Accueil 4x4 Essai Peugeot 3008 HYbrid4 de 300 ch

Essai Peugeot 3008 HYbrid4 de 300 ch

4801
75
PARTAGER
Essai Peugeot 3008 Hybrid4

Le Peugeot 3008, l’un des best-sellers du constructeur sochalien, entend rester au sommet avec sa version « HYbrid4 ». Nous l’avons essayé en Catalogne.

Le nom « HYbrid4 » rappelle l’ancien 3008 hybride Diesel. Un bon souvenir?

Pas d’éléments esthétiques distinctifs

« Blanc ou blanc ? ». Au moment de choisir notre modèle d’essai, nous faisions face à une quinzaine d’exemplaires du nouveau 3008 « Hybrid4 » alignés au millimètre, tous identiques. L’occasion pour nous de constater que cette star du marché ne vieillit pas mal après plusieurs années de commercialisation. Disons-le tout net, on ne différencie pas un thermique d’un hybride au premier regard.

Il y a une trappe à essence, mais elle se situe de l’autre coté. On la branche ici.

Même les jantes sont similaires à celles que l’on trouve déjà dans la gamme. Il faudra ainsi se rapprocher des ailes avant et du coffre pour déceler les badges « HYbrid4 » avec les deux premières lettres en majuscules de couleur bleue, symbolisant l’électrification chez Peugeot. Pas de calandre spécifique ici, comme si la marque voulait le considérer comme un simple modèle parmi les autres dans son catalogue.

On peut observer en temps réel ses consommations.

Une instrumentation adaptée à l’hybride

À bord, même chanson, on se trouve dans un Peugeot 3008 tout à fait classique. Il n’y a qu’un seul détail qui permettra de réaliser qu’il s’agit d’un « HYbrid4 », une touche supplémentaire à la gauche de celles déjà existantes sur la console centrale. Un pictogramme « éclair » permet de l’identifier. Elle donne un accès direct à toutes les informations relatives au système hybride, flux d’énergie et consommations notamment.

Oubliez le mode électrique… poussez le bouton du Drive Mode jusqu’à « SPORT »!

En outre, le SUV star de la marque au Lion s’enrichit de quelques programmes de conduite inédits jusqu’ici sur ce modèle. Un électrique pour profiter exclusivement du mode dédié, un hybride qui laisse le système agir. On n’oublie pas non plus le « 4X4″ qui transforme le 3008 en « vrai » véhicule à transmission intégrale pour le rendre plus apte lors des escapades hors des sentiers battus.

Voici les dessous de la motorisation hybride.

Un bloc thermique et deux électriques

La technologie de propulsion se compose d’un moteur thermique 4 cylindres de 200 chevaux, accompagné par deux blocs électriques. Le premier se situe à l’avant et le second sur le pont arrière, faisant de ce 3008 une voiture à transmission intégrale. La puissance cumulée peut atteindre les 300 chevaux. En mode « Hybride », on démarre toujours d’abord sans consommer de carburant. Ensuite le calculateur joue avec les deux types de motorisation suivant la charge de la batterie et le profil de la route.

Il parait que le blanc, c’est moins salissant…

Dans notre réalité, l’autonomie aura tenu environ 35 kilomètres, après avoir forcé la marche 100% électrique. Un chiffre certes assez éloigné de la donnée d’homologation, mais qui suffit pour le trajet quotidien domicile-travail entre deux recharges. La batterie vide (13,2 kWh) réclame 7 heures pour atteindre les 100% sur une prise classique, 4 sur une renforcée (14A/3,2 kW), et seulement 2 via une wallbox (32A/7,4 kW).

Ici on met l’essence. Pour la recharge, c’est de l’autre coté.

Une consommation bien maitrisée

À noter qu’il existe une fonction pour maintenir le niveau de batterie, forçant ainsi l’utilisation du thermique. Au volant, on ne sent pas vraiment les passages d’une propulsion totalement électrique à une autre impliquant le 4 cylindres. En revanche on regrettera la faiblesse du mode B, supposé booster la régénération. Il marche, mais on l’aurait aimé encore plus efficace pour optimiser la recharge sur notre parcours comprenant de nombreuses descentes.

