Accueil Nissan Essai de la Nissan Leaf e+ 62 kWh au quotidien

Essai de la Nissan Leaf e+ 62 kWh au quotidien

136
190
PARTAGER
Essai Nissan Leaf e+ header

Nous avons voulu vérifier qu’une Nissan Leaf e+ et ses 62 kWh étaient utilisables au quotidien et même les weekends. 700 km au programme.

En premier lieu, il convient de préciser que, durant cet essai sur une semaine, la recharge de la voiture se fait via une simple prise domestique 10 ampères. Cela limite grandement la vitesse de recharge puisqu’en gros, on récupère 2,3 kWh par heure de charge. Avec une consommation de 16 kWh/100 km par exemple, cela ne fait que 15 km par heure de charge.

Il y a évidemment la possibilité de se brancher sur une prise 16 ampères pour recharger un peu plus rapidement, ou sur une wallbox de 7 kW. Avec une wallbox de 7 kW, ce sont presque 45 km de pris par heure de charge (si on considère une consommation de 16 kWh/100 km encore une fois). Hélas, la Leaf e+ a un chargeur intégré de 6,6 kW maximum. On ne peut donc pas utiliser de wallbox 11 kW.

Tout cela c’est bien joli, mais est-ce que cela permet d’utiliser la voiture au quotidien ? Et surtout, quelle est la vraie consommation de la voiture, en fonction des routes et de la façon de conduire ? C’est ce que nous avons voulu savoir. A noter que pour l’occasion, la voiture est chaussée de gommes 4 saisons, et non des pneus « verts » habituels. Cela grève un peu la consommation. Mais, après tout, on ne tente pas un record. On cherche à voir, en conduite réelle, ce que cette Leaf e+ donne.

Présentation extérieure

La Nissan Leaf, on la connait déjà bien. Pour sa deuxième version, Nissan a décidé de la faire rentrer un peu dans le rang et de la doter du look des autres Nissan. Bien qu’elle n’en a pas besoin, elle reçoit une calandre (pleine) avec le V-Shape (ou la banane chromée) qui se prolonge avec les feux étirés loin sur les ailes. Sur cette finition Tekna, les feux avant sont entièrement à LED avec signature LED. Dans les finitions d’entrée de gamme, ils sont halogènes, moins puissant, moins blanc.

A l’arrière, la Leaf a des feux en boomerang qui pointent vers l’extérieur. Reliés par un bandeau noir, ils élargissent visuellement l’arrière de la voiture et les angles, présents aussi dans le bouclier, participent à l’aérodynamique de la voiture. C’est un paramètre important pour faire baisser la consommation d’une voiture qui prend du poids (enfin de la masse) avec une batterie d’une capacité plus importante.

Avec la batterie de 40 kWh, la Leaf pèse de 1580 à 1640 kg. Avec les 62 kWh, il faut compter de 1731 à 1791 kg selon le constructeur. La batterie pèse 137 kg de plus ! Ce qui augmente de facto la consommation de 4 à 5%. Il ne faut, par conséquent, pas s’attendre à battre des records de consommation à la baisse.

De face et de profil, on a une Micra en plus gros. A l’arrière, il y a un petit côté Honda Civic 9e génération. Certains apprécient d’avoir un véhicule qui ne se distingue finalement pas trop du reste de la gamme. D’autres en revanche regrettent le côté décalé de la première Leaf.

Et l’intérieur ?

A l’intérieur, la Nissan Leaf a bien évolué. Oh, rien de révolutionnaire. Mais, du bien dessiné, agréable à utiliser et toucher. Sans doute un peu trop dur et sonore en partie basse. Le contraste partie haute / partie basse est criant. Tout n’est pas exempt de critique. Par exemple, la console centrale est inutilement grosse. En effet, il n’y a finalement que le « levier » de vitesse qui aurait très bien pu être réduits. Cela aurait permis de dégager de la place pour le vide-poche bien trop petit (images 27 et 28 de la galerie). Si on veut charger un téléphone, les plus grands modèles auront du mal à tenir.

Autre point négatif, les deux bords, en plastique dur, sont trop saillants. En conduite si on a tendance à reposer la jambe droite sur cette partie, ce sont des bleus assurés (image 28). L’accoudoir est rikiki et l’espace de stockage qu’il recèle est là aussi trop petit (image 20). Autre espace trop petit, la boîte-à-gants. Elle parait grande à première vue, mais quand on l’ouvre, on voit que l’extérieur est deux fois plus large que l’intérieur ne l’est réellement. Le livre de la voiture et deux gilets rétro-réfléchissants y tiennent, mais guère plus (image 24).

A l’avant, les fauteuils sont accueillants. L’assise est bien creusée et le maintien latéral est bon. A l’arrière, la banquette est moins creusée mais accueille confortablement les passagers. On notera que sur cette version Tekna, les sièges à l’avant, mais aussi la banquette sont chauffants. A l’arrière, le pavillon qui retombe légèrement n’est pas trop un problème, même avec un grand gabarit.

En revanche, à l’avant, le volant ne bouge qu’en hauteur et le siège ne bouge pas en hauteur. Il faut dire qu’une partie de la batterie est sous les fauteuils à l’avant qui sont littéralement posés dessus (image 29). Si ce n’est pas inconfortable, on peut avoir du mal à trouver sa position préférée, surtout si on aime conduire « bas ». On aime le volant, malgré le nombre de boutons qu’il comporte. La jante est assez épaisse ce qui est confortable.

Sur la route, toute la sainte journée

Le trajet quotidien se compose de deux fois 20 km. Deux parties distinctes sur le trajet, une première partie sur une petite départementale vallonnée puis une deuxième sur route express 2×2 voie à 110 km/h maximum. Sur ce type de parcours, en roulant normalement (plutôt éco-conduite déjà en temps normal je l’avoue) la consommation s’établit à 16,5 à 17 kWh/100 km. Avec cette consommation, l’autonomie annoncée est à 375/380 km. Largement de quoi ne pas recharger sa Leaf de la semaine. Surtout, l’homologation est donnée pour 385 km WLTP.

