et se pousse sans crainte pour atteindre un objectif clairement défini. À l’occasion de cet anniversaire, nous pensons que le moment est venu de célébrer cette grande histoire de succès britannique. Recréer fidèlement la voiture emblématique gagnante du championnat de 1958 avec six voitures 100% précises et authentiques est un hommage approprié à leur succès historique. L’ADN qui a fait le succès de ces voitures sert également de base inspirante pour l’avenir de la marque Vanwall, que j’ai hâte de partager en temps voulu »

Ares, Delage…La niche nostalgique de luxe prend de l’ampleur. Vanwall veur raviver un véritable âge d’or de la monoplace britannique à moteur avant. Mais il se pourrait bien que d’autres plans, plus modernes, soient dans les cartons. Wait and see…

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Vanwall ressuscite la VW5 championne du monde 1958"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Mwouais
Invité
Prenons Brabham par exemple (pour l’écurie). La supercar est très jolie mais la certaine réussite en course doublé du patronyme et des réussites du géniteur n’en fait pas un objet de convoitise qui pousse une flopée de connaisseurs à la désirer comme marque pérenne comme seule ou presque Mc Laren a réussi (j’exclus les historiques Ferrari et autres). Pour celle-ci, j’ai énormément de doutes de développements futurs. Un bel objet que je pourrais mettre dans mon salon si ma villa si adaptait (je n’aurais même pas honte de ne pas la faire rouler) et cela même avec son faciès euh,… Lire la suite >>
Chobulbeps
Invité
J’avoue avoir quelques problèmes avec le principe de la recréation. Tout comme Mwouais, j’aimerais en avoir une dans mon salon et je trouve que se sont des machines magnifiques d’un point de vue technique comme esthétique (même si esthétiquement celle-ci n’est pas la plus belle) mais je trouve quand même que cela pue la chasse au fric. Il est vrai que les vieilles voitures roulent encore en historique et qu’il faut bien fabriquer des pièces mais es ce que les nouvelles voitures seront réellement conformes aux anciennes? Seront-elles réellement fabriquées comme à l’époque ou le tour numérique sera t il… Lire la suite >>
wpDiscuz