Ce 3008 HYbrid4 ressemble vraiment à tous les autres.

La consommation impressionne, avec une moyenne sur notre itinéraire très vallonné de seulement 4,4 litres. Le Peugeot 3008 va chercher l’aide des blocs électriques dès qu’il le peut, avec une consommation pour ces derniers de 19,7 kW. On a adoré l’intimidant mode Sport. Moins de 6 secondes pour atteindre les 100 km/h, le chiffre n’est pas usurpé. Cela fait de lui le plus rapide des 3008 sur l’exercice et lors des reprises!

Si nécessaire, on peut préserver la charge de la batterie.

Un vrai mode 4X4. Tarif « premium ».

La tempête Gloria et ses pluies diluviennes ont rendu difficiles les chemins rocailleux de notre trajet, avec des passages devenus carrément boueux. Le mode 4X4 qui implique donc le moteur électrique situé sur l’essieu arrière nous a clairement facilité la tâche. Peut-être qu’un 3008 traction s’en serait également sorti, mais avec l’HYbrid4 la question ne se pose pas. On peut ainsi l’imaginer passer l’hiver et arriver en station sans aucune difficulté. En outre, sur la route il ne perd pas son agilité et son agrément très appréciable. Le confort demeure de bon niveau, bien qu’un peu rude à basse vitesse sur des portions dégradées.

Continuer à briller en tête des ventes, voici sa mission!

On vous passe le chapitre sur tous les avantages fiscaux qui vont rendre ce modèle attractif auprès des sociétés notamment, avec en outre une consommation bien maitrisée. S’il tient la comparaison en termes de performances avec les premiums BMW X3 ou Mercedes GLC hybrides rechargeables, en revanche (et heureusement) il se montre bien moins cher. Toutefois, 53 800 € reste une coquette somme à débourser, même si une version deux roues motrices viendra abaisser la note.

 

+ON AIME
  •  Performances
  • Consommations
  • Agrément de conduite
ON AIME MOINS
  •  écart autonomie élec. annoncée et réelle
  • Finition élevée unique
  • Reste encore des options

 

Peugeot 3008 HYbrid4
Prix (à partir de)53 800 €
Prix du modèle essayé53 800 €
Bonus / Malus0 €
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne – Injection directe turbo essence + 2 X élec. 80 kW chacun
Cylindrée (cm3)1 598
Puissance (ch/kW)300 / 220
Couple (Nm) 520
Transmission
Roues motricesintégrale
Boîte de vitessesautomatique EAT8 8 rapports
Châssis
Freinsà disques
Jantes et pneus 225/35 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)235
0 à 100 km/h (s) 5,9
Consommation
Cycle mixte (l/100 km)1,3 à 1,4
CO2 (g/km)29 à 32
Dimensions
Longueur (m) 4,45
Largeur (m)1,84
Hauteur (m)1,62
Empattement (m) 2,68
Volume de coffre (l)395

Poster un Commentaire

75 Commentaires sur "Essai Peugeot 3008 HYbrid4 de 300 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Yorgle
Invité

Merci pour cet essai.
Quelques photos du coffre auraient été les bienvenues.

Invité

Ça devrait bien se vendre en Norvège et dans les pays alpins !

lym
Invité

Un machin de 1T8, il ne faudra pas trop de relief et les alpes semblent exclues. En montée au pire on est bloqué, mais en descente les lois de la physique risquent d’être bien plus cruelles. Hop, un SUV bouche-vue de moins.
Surtout qu’a +50k€ le « Shitty Useless Vehicle » moyenne gamme, rendu là ça calme assez pour sortir clairement ce modèle du cadre utilitaire passe partout.

wizz
Membre

Ils font comment en Suisse pour leur transport des marchandises, si les véhicules dépassant 1T8 seraient inadaptés???

zeboss
Invité

@lym : encore un qui voit au bout de son jardin et qui pense que le monde entier y ressemble..
En quoi un 3008hy4 ne roulerait pas en montagne..
Une simple décélération commence à recharger la batterie très facilement et dans un col de montagne on peut rouler 50 ou 80 km sans enclencher le mode thermique..