Cependant, en faisant cela, on se retrouve le vendredi soir avec 175 km d’autonomie environ et 45 % de batterie environ. Sauf que sur une prise domestique, les 34 kWh manquants vont demander plus de 15h de charge. Si on ne doit pas sortir du weekend, pas de souci. Sinon, on se retrouve « à sec ». Aussi, la Leaf e+ demande, comme tout véhicule électrique, d’anticiper les déplacements. Les moins prévoyants la brancheront donc tous les jours. Ceux qui planifient leurs déplacements calculeront quel jour brancher la voiture.

En temps normal, les 40 km quotidiens, soit 6,8 kWh se récupèrent en un peu plus de 3h. Plutôt tranquille en fait. Un VE est plutôt intéressant sur ce genre de trajets « monotones » du quotidien avec un silence bienvenu.

La départementale qui serpente, un bonheur

L’essai a été effectué avant le confinement général et avec une fin d’hiver qui commençait à sentir le printemps. Plutôt frais et gris quand même. La température joue, à la baisse, sur l’autonomie. Pour ce premier trajet du weekend, nous filons direction le nord de l’Ile-et-Vilaine (35) vers le barrage de la Rance. Tout un symbole que d’aller à la seule usine marémotrice de France. L’électricité, produite par le mouvement de la marée, est renouvelable et décarbonnée. La fée électricité « propre » qui donne encore meilleure conscience de rouler en VE malgré le surpoids et la pollution générée par la création de la batterie de 62 kWh.

Sur ce genre de route, un premier trajet de 73 km a entamé la batterie de 16%. Cela représente une consommation théorique de 13,6 kWh/100 km. Après plusieurs déplacements courts (qui sont énergivores), le retour se fait par le même genre de routes départementales. Au final, 196 km pour 47% de la batterie. Une consommation de 29,14 kWh sur les 196 km soit 14,9 kWh/100 km. Une consommation autorisant en théorie plus de 400 km sur une seule charge.

En pleine campagne, sur une route serpentant entre mer et coteaux, un VE est un véhicule agréable par son silence. Ici, pas de sportivité recherchée ni de « freinage de trappeur ». Autant sur le freinage, le poids se fait sentir, autant sur les accélérations, les 217 chevaux de la Leaf e+ et surtout son couple instantané sont bluffants. Mais, ils sont aussi très gourmands en picotin électrique ! On préférera jouer avec la régénération électrique pour ne pas avoir à freiner.

La voie express ou l’autoroute possibles, mais…

Le souci de n’avoir qu’une prise domestique à disposition fait que les 47% de batterie manquants prennent du temps à « revenir ». Comptez 13 à 14 bonnes heures pour retrouver les 100%. Evidemment, on regrette dans ces cas-là de ne pas avoir de wallbox 7kW. Mais, pour les plus pressés, on peut aller à la recherche d’une borne rapide à proximité. Cela permet de recharger rapidement jusqu’à 80% puis finir avec une charge lente.

Sur la Nissan Leaf e+, la prise rapide est une CHAdeMO. C’est le standard japonais mais on en trouve pas mal en France. Par exemple, sur la borne trouvée en chemin, il est possible de se brancher 30 minutes pour un tarif abordable. 30 centimes d’euros le kWh, c’est le double d’un abonnement domestique. Une autre borne, sur le parking d’un magasin d’ameublement suédois (Ikéa) nous a réservé une « bonne » surprise…en panne. Heureusement que nous n’en avions pas besoin !

Bref, ici, une planification permet de se contenter de la prise domestique. Cela permet de repartir le lendemain pour un premier trajet de 84 km par une départementale à « bonne allure » (en respectant les limitations) se fait avec une consommation de 16,2 kWh/100km.

Le trajet du retour fera 116 km effectués par voie express à 110 km/h. Au final, 44% de la batterie s’évanouiront soit une consommation de 23,5 kWh/100 km. A cette allure, on a donc une autonomie théorique de 260 km. Si on peut se brancher sur une borne rapide, on récupère jusqu’à 80% de l’autonomie en 60 à 90 minutes (90 pour une charge de 20 à 80% NDLA). Les trajets par voies rapides, à bonne allure sont donc envisageables. Mais, il faut prévoir la recharge. En effet, si vous n’avez pas à destination une borne rapide, vous êtes bloqués pendant des heures.

En effet, sur une prise domestique, il faut compter environ 30 heures pour « un plein ». Sur une prise 16 ampères, vous n’en n’aurez « que » pour 18h environ. Là encore, vive la wallbox 7 kW pour une charge complète en 11h30 (limitée à 6,6 kW par construction).

En conclusion, une Leaf e+ au quotidien, c’est jouable ?

Grâce à son silence de fonctionnement, et ses fortes accélérations quand la pédale de droite est sollicitée, la Leaf e+ est une voiture agréable à conduire. Le mode « B » qui augmente la régénération permet d’anticiper les ralentissements et de ne pas toucher ou presque à la pédale de frein. Le mode « e-Pedal » est disponible. En gros, on dose le freinage avec la pédale d’accélération, un peu comme une auto-tamponneuse. Si on relève totalement le pied, la voiture freine. Cela demande un petit temps d’adaptation mais nul doute que l’on peut trouver cette possibilité intéressante. Personnellement la conduite « classique » a eu ma préférence.

