Accueil IMSA Petit Le Mans 2019 : Montoya-Cameron et Penske titrés

Petit Le Mans 2019 : Montoya-Cameron et Penske titrés

432
1
PARTAGER

Le championnat IMSA Weathertech s’est dénoué hier avec la traditionnelle épreuve de « Petit le Mans » de Road Atlanta, qui a vu le sacre en Dpi de Juan-Pablo Montoya et Dane Cameron avec l’Acura du Team Penske.

Sur cette ultime épreuve, personne n’a été en réellement en mesure d’inquiéter la Cadillac #31 de Felipe Nasr, Pipo Derani et Eric Curran. Revigorées par un ultime ajustement de Bop, les Cadillac ont repris du poil de la bête.

Cadillac a été la plus forte sur les grandes courses, mais Acura a gagné avec la régularité.

Mais c’est bel et bien la paire Juan-Pablo Montoya-Dane Cameron qui rafle la mise, épaulée sur Petit Le Mans par Simon Pagenaud, de même que Acura chez les constructeurs et Penske pour les équipes. Sages 4e de cette dernière course, Montoya (qui avait un mauvais souvenir ici) et Cameron sont récompensés pour leur excellente saison, ponctuée par 3 victoires et 7 podiums d’affilée. Cette régularité a payé, face à des Cadillac un peu endormies à mi-saison et des Mazda Joest qui n’ont connu la réussite qu’en deuxième moitié de saison.

Si Dane Cameron remporte son 2e titre après 2016, c’est le premier dans cette catégorie pour Juan-Pablo Montoya, qui n’avait plus connu les joies d’un championnat gagné depuis….20 ans ! C’était au temps du CART avec Chip Ganassi, une éternité. Entre temps, le colombien s’est construit un très beau palmarès (7 victoires en F1, deux Indy 500, trois 24 heures de Daytona, 1 course des champions, quelques succès en Nascar) et avait perdu au goal average le championnat Indycar 2015 face à Scott Dixon. Il ne lui manque que la victoire aux 24 heures du Mans !

“Nous savions que nous étions en bonne position, mais nous n’étions jamais sûrs que quelque chose n’allait pas se produire. C’était notre plus grande peur de toute la journée. Mais les gars ont été si bons cette année. La voiture a été super, super rapide et les arrêts aux stands ont été impeccables. Je suis fier de tout le monde chez Acura Team Penske.”a déclaré l’ancien pilote Williams.

Pour Penske, le palmarès s’étoffe encore un peu plus quelques semaines après le sacre en Indycar de Josef Newgarden. Plus de 10 ans après l’aventure fructueuse de la Porsche RS Spyder, la légendaire équipe américaine démontre une nouvelle fois son savoir-faire en Endurance…avec le petit cocorico de rigueur, puisque l’Acura ARX-05 est basée sur le prototype Oreca 07 !

En GTLM, Ferrari gagne la dernière manche mais ce sont bien Earl Bamber et Laurens Vanthoor (Porsche) qui remportent le titre Pilotes, devant leurs compères Patrick Pilet et Nick Tandy. Porsche rafle celui des Constructeurs et Porsche GT Team celui des Équipes, après une nette domination.

Always…Porsche ?

La Ford GT a mis un terme à sa carrière en IMSA et part avec un lot de consolation: le titre « honorifique » de la Michelin Endurance Cup, qui ne prenait en compte que les 4 principales courses d’Endurance ( Daytona, Sebring, Watkins Glen et Petit Le Mans). Ford Chip Ganassi Racing bat Porsche sur le fil avec Ryan Briscoe et Richard Westbrook, qui ont terminé deuxièmes à Petit Le Mans avec Scott Dixon et soufflé pour un point la couronne à Nick Tandy et Patrick Pilet (Porsche 911 RSR). D’ailleurs, même consolation en Dpi pour Action Express et la paire Nasr-Derani-Curran…

En GTD, Trent Hindman et Mario Farnbacher gagnent le titre Pilotes, Lamborghini celui des Constructeurs et Meyer Shank Racing celui des équipes.

A noter pour terminer que la nouvelle Corvette C8R a fait sa première apparition publique en piste avec son pilote officiel Tommy Milner, qui a bouclé deux tours de piste.

crédit : Corvette

Classement course

1 – Curran/Nasr/Derani (Cadillac DPi) – AXR – 465 tours
2 – Taylor/Van Der Zande/Vaxiviere (Cadillac DPi) – Taylor – 0”996
3 – Castroneves/Taylor/Rahal (Acura DPi) – Penske – 9”842
4 – Montoya/Cameron/Pagenaud (Acura DPi) – Penske – 1 tour
5 – Simpson/Trummer/Miller (Cadillac DPi) – JDC Miller – 1 tour
6 – Nunez/Jarvis/Bernhard (Mazda DPi) – Joest – 2 tours
7 – Conway/Barbosa/Albuquerque (Cadillac DPi) – AXR – 6 tours
8 – Braun/Bennett/Dumas (Nissan DPi) – CORE – 8 tours
9 – Vautier/Goikhberg/Piedrahita (Cadillac DPi) – JDC Miller – 19 tours
10 – Pier Guidi/Calado/Serra (Ferrari 488 GTE) – Risi – 31 tours

Championnats

Dpi

1. Cameron-Montoya 302 points

2.Nasr-Derani 297 points

3.R.Taylor-Castroneves 284 points

4.Van der Zande-J.Taylor 274 points

5.Nunez-Jarvis 268 pts

Constructeurs : 1.Acura (329) 2.Cadillac (324) 3.Mazda (311)

LMP2

1. McMurry 270 pts

2.Cassels 259 pts

GTLM

1.Bamber-Vanthoor 330 points

2.Tandy-Piley, Magnussen-Garcia 317 points

4.Westrbrook-Briscoe 313 points

5.D.Mueller 306 points

Constructeurs : 1.Porsche (358) 2.Ford (345) 3.Chevrolet (330)

GTD

1.Hindman-Farnbacher 283 pts

2.AUberlen-Foley 262 pts

Constructeurs : 1. Lamborghini (294) 2.Acura (292) 3.Porsche (291)

 

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Petit Le Mans 2019 : Montoya-Cameron et Penske titrés"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité
C’était une course sympas avec un final sous le signe de la malédiction Toyota. Dans les 25 dernières minutes de course après safety car, la Cadillac de tête #5 à explosé son frein avant gauche à 14min de l’arrivée (Albuquerque à dit sur Twitter que c’est la 3è fois de suite qu’il perd la course à la toute fin), la Mazda rescapé rencontre un problème et voit son rythme fondre au point de perdre la 5è place malgré plus d’un tour d’avance sur le 6è et en GTLM la Mercedes qui était en tête dans le dernier tour, tir tout… Lire la suite >>
wpDiscuz