lym
Invité

Je parlais surtout des conditions hivernales avec ce pseudo 4×4.
Mais pour avoir testé la Prius à la Réunion en montagne au chaud, franchement, la restitution en descente c’était 2 km max effacés en 200m de montée maximum. Et plus de frein moteur quand la recharge coupait en descente… puis bonjour le mixer en montée.
Un très mauvais souvenir.

wizz
Membre

ça dépend de ce que tu appelles « conditions hivernales »

https://www.youtube.com/watch?v=dm9S6j1i-tA
https://www.youtube.com/watch?v=2T5bfeKrMmA
si c’est ça, alors en effet, le 3008 ne passera pas, ainsi que 99% des SUV dans le monde

Mais en Suisse, dans les Alpes européennes, c’est rarement le cas, sauf pour Heidi désirant rentrer chez son grand père au fin fond de la montagne…

zeboss
Invité

comme d’hab, commenter sans lire ni comprendre : une Prius c’est pas une rechargeable dans 90% des cas, la boite est un variateur continu…
Le 3008 est rechargeable, vraiment avec 4 RM (tous les tests des émissions télé n’ont eu de cesse que de le sortir des sentiers battus) et le frein moteur coupe après ne descente, certes, mais avec 13kw à recharger il ne faudra pas qu’un tas de sable à descendre…

SGL
Invité

@lym, ça passe mieux avec 2,5 t ?
Parce qu’outre-Rhin les SUV de 2 à 2,5 t deviennent légion !
Les routes de montagne ne leur sont pas interdites !?

lym
Invité

Pas interdit, juste inadapté. Quand aux SUV en Allemagne il me semble qu’on y reste modeste comparé à nous. Le SCx sur autoroute illimitée doit encore compter dans la tête des acheteurs: Quand ils ont besoin de place, ils semblent largement préférer le break.

je commente
Invité

A ce propos une série 5 touring pèse +/- 2 tonnes… Comme la plupart des breaks de ce gabarit… Alors interdits aussi en montagne ?

zitra
Invité

exactement, et un break est plus esthétique et performant !
Il serait bon aussi de discuter aussi de l’intérêt du break 508 hybride 225 cv à suivre (ou pas)…!

julien
Invité

54000€…. Le surcoût de l’hybride ne sera jamais rentabilisé… Quel intérêt d’acheter ça ?

GUY SH
Invité

Pour une société par rapport à un 3008 180cv essence ou 180 Diesel, en plus d’un agrément bien supérieur (120cv supplémentaires), l’absence de TVS et de malus le rend très recommandable.
Effectivement, pour un client particulier, la rentabilité ne doit pas être l’objectif de l’achat. Mais bon, le véhicule est toujours bien différent d’un thermique et accélère aussi fort qu’une 308 GTI, il ne faut pas l’oublié..

zitra
Invité

Plutôt cher le bestiau ! 10 000 Euro de plus qu’un équivalent thermique. Déjà cher en version « normale », ces SUV deviennent de plus en plus non crédibles, surtout en comparaison d’un break Skoda Superb Diesel 150 à 36 000 Euro !…Ou autres (Renault Koleos 150 ou Talisman 160).
Qui a besoin de 300 chevaux pour rouler en France entre 2 radars ?
Tout ça pour être dans le politiquement correct version écolo tendance actuelle à la mode !
Ce délire ne durera pas longtemps, la raison l’emportera…!
D’ailleurs le marché des particuliers s’effondre en France de plus en plus…!

wizz
Membre

oui zitra

et si jamais Peugeot fait un SUV non hybride poussif, tout juste dimensionné pour rouler à 80km/h entre 2 radars, il est à parier que tu serais le premier à monter au créneau pour dire qu’il n’y a pas que la France comme débouché, et que PSA manquerait cruellement de volonté et d’ambition pour viser les marchés à l’export et devenir un acteur international, ne plus dépendre essentiellement de son marché domestique fragile, etc….