La Nissan Leaf e+ est donc utilisable au quotidien, et ponctuellement les weekends sur des trajets plus longs. Pour autant, envisager un trajet de plus de 500 km par voie rapide demande d’avoir des bornes rapides sur son trajet, ainsi que du temps pour la recharge. Cela demande également de pouvoir garer la voiture dans un garage, sous un carport, dans un box, ou devant sa maison individuelle pour brancher le câble. A noter qu’il est verrouiller en charge pour éviter les débranchements « intempestifs ».

En termes de coût de « carburant », les 40 km quotidiens à 17 kWh/100 km, soit 6,8 kWh, coûtent environ 1,09 euro en électricité (0,16 € le kWh). Le même trajet, la même conduite, avec un moteur diesel à 5,5 l/100 km revient à 3 € (avec un gazole à 1,40 €/l).

Notre avis, par leblogauto.com

Quelques détails agaçants comme une position de conduite perfectible, ou un manque flagrant de « fourre-tout » pour poser les papiers, les clés, le téléphone viennent un peu entacher un intérieur agréable. Autre point agaçant, l’écran tactile qui récupère très facilement les traces de doigts.

« Bob » le pilote automatisé qui lit la route via les caméras tout autour de la voiture et vous aident sur grande route à rester dans votre file a été amélioré par rapport à une première version testée sur Qashqai. Peu de fausse lecture de lignes au sol, mais toujours une propension à rendre la main avec un soleil rasant. Il se lance avec le régulateur adaptatif mais peut se désactiver.

La trappe, au milieu de la face avant permet de ne pas se poser la question sur le sens selon lequel il faut se garer. En revanche, dans un garage, il faut voir entre la marche avant et la marche arrière en fonction de la position de la prise ou de la wallbox. Concernant ce point, autant en faire installer une. Il y a des aides régulières, sinon il est possible de négocier l’installation gratuite lors de l’achat. Elle ne servira certainement qu’occasionnellement mais permet de rentrer en fin de weekend sans batterie et de repartir le lendemain l’esprit tranquille.

Avec une autonomie qui atteint assez facilement les 380 km et reste intéressante sur voie rapide, la Nissan Leaf e+ est une bonne voiture électrique qui reste sobre et ne pèse pas 2,4 tonnes. Mais, il faut vouloir passer au véhicule électrique.

+ON AIME
  •  le silence et l’apaisement instantané de l’électrique
  • autonomie suffisante pour une majorité de trajets
  • le coût d’utilisation et la possibilité de recharger avec une électricité renouvelable
  • accélérations bluffantes pour une compacte « de papa »
ON AIME MOINS
  •  Certains détails intérieurs
  • Consommation sur autoroute ou voie rapide
  • Recharge rapide CHAdeMO et non Combo CCS

Caractéristiques de la Nissan Leaf e+ 62 kWh Tekna

Nissan Leaf e+ 62 kWh Tekna
Prix (à partir de)41 800 €
Prix du modèle essayé44 450 € dont 850 € d’option peinture Blanc lunaire
6 000 € de bonus à déduire soit 38 450 €
Bonus6 000 €
Moteur
Type et implantationélectrique, synchrone à courant alternatif
Cylindrée (cm3)
Puissance (ch/kW)217 ch (160 kW) de 4600 à 5800 trs/min
Couple (Nm) 340
Recharge
Chargeur embarqué (kW)6,6
Port de recharge rapide (kW)50
Câble de rechargeCâble de 6m
prise domestique 230V en 32h
Câble de recharge Câble de 32A de 6m
borne publique ou Wallbox 7kW T2 en 11h30
Transmission
Roues motrices avant
Boîte de vitesses automatique
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus215/50 R17
Performances
Vitesse maximale (km/h) 157
0 à 100 km/h (s) 6,9
Consommation
Autonomie mixte (WLTP) 385 km
Autonomie urbaine (WLTP) 528 km
CO2 (g/km) 0
Dimensions
Longueur (mm) 4,490
Largeur (mm) 1,788 / 2,030 (avec rétroviseurs)
Hauteur (mm) 1,545
Empattement (mm)2,700
Volume de coffre (l)420 (caisson Bose)
Poids en ordre de marche (kg) 1 731 / 1 791
Poids de la batterie (kg) 440

Poster un Commentaire

190 Commentaires sur "Essai de la Nissan Leaf e+ 62 kWh au quotidien"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Torvi
Invité

Merci pour ce compte-rendu dans des conditions réelles et qui correspondent bien à 80% des personnes habitant en périphérie ou campagne.

Etant gros rouleur (presque 40’000 km/an) et roulant souvent plus de 300km d’une traite sur autoroute, le diesel reste pour l’instant la meilleure option.

J’espère que quand mon tracteur atteindra les 400’000 km, il y aura des alternatives (hybride batterie + pile combustible à hydrogène ?).

wizz
Membre

La voiture électrique, certaines personnes disent pas intéressées parce que pas de bornes de recharge. Les bornes de recharge, il n’y en a pas à chaque coin de rue, mais il y en a. Et dans le pire des cas, on peut recharger sur une simple prise domestique…

En revanche, bonne chance pour toi de trouver des pompes hydrogène….(sauf si ta voiture est neuve, et tiendrait 10 ans à ce rythme, te donnant une possibilité d’espérer que ce serait mieux à ce moment là)

