Accueil DTM DTM 2019-Finale Hockenheim : Audi conclut en beauté

DTM 2019-Finale Hockenheim : Audi conclut en beauté

534
3
PARTAGER

La saison 2019 du DTM s’est achevée à Hockenheim. Les titres étant déjà joués, l’attraction du meeting résidait dans la présence des 3 marques Honda, Lexus et Nissan du Super GT japonais, concrétisant le rapprochement entre les deux séries entamé plusieurs années auparavant.

Course 1 : Rast en champion

Déjà auréolé du titre, René Rast a mis un point d’honneur à confirmer son statut dominateur en réalisant la pole et la victoire, sa 7e de la saison. Rast s’est lâché après l’arrivée en offrant au public des « donuts », des gants et même…des chaussures lancées dans les gradins. Marco Wittmann a terminé 2e, tandis que Nico Müller a connu la galère avec un mauvais timing d’arrêts aux stands et même une pénalité qui l’a relégué en queue de classement. Jenson Button s’est distingué en faisant évoluer sa Honda NSX du SuperGT au beau milieu des DTM : sixième sur la grille, le Britannique a terminé neuvième. Le pilote Lexus Ryo Hirakawa termine 13e, tandis que Tsugio Matsuda, le porte-drapeau de Nissan, a été bloqué par une défaillance de la transmission.

Belle prestation de Jenson Button pour les SuperGT en course 1.

Course 2 – Müller sauve sa 2e place

Sous la menace de Marco Wittmann au championnat après sa course 1 catastrophique, Nico Müller s’est bien repris en gagnant la course 2 d’Hockenheim dans des conditions pluvieuses, après être parti en pole position. Muller est passé par les stands dès le 6ème tour, mais l’arrêt n’a pas été irréprochable. Il céda dans un premier temps le leadership à René Rast, qui réalisa un début de course stratosphérique. Au départ, le champion 2019 était remonté en un seul tour de la 10e à la 2e place !  Mais après les changements de pneus, Rast a baissé de rythme et a terminé troisième, cédant à Müller et également à Mike Rockenfeller.  Muller a donc remporté la place de vice-champion. La course a été compliquée pour les invitées du SuperGT, les conditions de piste détrempées ayant accentué le manque d’adhérence dont elles souffrent par rapport aux modèles DTM. Jenson Button a été une nouvelle fois le meilleur représentant du clan « japonais », à la 17e place avec Honda. Nick Cassidy (Lexus) a abandonné dès le premier tour après un accrochage avec Jonathan Aberdein (Audi).

Championnats

Carton plein d’Audi qui a étrillé la concurrence. Seuls Marco Wittmann et Phillip Eng pour BMW ont un peu fait illusion en début de saison pour entraver la marche triomphale des anneaux. 7 pilotes dans le top 10, trois teams sur le podium des équipes Audi n’a pas fait dans la demi-mesure. Aston Martin n’a jamais été dans le coup et fait regretter le départ de Mercedes, mais n’oublions pas que R-Motorsport, qui exploite les Vantage, débute dans la discipline et n’a pas la force de frappe de ses rivaux. Quant aux bolides du SuperGT, ils ont sans surprise souffert de quelques difficultés pour leurs débuts en piste aux côtés des berlines du DTM, mais gageons que la règlementation saura harmoniser les deux catégories à l’avenir. En novembre, les DTM iront se produire sur le terrain des japonais à Fuji.

 

 

 

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "DTM 2019-Finale Hockenheim : Audi conclut en beauté"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Puisse BMW revenir dans la course la saison prochaine!

fez
Invité

Les super GT, en plus de découvrir le circuit ; ont aussi du faire avec les pneux Hankookbien different de leurs Bridegestone/Michelin.
Je penses que les DTM auraient eu des résultat similaires dans le cas inverse.

Thomas
Invité

Et vous ne parlez pas des 500 Tours de SPA(ou Spa 500), équivalent 24H du Mans réservé aux voitures de TCR(ex-WTCC)pour la première fois ??? 😮

Surtout que Peugeot y avait engagé une 308 TCR officielle(pilotes Briché, Clairet, Comte) qui termine 2ème, derrière la Cupra(ex-Seat Leon) d’un team hollandais(pilotes Oriola et Coronel entre autres) 🙂

wpDiscuz