Didouda
Invité
300cv parce que le prix de revient avec « seulement » 150cv serait identique pour la marque, sauf qu’elle n’en vendrait du coup pas car « quoiii, 53900€ avec seulement 150cv??? » Donc avec autant de puissance (ce qui est tres relatif), cela permet d’avoir un hdg puissant, finalement compétitif face à la concurrence premium, tout en évitant de perdre de l’argent. De surcroit, la production doit certainement être limité par rapport au capacité de production de la batterie, comme cela a été Le cas chez Volvo face au succès des XC90/60 T8, avec des délais à 7 mois contre 3 pour un moteur… Lire la suite >>
zeboss
Invité
La stratégie de Peugeot est plutôt de monter progressivement en gamme et donc en prix, comme je disais par ailleurs le RXH a souffert de son tarif, non pas justifié, mais « 50000e pour une Peugeot, mais ils sont fous »… Ça leur a un peu couté un bras, mais au final le 3008 Gtline 180/d ou 225 E flirte avec les 45000/50000 full option et s’est vendu dès le début comme un croissant au beurre.. Maintenant le 3008 (sur le podium des ventes en France ou Europe) débarque à plus de 50000 avec 300 équidés, ouvrant la voie à la 508PSE… Lire la suite >>
Mustang92
Invité

Oui sauf que le GTline se vend surement en lease a des boites, a moins 30 points de remise 😀 . tout a fait d´accord avec toi sur Skoda, positionnement de moins en moins clair…

zeboss
Invité

Non les GT ne se vendent pas qu’à des boites en leasing et puis c’est quoi cette façon de dire « leasing » c’est pas une vente ???
Les BAM sans LLD ou LOA, ça doit faire -80% en immat…
Je n’ai jamais acheté une voiture pour voir mon argent sur roues et emprunter pour manger, si je roule je loue, sinon je pousse le plus possible, 300000 pour une 405srd et 400000 pour une 307xtd…

Greg
Invité

Il y avait déjà des Peugeot à 50000+ avant…. L’échec du RXH est avant tout dû au système Hybrid4 diesel qui ne tenait pas ses promesses.

zeboss
Invité

des Peugeot de grande diffusion potentielle à plus de 50k€ ?
Bah non pas tant, coupé 407V6HDI full option. A la limite mais je ne suis pas sur, les dernières 607V6 aussi mais c’est très peu.

zitra
Invité

Tout à fait ! Et un Opel Grandland hybride à 48 000 euro qui ne dépasse pas 30 km sans réveiller le bloc essence et qui pèse 385 kg de plus que le 1.6 Puretech de 180 ch, idem ! On rigole…uniquement valable pour les entreprises…!

amiral_sub
Invité

ils ont enfin abandonné l’idée surprenante du diesel hybride! Bon il semble réussi mais le tarif pique un peu comparé à d’autres (niro, outlander, et évidement model 3)

zeboss
Invité
L’hybride diésel est loin d’être désagréable et aurait pu avoir un avenir plus radieux, entre autre avec un moteur électrique plus joufflu… Bon bref le mazout est (momentanément) out et politiquement incorrect.. Pour un particulier qui roule peu, l’hybride essence est peu rentable, sauf si il habite en ville avec restriction d’accès, ça fait qq cas possibles, pour les longues distances, l’essence a du mal à être compétitive cette année, la récup TVA n’est que de 60%, l’an prochain, de 80% Perso je vais y songer mais pour le moment, bof bof… T=Reste les véhicules de fonction sans TVS et… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

des amis ont eu la 508 Hybride rechargeable, pas terrible (agrément, conso)

zeboss
Invité

des amis ont eu la 508 hy rechargeable ??

amiral_sub
Invité

oups coquille: je voulais écrire la 508 hybride non rechargeable

Yann
Invité

Elle existe pas la version non rechargeable, ou alors c’est l ancienne version. ..