Torvi
Invité
Tellement vrai, pour au moins 50% des personnes, une VE serait la solution (on n’entre pas dans le débat, les VE sont-elles plus écologiques qu’un véhicule thermique moderne …), avec à la clef un meilleur confort, plus d’économies (entretien moins cher, en espérant que la fièvre des taxes ne vienne pas …), surtout si on a des panneaux solaires avec une batterie domestique. Pour mon tracteur, je l’ai acheté d’occaz et il a maintenant 130’000 Km, ce qui me laisse environ 6 ans… en espérant ne pas avoir de tuiles (mon record est de 380’000 avec une 120d). Je rêve… Lire la suite >>
wizz
Membre

panneaux solaires + batterie tampon, ça sera bien plus cher que l’élect en heure creuse…

amiral_sub
Invité

quant au bilan carbone des panneaux solaires et de la batterie, mieux vaut pas le connaitre

wizz
Membre
pire que ça, amiral tout dépend de savoir le contexte de l’usage du kit panneaux solaire+batterie. Pour fabriquer la batterie et les panneaux PV, il y a du CO2 quasiment incompressible. Par exemple les tracto-pelles, les camions dans les mines, pour transporter, etc… Mais il y a aussi une partie de CO2 variable. Il faut des usines, des machines, qui fonctionnent à l’électricité. Selon la manière dont cette électricité a été produite, alors les batteries et panneaux PV auront un poids CO2 plus ou moins lourd. ->Disons X kg de CO2 pour les panneaux (rien que les panneaux, pour simplifier… Lire la suite >>
SGL
Invité

« L’impact environnemental du panneau solaire est minime, surtout si on le compare à d’autres solutions, le nucléaire par exemple. »
https://news.dualsun.com/technologie-solaire/impact-environnemental-panneau-solaire/

SGL
Invité

« L’énergie solaire aura bientôt un meilleur bilan carbone que le nucléaire »
https://www.comwatt.com/energie/comparatif/lenergie-solaire-aura-bientot-un-meilleur-bilan-carbone-que-le-nucleaire/

wizz
Membre
et pour avoir l’électricité la nuit avec ton solaire, tu dois t’équiper d’un système de stockage, avec son surcout financier, avec son surcout d’énergie grise à amortir, avec ses pertes de rendement supplémentaires… Nos besoins en électricité, ce n’est pas uniquement de 8h à 19h en été, et de 10h à 16h en hiver… j’ai déjà expliqué dans mon long commentaire précédent ensuite, se méfier du « bientôt » en regardant la courbe. Elle va s’aplatir, et ce sera très difficile de rogner sur les derniers grammes de CO2 L’étude est européenne, se basant sur la « durée annoncée » des réacteurs, 40 ans… Lire la suite >>
Luc
Invité

Il faudrait abritter les VE sous des carports solaires de 15 m2. Là, on récupère un peu d’energie.

laportino
Invité

Avez-vous constaté une différence de consommation, pour un trajet similaire, selon que la batterie soit plus ou moins chargée au départ ?

zeboss
Invité

Et bien normalement si la batterie est chargée elle doit être plus lourde, donc ça consomme plus, non ?
Ca me rappelle un Interim qui cherchait quelle batterie de la perceuse était chargée à qui j’ai répondu de prendre la plus lourde…
Soupesant d’un air contrit lesdites batteries il comprit enfin…..

wizz
Membre

« A l’intérieur, la Nissan Leaf a bien évolué. Oh, rien de révolutionnaire. Mais, du bien dessiné, agréable à utiliser et toucher. Sans doute un peu trop dur et sonore en partie basse. Le contraste partie haute / partie basse est criant.  »

Chapatte
Sors de ce corps…

SGL
Invité

Alors apparemment elle a aussi un défaut de taille pour les longues distances par temps chaud, sa batterie n’est pas refroidie activement, provoquant un effondrement de la charge, digne d’un retour de 10 ans en arrière, et des bogs de charge.
Le biberonnage devient une galère dès que la température s’approche de 30° , cela se rajoute à la recharge rapide type CHAdeMO moins performante pour le moment.

Mwouais
Invité
N’est-ce pas le premier problème de cette voiture cette prise Chademo ? Parce que jusqu’ici elle était mieux finie qu’une Zoe et au même prix mais se vendait bien moins (en France). Je peux comprendre que si l’idée est de posséder une voiture quelques années (3-5 ), la valeur de revente avec ce système désuet va grever sa valeur sur le marché. C’est d’ailleurs amusant de voir quelques possesseurs dits ‘verts’ (je pense à TeslaRiviera) prôner les vehi Électriques pour l’écologie et changer autant de véhicules (oui, la bonne cause dira que cela permettra les secondes mains, les restes, aux… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

« en voiture thermique: 7:30 sans les arrêts » : une horreur de faire ça. En plus c’est interdit

SGL
Invité

…et une bonne vessie !

122S
Invité

alors il faut lire la phrase jusqu’au bout mon amiral! ou alors vous êtes passé en plongée avant la fin du post…
55 litres de gazole ne font pas la distance ni ma vessie.

Mais pour celui qui veut rouler en électrique sans être limité dans ses déplacements c’est possible et moins cher qu’en thermique mais un poil plus long.
tesla 3 = prix d’un 3008 diesel HDG

amiral_sub
Invité

sur 700 km avec une pause repas, une tesla va aussi vite qu’une thermique

SGL
Invité

@amiral_sub, ça dans une compacte de moins de 35 k€ et le marché de la VT s’effondre.
Moins de 3 € les 100 km, et le marché de la VE progresse même sans subvention.

wizz
Membre

La plateforme CMP de PSA est prévue pour les berlines compacte : les futures Citroen C4. Elles sont donc aussi compatible en version 100% électrique. Il ne reste plus qu’à dépouiller la voiture, ne mettre que 20kWh voire 15kWh s’il faut, et la voiture passerait sous la barre de 35000€….

Je me demande qui échangerait sa thermique (Golf, 308, Focus….) contre une C4 électrique avec une batterie de 15kWh, et ses 3€/100km d’élect…

SGL
Invité

Ouais, mais pour faire 700 km à 130, ce sont 7 arrêts qui sont nécessaires alors !? 😉

wizz
Membre

….et donc, le marché des VT ne s’effondrera pas avec la présence d’une VE à moins de 35000€. Tout dépend de la nature de cette VE. La Mia de Ségo ne coutait pas 35000€, et n’avait pas non plus tué les VT. Et pourtant, la Mia demandait moins de 3€ d’élect pour faire 100km…

une VE à 35000€, oui, mais avec d’une certaine capacité, performance…

SGL
Invité

Il faut le dire aux gens qui ne font jamais plus de 100 km par jour même dans l’année…et il en a sûrement beaucoup !

