Accueil Droit routier Passer le Code de la route pendant l’été, la bonne idée ?

Passer le Code de la route pendant l’été, la bonne idée ?

0
0
PARTAGER

Cet été, de nombreux jeunes vont chercher à réviser et obtenir leur Code pour passer le permis à la rentrée. Les auto-écoles sont embouteillées. Et si vous profitiez des vacances pour passer le Code, là où vous êtes ?

Comme chaque année, de très nombreux lycéens, étudiants ou jeunes actifs vont profiter de la période estivale, plus creuse en termes d’occupation, pour se consacrer à la révision du Code de la route, dans l’idée de passer rapidement le permis de conduire. Cette période est toujours très chargée pour les auto-écoles, qui voient arriver de nouveaux candidats pressés de suivre des leçons pour entamer la rentrée de septembre-octobre avec à minima le Code en poche et la conduite dans le viseur.

Il faut dire que bien qu’en perte de vitesse, le permis reste synonyme de liberté pour toutes ces nouvelles générations, mais aussi d’études, de travail, de jobs d’été, etc. d’autant que les étudiants partent souvent à la rentrée dans une autre ville et que les trajets pour revenir dans la famille vont se multiplier.

Sauf que l’été, on a envie de décompresser après une année qui est souvent celle du Baccalauréat par exemple. Rester chez soi pour bachoter le Code et attendre sa place à l’examen, c’est plutôt rébarbatif et stressant. Depuis quelques années, des applications en ligne sur ordinateur et smartphone permettent de réviser son Code, quand on veut, à son rythme.

Désormais, on peut aussi décider de passer son Code le plus simplement du monde, sur son lieu de vacances. C’est d’ailleurs souvent un « bon plan » avec des centres d’examen moins surchargés que dans les grandes villes.

Passer le Code en candidat libre ?

Pour réviser et obtenir sa place à l’examen théorique du Code de la route, il n’est pas obligatoire de passer par une auto-école : tout le monde peut s’inscrire en candidat libre pour le Code. Renseignez-vous sur l’examen du Code de la route auprès des sociétés agréées par l’Etat. Les écoles d’apprentissage de la conduite sont très pratiques pour ne pas se soucier des tracasseries administratives. Mais elles peuvent aussi ne pas être adaptées à vos horaires, vos contraintes, etc. Si vous êtes suffisamment autonome dans votre apprentissage et sérieux dans vos révisions, passer l’examen en candidat libre est tout à fait possible.

Le tarif de l’examen du Code de la route est fixé par l’Etat Français à 30 € TTC par session. On peut s’y inscrire librement, moyennant quelques démarches administratives relativement simples. La seule « contrainte » est que l’examen du Code de route se passera exclusivement dans un centre d’examen agréé et ne peut se passer à distance. En revanche, on peut le passer où l’on veut sur le territoire de la France.

Il existe plusieurs entreprises habilitées par l’Etat pour faire passer l’examen du Code en France. Si vous envisagez de passer cet examen en dehors du circuit des auto-écoles, rapprochez-vous d’elles. Ces sociétés pourront vous guider pour obtenir votre Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé (NEPH) obligatoire pour passer l’examen. Mais, surtout, elles pourront vous orienter vers le centre d’examen le plus proche de votre lieu de vacances cet été ou vers celui qui dispose de la date de passage qui vous conviendra le plus.

Le Code, une étape du « conduire ensemble »

Chaque année, plus de 1,6 million de personnes se présentent à l’examen du Code de la route dans notre pays. Cela en fait le premier examen de France en nombre de candidats. On peut le passer dès 15 ans (conduite accompagnée par exemple) mais il est généralement passé à partir de 17 ans. C’est la première étape vers le permis de conduire, qu’il soit auto ou moto. Et surtout, il constitue une base pour toute sa vie de futur usager de la route.

L’examen du Code est valable cinq ans, mais cette période peut être renouvelée dans certains cas. Par exemple, vous obtenez votre Code cette année, vous avez alors 5 ans pour réussir l’épreuve pratique (le permis). Une fois votre permis en poche, cela déclenchera une nouvelle période de cinq années pendant laquelle vous pourrez vous présenter à un autre permis, sans avoir à repasser votre Code (par exemple si vous voulez enchaîner permis voiture et permis moto).

En revanche, si vous avez votre permis depuis plus de 5 ans et que vous voulez en repasser un autre, alors il faudra obtenir de nouveau votre Code. Et des fois, on est très surpris des mauvaises habitudes que l’on a pris en conduisant : certains n’obtiennent même pas la moyenne lors des premières révisions du Code !

L’examen du Code, une formalité ?

40 questions tirées au sort parmi un panel de 1000, sur différents thèmes. 5 erreurs maximum pour l’obtenir. On se fait tout un monde du Code de la route et de son examen la première fois. Il faut dire que le « cérémonial » a de quoi impressionner. Déjà, on est « convoqué », c’est une épreuve dans un lieu précis avec pas mal de candidats en même temps, et le stress est contagieux. En plus, on a beau avoir révisé, on n’est pas à l’abri d’un trou de mémoire ou d’une panique le jour J.

Les fameuses questions-piège et les photos parfois piégeuses de mises en situation en ont fait chuter plus d’un sous le coup du stress ! Conduite écologique, du bon usage des assistants de conduite, quelques statistiques sur les accidents de la route et des règles pour intégrer des éléments cruciaux tels que le calcul du taux d’alcool dans le sang, la distance de freinage qui raccourcit avec la vitesse, etc. autant de notions qui ont aussi pour but de protéger les conducteurs, et de sauver des vies.

Il ne faut pas oublier que ce sont aussi les règles de la vie en communauté sur la route, en ville ou en dehors des agglomérations. Il est donc important de se préparer sereinement mais sérieusement. Et si les vacances d’été étaient le moment idéal ? Le Code en poche, à la rentrée, à vous les leçons de conduite… et le permis.