amiral_sub
Invité

c’était l’ancienne, diesel. Pas terrible et hors de prix, pas étonnant qu’ils n’en ont pas vendus

zeboss
Invité
Le concept RXH n’était pas idiot, j’en ai une, et ça marche plutôt bien et c’est sympa surtout si on passe le mode sport sur route sinueuses. Il eut été nécessaire de persévérer, avec entre autre un moteur électrique plus puissant venant épauler le thermique entre 50 et 100km/h histoire de faire tomber la conso sur petites routes. Les Hy et Phev n’aiment pas les hautes vitesses sur autoroutes, (idem pour les électriques) d’où la conso faiblement en baisse mais une 508hy4 normalement conduite sait se tenir entre 5.6 et 6.5l en ville et sur route et à peine 7l… Lire la suite >>
zitra
Invité

OK c’est vrai pour le Mitsubishi, le Niro n’est pas rechargeable et la Tesla est hors sujet, étant électrique exclusivement, donc à l’arrêt après 320 km d’autoroute…

Gus
Invité

Si le Niro extiste en 3 versions: hybride simple, hybride rechargeable et full-électrique. Le tout pour 10000€ de moins en version hybride rechargeable (40k€ au lieu de 50k€)…

amiral_sub
Invité

oui je parlais du niro rechargeable très compétitif

Lee O Neil
Invité
@amiral-sub: le Kia Niro hybride rechargeable est peut être une très bonne voiture mais difficile de comparer à ce 3008 objet de cet essai : 300 chevaux pour le 3008 face aux 141 chevaux pour le Kia 520 Nm de couple pour le 3008 face aux 265 Nm du Kia 4 roues motrices pour le 3008 face au Kia Niro traction. La question n’est pas de savoir si on a tous besoin de cette puissance, la question est de comparer des produits similaires en prestations. A la limite la version 2 roues motrices du 3008 hybride rechargeable serait plus à… Lire la suite >>
amiral_sub
Invité

ok mais chez peugeot on n’a pas d’autre version

Didouda
Invité

@Lee O Neil : J’ai remarqué une certaine constance dans tous les commentaires concernant les plug-in hybride, rare sont les personnes à comparer ce qui est comparable. Et pourtant, il ne viendrait à l’esprit de peu de monde de s’offusquer de la différence de prix entre une 308 GTI et un thp130.
Au delà des 120ch d’écart avec le thp180, des 4rm, il faut aussi préciser que la gamme commence à partir de la finition GT-Line.

Enfin, la gamme plug-in sur le BMW X1, avec 80cv de moins, c’est 3000€ de plus à équipement équivalent. Mais là, ça inquiète personne !

Miké
Invité

Merci de rappeller les prix du BMW en plastiques durs.

Invité
Si le diesel hybride « HY4 » de Peugeot n’était pas foufou (premières générations d’hybrides), l’hybride diesel est loin d’être une hérésie. Mercedes le fait toujours, et ça marche plutôt bien auprès des entreprises (qui sont les cibles premières de ce type de véhicule; vous vous doutez bien qu’une classe E est bien souvent une voiture de transport de personne ou de fonction; alors une hybride encore plus). L’essence peine à être compétitif pour les gros rouleurs. Et vu la (très) bonne réputation des diesels Mercedes, je doute que la marque à l’étoile ne les supprime dans le futur proche (en revanche… Lire la suite >>
notyor
Invité

Merci pour cet essai. Il y a pas mal d’informations, mais il en manque une de taille : quel poids fait ce joli bébé ? et quel impact sur le comportement ?

Je trouve l’approche intéressante. Mais il ne faut pas oublier que pour beaucoup de monde qui aura la chance de rouler la semaine en électrique seul (35Km d’autonomie réel, ca suffit à 90% des utilisateurs pour un trajet domicile / travail), ca fait au bas mot 1T5 (1T7 ? ) pour balader 1 conducteur…

zitra
Invité

En clair, 1853 kg annoncés avec un réservoir de 43 litres.
Pour le poids, c’est 423 kg de plus que la version PureTech 180 EAT8.
Et tout çà pour moins de 30 km en électrique.
Donc uniquement pour les entreprises..!

wizz
Membre

les entreprises viseront la version 2 roues motrices

wpDiscuz