SGL
Invité

Tout ça me semble loin pour faire 700 km avec qu’une pause rapide… d’environ 30 minutes.
Pour faire moins de 100 km, même à moins de 2 €/100 km, des VE existent déjà.

wizz
Membre

ces VE existent…mais les VT ne se sont pas effondrés pour autant…

SGL
Invité

Non, ça n’existe pas sauf à 60k€ minium.
Le prix moyen des voitures neuves, c’est 24 k€ …on en est donc très loin !
Et je comprends qu’il y a encore beaucoup de diesel…

wizz
Membre

« Pour faire moins de 100 km, même à moins de 2 €/100 km, des VE existent déjà. »

https://www.automobile-propre.com/wp-content/uploads/2019/09/mia-electrique-170000-km-1280×720-730×411.jpg
Une Mia?
et qui ne coute pas 60000€, ni même 35000€

Mais est ce que la Mia avait elle provoqué l’effondrement des voitures thermiques?

SGL
Invité

Et 700 km à 100km/h de moyenne, recharge compris ?

wizz
Membre

SGL : « Il faut le dire aux gens qui ne font jamais plus de 100 km par jour même dans l’année…et il en a sûrement beaucoup ! »

wizz : « une Mia? » (ps: pour ceux qui ne font jamais plus de 100km par jour…..). « est ce que la Mia a provoqué la chute des ventes des voitures thermiques, à cet usage, pour ceux qui ne font pas plus de 100km… »

SGL : « Et 700 km à 100km/h de moyenne, recharge compris ? » !!!!???

.
encore une pirouette de la part de SGL….

SGL
Invité

Alors dans l’ordre
-1 les 700 km, c’est la réponse pour @amiral_sub
-2 les 100 km, c’est la réponse pour @ Thibaut Emme
Et -3, je ne change pas d’avis… ni Girouette ni Pirouette, deux réponses pour deux profils d’utilisation.
Est-ce clair ?
Et je confirme que la VE pour 700 km en 7 h recharge compris pour moins de 3 € / 100 km sous les 35 k€ n’existe pas et que si elle existerait ça serait le début de la fin des VT.

wizz
Membre

la Mia, c’est ma réponse pour toi et les 100km, qui répondais à Thibaut

est ce que les gens ont acheté la Mia, qui pourtant est suffisant pour faire 100km, pour ce profil d’utilisation?

SGL
Invité
Enfin @wizz la Mia, c’est déjà la préhistoire de la VE Combien elle coûtait pour les prestations ? Était-elle une « Premium » pour justifier ? Le prix est l’élément déterminant du succès. Et la période 2011-2014 n’était pas à l’extension rapide des VE, on l’a vu avec les premières années de ventes de la Zoe, portant remarquable pour l’époque, qui était plus un bide commercial qu’un succès. Mais une Mia revue et corrigée avec des prix inférieurs en 2021, pourrait très devenir un succès…la donne à changer ! Mais sinon…oui pour les trajets commuters, les trajets de moins de… Lire la suite >>
wizz
Membre

donc ce n’est pas uniquement une question de cout d’élect /100km, ni de prix de vente. Il y a aussi un minimum de performance, d’agrément, de facilité d’usage dont les gens ne sont pas prêts à y renoncer, d’où ce que je disais hier « une VE à 35000€, oui, mais avec d’une certaine capacité, performance… »

SGL
Invité

Bien sûr @wizz, c’est une vue d’ensemble !
Pour 35 k€ ….400 km d’un coup à 130 km/h rechargeable rapidement en moins de 30 minutes pour avoir 300 km
Ça sera une petite révolution.
Pour 150 km moins de 10 k€, c’est une autre petite révolution.
Tout cela sera envisageable vers 2025 !?

SGL
Invité

Comme pour l’histoire de la VE fait pour 100 km ou 700 km, tout dépend du prix, confort (une VE pour 700 km doit être confortable, la VE pour moins de 100 km à moins le besoin de confort)
Pour moi le rapport prestations – coûts, sont déterminants pour faire une VE, un échec ou un succès… ce n’est pas totalement le cas pour 2020 mais l’on prend le bon chemin.
Le raz-de-marée de la VE, serait-il pour bientôt ? Tout dépend de ce rapport prestations – coûts.

wizz
Membre

Pourquoi une vue d’ensemble ici, maintenant???

Je te cite
« Alors dans l’ordre
-1 les 700 km, c’est la réponse pour @amiral_sub
-2 les 100 km, c’est la réponse pour @ Thibaut Emme »

Tu as cité 2 usages différents.
Un véhicule qui ne fait pas plus que 100km au maximum, au quotidien n’est pas une voiture universelle. Elle n’est pas destinée à satisfaire tous les automobilistes. Elle n’a que faire de la vue d’ensemble. Elle est là pour répondre à UN type d’usage.

Ta réponse « c’est une vue d’ensemble », c’est juste pour noyer le poisson, une pirouette…

SGL
Invité

??? C’est du bon sens @wizz, cela n’a même rien à voir avec la VE en général.
Une Sandero, coût un prix… Une Mercedes classe S, un autre prix, mais pas le même.
Ben, c’est la même chose pour une VE fait pour 100 km ou 700 km….
Je ne vois pas de pirouette de ma part ni de noyade de poisson…mais que de la logique !

wizz
Membre

tu disais qu’avec son cout d’utilisation imbattable, 2€/100km, c’est la fin des VT

à cela, je te dis que non.
Il y a des VE pas chères pouvant faire 100km, couvrant les besoins au quotidien de beaucoup de Français (ps: n’est ce pas toi qui disais que 40% des déplacements font moins de 20km, 60% moins de etc…)
Et pourtant, combien de personnes faisant si peu de km au quotidien ont franchi le pas???

