Accueil Land Rover Francfort 2019 : le Land Rover Defender nouveau est arrivé

Francfort 2019 : le Land Rover Defender nouveau est arrivé

3781
37
PARTAGER

L’une des légendes des 4×4, le Land Rover Defender, se réinvente après 33 ans de service pour la première version.

Esthétiquement, la marque de fabrique du « Def » ce sont des porte-à-faux ultra-courts (surtout pour le 90). Et on peut dire que ce nouveau Defender respecte les codes. Cela permet d’avoir un angle d’attaque et de fuite plus important. Et en franchissement c’est un plus si on ne veux pas laisser des pare-chocs en route.

En revanche, il perd sa face reconnaissable entre mille pour une qui n’est pas sans rappeler le Freelander ou le Discovery. La signature lumineuse lorgne néanmoins du côté des feux ronds et les deux petits feux (clignotants et veilleuses) du Defender historique. Le look est assez « conceptuel » surtout avec cette peinture verte satinée (Pangea Green à 1 010 € + protection satinées à 3 230 €).

Le profil est dans la lignée du premier Defender. Des lignes tendues, un pare-brise plus incliné qu’à l’origine, et un arrière tronqué qui s’arrête net. Les bas de caisse noirs allègent un peu la silhouette. L’arrière est aussi un clin d’oeil à l’original avec la découpe du toit, de la lunette arrière, des ailes, etc. Les feux « simples » de 1983 ne sont pas de la partie mais ils sont remplacés par des feux à led à la signature « ronde-carrée ».

A l’intérieur, Land Rover a conservé l’aspect massif de la planche de bord. 2 lignes horizontales, un tunnel central massif, le tout parsemé de technologie. Un écran pour les instruments derrière le volant et une grande dalle tactile pour l’info-divertissement. Le nouveau Defender 110 (5 portes) est disponible en 5, 6 et 5+2 places pour le lancement et une version plus court Defender 90 (3 portes) arrivera plus tard. On adore les fenêtres de toit, clin d’oeil au passé et que les passagers arrières vont aussi adorer.

Mais, ce que l’on demande à un Defender c’est d’être le meilleur 4×4 au monde (ou presque) et d’embarquer du lourd et volumineux. Pour le volume, il y a plus de 1 m3 derrière la deuxième rangée de sièges et près de 2,4 m3 une fois la banquette rabattue. Pour la charge,  elle peut aller jusqu’à 900 kg. Sur le toit, on peut mettre jusqu’à 300 kg en statique (ie. à l’arrêt, comme une tente par exemple). Le Defender peut remorquer jusqu’à 3 500 kg en Europe (3 720 kg aux USA).

Bains de boue recommandés

Land Rover dote son nouveau né d’une architecture appelée D7x à 95% inédite. Elle repose sur une monocoque ultra-rigide et légère en aluminium. Le nouveau Defender dispose d’une transmission intégrale permanente avec une boîte de transferts double gamme, un différentiel centrale et arrière à verrouillage actif en option. De quoi faire du vrai tout-terrain. Il y a même le système maison « Terrain Response Configurable » qui adapte les réglages du véhicule aux conditions de terrain ou peut être désactivé pour choisir soi-même tous les paramètres.

Côté « crapahutage », la garde-au-sol est de 291 mm en position haute. Les angles d’attaque, de franchissement et de fuite sont de 38, 28 et 40° respectivement. Il peut passer des gués de 90 cm. La technologie permet bien des progrès. Ici, le « ClearSight Ground View » affiche ce qu’il y a devant le capot sur l’écran central. On peut ainsi poser ses roues précisément sans aide extérieure ou sans forcément sortir par la fenêtre.

Côté motorisation, le nouveau Defender arrive en version P300 avec un 4 cylindres essence turbo de 300 chevaux ainsi qu’en P400 doté d’un 6 cylindres essence avec un hybride léger (MHEV) de 400 ch. En diesel, le Defender sera disponible en D200 (4 cylindres bi-turbo 2 litres 200 chevaux) et D240 (240 chevaux). Un hybride rechargeable (PHEV) rejoindra la gamme l’an prochain.

A noter que les consommations vont de 7,6 l/100 km en diesel à 9,9 l/100 km pour le P300. Les émissions vont de 199 g de CO2/km à 227 g de CO2/km. Quelle que soit la motorisation, comptez un malus de 10 500 €.

En France, le Defender 110 débute à 55 900 € pour la version diesel D200. Attention, en entrée de gamme la signature lumineuse ronde n’est pas présente, de même que le « Terrain Response Configurable » et les jantes sont des 18 pouces en tôle. Ce sera sans doute la version préférée de ceux qui veulent faire du franchissement avec leur Def’. Pour ceux qui le voient plus comme un SUV (il y en a), les versions plus huppées commencent à 75 200 € pour le 110 First Edition et 99 200 € pour le 110 X.

Galerie

Dimensions

Defender 90 Defender 110
Longueur sans la roue de secours arrière (m) 4,32 4,76
Longueur avec la roue de secours arrière (m) 4,58 5,02
Largeur (m) 2,01 2,01
Hauteur (m) 1,97 1,97
Empattement (m) 2,59 3,02
Volume de coffre (l) 1 075 / 2 380

Poster un Commentaire

37 Commentaires sur "Francfort 2019 : le Land Rover Defender nouveau est arrivé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Avec l’ID-3 c’est indéniablement « LA STAR » de cette édition. Zont rien à voir mais ces deux autos « en jettent »! Nombre de journalistes ont parlé de « SUV » pour le qualifier … j’ai hurlé devant mon écran. Ruminant « bande de c… ».