SGL
Invité

Avec un tarif abordable…OUI
Une Tesla Model S est proche du 0 €/100 km sauf que le prix…
Et pour les gens qui commencent par franchir le pas… je constate que nous sommes passés dans un temps relativement court de 3 % à 9 % de PdM, donc OUI on en prend le chemin mais ce n’est que le début du commencement.
Quand les 2€/100km vont enfin arriver dans la tête des gens.

wizz
Membre

la Mia était à un tarif abordable, pouvant faire 100km…

SGL
Invité

Oui mais quelle merde …une Logan à 8 k€ était une Mercedes !

SGL
Invité

Donc certains, ici, ne comprennent pas la différence de prix entre Sandero et une Mercedes classe S !!!?
Très fort en logique…
Il va falloir nous donner quelques explications ! 😀 😀

Mwouais
Invité
@SGL : lorsque le taux de pénétration des électriques sera de 20%, l’électricité à 3€/100km se verra taxée sur base de la nouvelle TICPE. De plus, je crois le’ probleme des VE non pas dans la question des 700km, mais bien dans la question des 35.000€. Un 3008 électrique à 30.000€ ferait choux gras, un 2008-e à 25.000€ également. Même avec 400km d’autonomie. Tant que la prime est là et que l’électricité n’est pas surtaxée, les constructeurs vont aller progressivement vers le VE en margeant sauf à une concurrence féroce (VW et compagnie). Leur prix pouvant être justifié par une… Lire la suite >>
wizz
Membre

La France consomme environ 500TWh d’élect.
Supposons 200TWh consommés par les industriels, qu’on ne touche pas pour garder leur compétitivité (c’est ce qui se fait en Allemagne par exemple).
Les 300TWh restant pour le domestique et tertiaire (mairies, magasins, restaurant, bureau, serveur internet, etc…)

300TWh
300.000GWh
300.000.000MWh
300.000.000.000kWh
Augmenter le kWh de 1 centime rapporte 3 milliards d’euros.
Augmenter de 10cts, ça compense la TICPE
Avec une élect 10cts plus chère, on atteindrait le niveau des consommateurs allemands (hors industrie)

Mwouais
Invité

@wizz, cela revient à faire payer à tous un choix de transport individuel. Aller expliquer à un ménage endetté que pour son ses 5.000kWh annuels il va débourser 500€ en plus sera joyeux.

https://www.fournisseurs-electricite.com/guides/consommation/consommation-electrique-moyenne

Rendre les transports en commun gratuits et en nombre pourrait suivre ce moyen de hausse du kWh que cela serait plus compréhensible.

Mwouais
Invité
@Thibaut, le principe de la mutualisation (plutôt que du socialisme ou de solutions plus extrêmes) est de faire bénéficier d’un socle de base nécessaire et favorable à l’ensemble de la population (riche comme pauvre) d’une infrastructure, enseignement, moyens collectifs, etc, qui permettront de réguler le trafic en nombre et en efficacité (voir, besoins), de former une main d’oeuvre et quelques trop rares cerveaux pour faire tourner et progresser le pays (face à une concurrence extérieure), et soigner les gens car, bon, sinon ils se révoltent (en France). En cela, il est délicat de ne pas taxer les dépassements de besoins… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@Thibaut : pourtant j’entends partout des gens s’offusquer des Audi e-tron’ Mercedes EQC et autres véhicules lourds de’ plus de’ 2t5. En réalité, ils ne sont donc pas contraires à l’ecologie puisque nos centrales produisent de l’énergie qu’on doit consommer et que leur énergie électrique est là même que celle d’une 106-e, seulement un peu plus sans conséquence. Eh ben, moi qui aime les grands véhicules, j’apprécie ce discours, mais aurais tu l’outrageuse joyeuseté d’écrire un billet de la sorte que les commentaires suivront (pas tous très respectueux, je crains). Dans ce cas, je dis un grand oui et je… Lire la suite >>
SGL
Invité

Électrique, sera toujours plus vertueux dans un SUV VE qu’un SUV VT sauf si l’électricité vient du charbon.

Mwouais
Invité
@Thibaut : j’apprécie beaucoup plus les berlines que les SUV à la conduite, sans aucune visée écologiste : j’aurais la possibilité de rouler en Dodge Viper ou d’un véhicule animé par un 6litresquelquechose animé par AMG, par un V10 Lexus ou BMW ou un gros V12 italien que je me porterais encore mieux. Autant je ne dis pas non à une Taycan. Mais je me fiche bien de savoir que monsieur ou madame préfère un gros SUV (je comprends, j’aime l’espace) si c’est son bonheur. Si la visée écologiste était imposée, la voiture du peuple serait la VW e-up pour… Lire la suite >>
wizz
Membre
mwouais On peut très bien faire une tarification progressive, ou bi-phase. On peut définir une consommation nécessaire pour un foyer pour des usages essentiels, pondérée avec le nombre de personnes vivant dans ce logement. L’eau chaude sanitaire, lave linge, cuisine, ménage, télé, éclairage, chauffage…. Le tout pour un logement modeste (pour la conso liée au chauffage). Le kWh pourrait être très abordable, 10cts tout inclus. Un enfant devenu grand quitte le foyer familial, et le quotas baisse. Une naissance et le quotas augmente. Un autre ménage, aisé, vivant dans 400m², avec sauna et piscine. Leur conso élect sera très supérieure.… Lire la suite >>
Mwouais
Invité
@Wizz, là je suis d’accord avec une tarification progressive et fonction des besoins essentiels puis moins favorable. Je souhaite juste une réflexion globale et une politique intégrée sur la question électrique dont la mobilité. Supposons demain la VE accessible à tous (puis autonome) et au prix/km toujours très favorable. Que risque-t-il de se passer ? Les gens vont ils utiliser plus que de raison leur véhicule pour divers déplacements, donc utiliser une énergie supplémentaire et risquer l’encombrement des routes, des villes et le désintérêt complet du train même ? (Je n’ai plus pris de train depuis longtemps à vrai dire).… Lire la suite >>
wizz
Membre
mwouais Tu as tout à fait raison de dire que si la VE accessible à tous (pas trop chère) et au prix/km toujours très favorable, alors les gens vont utiliser plus que de raison leur véhicule pour divers déplacements, donc utiliser une énergie supplémentaire et risquer l’encombrement des routes, des villes et le désintérêt complet du train même… …mais relis mon commentaire : j’y ai mis des limites. « De même, le ménage déclare une voiture électrique. On peut définir une utilisation essentielle et nécessaire de la voiture (distance pour aller bosser, plus ce qu’il faut pour vivre comme faire les… Lire la suite >>
Mwouais
Invité

@Wizz : ils engagent à la mobilité et à l’énergie au gouvernement ? J’ai pas trop envie de m’y coller mais je veux bien pousser ta candidature intelligente.

Mwouais
Invité
Thibaut, j’ai bien conscience qu’en l’etat, l’Etat ne devine pas la consommation électrique. Mais l’état ne saurait souffrir d’une entrée fiscale liée à la TICPE et financer d’une manière ou d’une autre la production électrique forcément augmentée. Je doute que la modification de 2011 de la TIPP vers TICPE à la sortie de la Zoe et des bonus sur l’électrique n’ait été pensé plus là in que les ‘bio’carburants. L’état devra donc, soit augmenter le prix du kWh (sa taxation) pour tous, ce qui est inique, soit trouver moyen de taxer la consommation énergétique des véhicules électriques (qui usent autant… Lire la suite >>
SGL
Invité

@Mwouais, tu oublies un facteur important… la facture pétrolière de la France !
Elle doit osciller entre 30 milliards, cela doit être le cas grâce au baril de pétrole très bas. (moins de 20 $, historique !)
Mais parfois elle monte à 70 milliards …alors les gains de 35 milliards € de TICPE, on peut oublier !

wizz
Membre
faut pas confondre entre facture pétrolière de la France et TICPE du gouvernement Si chaque année, le gouvernement doit dépenser 50 milliards pour acheter du pétrole brut, puis de DONNER gratuitement l’essence aux Français, alors on pourra dire que rouler en pétrole, ça coute à l’Etat. Pour demain, on décide que la France ne roulerait plus en thermique, et l’Etat économiserait 50 milliards € La facture pétrolière de la France, ce sont des consommateurs français qui tiennent à conserver leur voiture thermique, leur chauffage fuel, et qui doivent donc acheter du pétrole aux pays qui en vendent. Sur ce pétrole,… Lire la suite >>
wizz
Membre
mwouais Si la consommation électrique augmente en France avec les voitures électriques, il n’est pas forcement nécessaire de construire davantage de centrales, voire de produire davantage d’électricité. Actuellement, on produit environ 550TWh d’élect, pour une conso de 500TWh. Les 50TWh correspondent à l’exportation. Ceci suffit déjà à faire rouler beaucoup de voitures électriques Ensuite, les centrales nucléaires françaises tournent à 70% de leur capacité. On dirait que l’arrêt maintenance lourde ainsi que le rechargement du combustible, c’est 10% (plus de 1 mois d’arrêt chaque année!!! ). Cela veut dire qu’il y a encore 20% de production à gratter avant d’arriver… Lire la suite >>
wizz
Membre

Une centrale nuk, qu’elle tourne à 70% ou à 90%, elle coute pareil, au pouillième près

En revanche, pour EDF, 110TWh revendu au tarif gros à 4cts, ça rapporte 4.4 milliards € (et 15Mds € si revendu aux consommateurs français), le tout pour quelques petits centaines de millions € de combustible

Mwouais
Invité

@Thibaut : je ne dis pas que les centrales et autres moyens de production (quid distribution) vont être dépassés, mais bien que l’énergie primaire pour faire produire l’électricité nécessaire à ces voitures va être consommée

Mwouais
Invité
@Thibaut : rien ne se créer, rien ne se perd, tout se transforme. J’insiste sur le fait que même en surproduction (sur une année), on VA consommer plus d’énergie électrique, donc en revendre moins accessoirement, et on va devoir monter d’un cran les courbes de production (car on ne s’amuse pas à produire un peu trop pour revendre moins cher et faire monter de l’eau dans les lacs ou les barrages). Rien de bien méchant à consommer plus d’électricité plutôt que du pétrole, mais il faudra prendre en compte les frais inhérents à ces nouveaux planchers de consommation régulés plutôt… Lire la suite >>
wizz
Membre

La France est déjà en surproduction électrique, et vend ce surplus à des tarifs souvent très bas

Mwouais
Invité

Mon four qui doit culminer à 3,5 kW ne consomme pas 20kWh ni même 8kWh/jour si on prend une base kilométrique moyenne d’un VE.