Vous avez utilisez le mot « 4X4 » … bon point!
J’en veux un!
Je kiffe grave cette engin!

zeboss
Invité

pour monter sur les trottoirs !!!

Pierre
Invité

Des Defender en ville c’est quand même beaucoup moins commun que les Cayenne et consorts. Le seul qui garde vraiment une image de 4×4 utilisé par ceux qui en on besoin c’est bien lui.

Pibou
Invité

Heureusement, tout le monde n’a pas le même horizon limité.
Pour rappel, il n’y a pas que des trottoirs sur la planète.

SGL
Invité

90 % servent à ça maintenant.

SAM
Invité

Mon voisin est chasseur, il en a deux! Une Renault Clio 4 et un VW Tiguan. Y monte pas les trottoirs avec ses deux défender.

La reine d’Angleterre dans le domaine du Château de Balmoral en a aussi une tripoté qui seront remplacés …

Fabi35
Invité

Un cour avec de la tolle larmée noire sur le capot 🤤

Francois
Invité

Tarifs exhorbitants, châssis monocoque, bref, un SUV de plus sauf que nous parlons du Defender, quelle tristesse. Au moins, s’il y a un truc que FCA n’a pas foiré, c’est le Jeep Wrangler JL qui reste un vrai 4X4, ici, c’est game over !

zeboss
Invité

quel est le problème du châssis monocoque ?
Tu pourras pas découper le toit pour y mettre la mitrailleuse ?

Pibou
Invité

Les Discovery ne faisaient pas le poids comparés au Wrangler JKR ( « K » ancien modèle) sur les centaines de kms de randos que nous avons effectuées. On peut donc douter que ce Defender soit à la hauteur du Wrangler JLR (« L » nouveau modèle) qui est lui-même en énorme progrès par rapport au JKR.

gigi4lm
Invité

Là où je vis plus de 6 mois de l’année je ne vois quasiment aucun Wrangler, par contre les Defender de tous ages pullulent ( y compris les « avant Defender » Land Rover Serie II ou III !).
Il n’est pas dit que je ne me laisse pas tenter lorsqu’il sera disponible et que je l’aurais bien sûr essayé).
Et chez moi … il n’y a pas de trottoir !

gigi4lm
Invité

@ Thibaut Emme : Le Duster je connais, j’en ai deux ! (enfin, bientôt plus qu’un) :
Un E85 en France (en 4×2). Je vais m’en séparer et je vais le pleurer.
Un Dci 110 4×4 (le dernier) à l’étranger. C’est effectivement un bon tout chemin, et même plus. Léger, il passe à peu prés partout mais il n’a pas la robustesse, la polyvalence et la facilité de dépannage / maintenance du Defender.

Chobulbeps
Invité

En fait, la majorité des 4×4 fait pour le franchissement sont équipés de châssis séparés et pas monocoque. La principale raison est que si tu as un châssis échelle, ta caisse est montée sur silent blocs et que cela limite les vibration et la tortion de la caisse donc, ton mobilier vieilli mieux. Moins de rossignols et de pare-brise fêlés même si cela fini quand même par arriver avec le temps si tu fais beaucoup de tt. Sinon, c’est vrai qu’une caisse autoporteuse est plus performante.

wizz
Membre
Un chassis monocoque peut être renforcé, et devenir beaucoup plus costaud que celui se trouvant sous une berline de base. Seuls des cas extrêmes nécessitent un chassis échelle https://eu.detroitnews.com/story/business/autos/foreign/2016/05/22/will-next-pickup-unibody/84753926/ Le Honda Ridgeline est un pick up très performant en franchissement ET en comportement dynamique (chose que n’a pas le pick up chassis échelle). Sa plateforme monocoque a été très sérieusement renforcée (voir les photos en dessous), et est d’une fantastique rigidité. Seul le remorquage à l’extrême n’est pas dans sa panoplie comme le sont les pick up super duty https://jalopnik.com/mid-size-trucks-dont-need-frames-1785674405 Donc pour ce Defender, faudrait voir plus en détail sa… Lire la suite >>
FJ Cruiser
Invité
Hmmm, le wrangler a quand meme quelques problemes a part les ceux evident de securite (1 etoile au crash test). Pour le touring ou le hors piste de longue duree, ce n’est probablement pas le bon vehicule. J’en ai assiste dans des situations difficiles. Dans la zone ou je me trouve, des que l’on sort des villes c’est du Toyota Prado, 70 series, LC200, hilux dans la moindre mesure et du nissan navara & Patrol Y61 (quelques Y62). On ne voit de moins en moins de jeep plus on s’eloigne dans le bush. On y apercoit toujours quelques mitsubishi, des… Lire la suite >>
Chobulbeps
Invité

Je me permet une petite remarque. Vous dites que les portes à faux des difs sont traditionnellement ultra courts mais, à l’arrière, ils sont plutôt conséquents sur les vieux 110 et 130 surtout si l’on compare un vieux 110 à une wrangler unlimited. Quant aux 130 vs gladiator, j’avoue, c’est kif kif ( à l’œil tout du moins).

r.burns
Invité

Ça se permet de juger un 4×4 juste sur photo…

Chobulbeps
Invité

Simple constat sur les anciens et pas sur le nouveau sur lequel les portes à faux sont très courts. Sinon, pour me faire une idée, j’attends les premiers essais.

wpDiscuz