SGL
Invité

Le rendement au rapport €/100km est tellement bon que la VE à une bonne marge.
Les inconvénients restent le Prix de la VE…son autonomie…les temps de recharge … le nombre de bornes…ou recharger la nuit ? …etc.

wizz
Membre
L’autonomie d’une voiture électrique ne pose problème que si on doit faire un trajet supérieur à son autonomie De meme, le problème des bornes de recharge n’est valable que pour ceux qui font des trajets supérieurs à l’autonomie de la voiture, ET qui sont pressés. Par exemple, jusqu’à récemment, pour un trajet de 300km, autonomie et borne de recharge étaient des problèmes pour les possesseurs de ZOE, de Leaf, de i3, de iMiev, mais pas pour les possesseurs de Tesla S . Donc pour ceux qui ne font que 30 ou 50km par jour, jamais des longs trajets, ont une… Lire la suite >>
SGL
Invité

Parce que encore d’un passé récent, la VE était coûteuse !
…et on la branche ou la nuit ?
Mais c’est en train de se décanter progressivement.

wizz
Membre

….et on la branche où la nuit????

je l’ai déjà précisé dans mon commentaire!!!
« Donc pour ceux qui ne font que 30 ou 50km par jour, jamais des longs trajets, ont une maison ou un parking électrifié… »

SGL
Invité

Facile… 😉
Combien vive en appartement ?

wizz
Membre
combien vivent en appartement???? Très simple. Regarde encore mon commentaire. Tout y est déjà. Tu poses des questions auxquels j’ai déjà défini les limites. « Donc pour ceux qui ne font que 30 ou 50km par jour, jamais des longs trajets, ont une maison ou un parking électrifié… » Si tu es en appartement et n’a pas de parking électrifié, alors la voiture électrique n’est pas pour toi. Je n’ai jamais dit nulle part que la voiture élect doit être pour tout le monde Mais dès lors, pour ceux qui ont une maison, et ne font jamais des longs trajets… Lire la suite >>
SGL
Invité

Faut arrêter avec ta Mia, c’était un tue-l’amour, tout le contraire Mini E, très cher, mais glamour.
Parle-nous de la Zoe d’occasion ou même d’une C0 à la rigueur.
La Mia neuve était hors de prix pour les prestations… Un snobisme paradoxalement de vouloir rouler à l’électrique à tout prix.

SGL
Invité

J’attends énormément, pour les ventes, de la Dacia Spring Electric, là, on aura peut-être la recette du succès.
Prix modéré, look sympa, confort et comportement correct, habitabilité, etc.
Mais à quel prix exactement parce que 10 k€ n’est pas la même chose que 15 k€

wizz
Membre

voilà

et donc l’argument le cout d’élect/100km n’est pas suffisant et un prix raisonnable non plus. Il faut aussi un « minimum » de prestation.

Maintenant, comment réussir à produire une voiture élect avec un « minimum » de prestation, tout en ne coutant pas un bras, pas une grande différence par rapport à la version thermique…

Mwouais
Invité

@SGL Mini-e très chère, bah, c’est relatif : 32.900€ hors bonus pour la version business contre 32.000€ pour la Zoe de base.

SGL
Invité

Encore que @Thibaut Emme, la Mini-e est très chère, mais se justifie relativement facilement …du moins chez les « riches » c’est un premium, plaisir de conduire, finition, prestige, etc. bref un petit bijou,qui sert à pas-grand-chose, mais ce n’est pas ce que lui demande.
C’est là où je trouve qu’une Mia était proportionnellement plus chère…Mais ça, c’est suivant les logiques des gens !

Mwouais
Invité
@Thibaut : permets moi parfois de donner une information orientée 😉 Mais c’est bien l’indicateur que les constructeurs jouent le prix en fonction des primes. Quant à la comparaison : ici je suis tout à fait d’accord que l’autonomie suffisante de la Mini en fait une ‘concurrente’ de la Zoé car on se fiche bien d’avoir un réservoir de 45l ou de 55l dans une citadine qui se branche tous les jours où presque à domicile ou au bureau. Enfin, concurrentes : personne n’hésite entre une Twingo et une Mini dans la vraie vie. Chacune à ses acheteurs. Je conserve… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui @Mwouais, toutes très cher dans ce cas a un détail près, la Zoe fait 390 km et la Mini fait 260 km, je crois.
Mais elle est premium, avec prestations en plus, etc.
Recommandable pour « le plaisir » moins rationnellement.

Mwouais
Invité

@SGL : ça change quoi 260 ou 390 km (390…hum, c’est pas ce que je lis en situation réelle) pour une citadine qui doit faire 20km quotidien ?

En cela je trouve la Mini ou la Mazda intelligentes : pas trop de surcharge de batteries pour la frime.

SGL
Invité

Ça fait des années que je dis que la VE est plus facilement utilisable en campagne et zone périurbaine qu’en centre-ville, environ 6 ans.

https://www.leblogauto.com/2014/06/vehicules-electriques-rectification-du-bonus.html

wizz
Membre

et pourquoi personne n’en achète depuis 6 ans?

SGL
Invité

😀 à ton avis ? Tu vas nous le dire avec ta superbe logique

wizz
Membre

moi, je ne sais pas

mais toi, qui disais qu’avec 2€ d’électricité pour faire 100km, cout imbattable, tu devrais le savoir, non?

SGL
Invité

Coût aux 100 km d’une VE : entre 1,50 € à 2,50 € (on descend facilement sous les 1 € pour les 2 roues.)
D’un diesel 5 à 7 €, d’une essence 8 à 11 €

SGL
Invité

Il faut me donner le modèle de VE 700 km en 7 h, recharge comprise, le tout pour moins de 35 k€ et moins de 3 € les 100 km.
J’attends avec impatience le nom du modèle !
Formidable… deux semble connaître le modèle, Alléluia !

SGL
Invité

moi, je parlais de 35 k€… 60 k€ un « détail » de 25 k€ en plus … une paille !

SAM
Invité

Ben il faut se laver les doigts avant de toucher l’écran! Lol.
Heureusement que vous avez précisez que cet essai est réalisé avant confinement car … ça aurait peut-être hurlé! Leaf et Zoé vont subir la concurrence des nouvelles Nissan et Renault électriques qui vont arriver d’ici fin d’année/début d’année prochaine … est-ce raisonnable d’acheter ou d’attendre? Bon les nouvelles auront plus d’autonomie mais coûteront un bras.

wpDiscuz