Accueil Electriques Inde : le gouvernement exhorte les stations à charger les VE

Inde : le gouvernement exhorte les stations à charger les VE

408
4
PARTAGER

L’Inde cherche à mettre en place un cadre pour une infrastructure de fabrication et de charge de batteries de grande taille. Lequel prévoit notamment l’utilisation de pompes à essence comme points de charge électriques. Objectif : doper la mise en circulation de véhicules électriques  alors que la pollution des artères du pays devient fort préoccupante. 

Plan de mise en place d’une giga infrastructure

Le gouvernement indien cherche ainsi à mettre en place une méga-infrastructure de fabrication et de recharge de batteries dans le cadre de laquelle les stations-service traditionnelles permettraient de recharger les véhicules électriques.

Précisons qu’à l’heure actuelle environ 60 000 stations-service sont exploitées en Inde, et ceux par des entreprises d’Etat. Plusieurs acteurs privés exploitent également des stations-service à travers le pays.  Une configuration totalement différente de celle de l’Hexagone.

Alors que l’industrie s’est plainte de l’absence d’infrastructure de recharge, l’utilisation des stations-service existantes est considérée comme un accord gagnant-gagnant.

Forte résistance du lobby automobile face aux directives sur les VE

La finalisation de ce plan intervient alors que le puissant lobby automobile affiche ouvertement sa résistance aux directives gouvernementales imposant à partir de 2023 que tous les véhicules à trois roues vendus sur le territoire indien soient électriques et que
que tous les véhicules neufs à deux roues de plus de 150 cc soient électriques à compter de 2025.

Face à cette opposition, le gouvernement envisage de déployer progressivement le programme véhicules électriques pour les deux et trois roues et limitera initialement leur vente aux villes métropolitaines, en particulier celles très polluées.

L’industrie automobile y voit comme une mise en œuvre de normes d’émission, qualifiant la démarche du gouvernement d ‘ »irréaliste » et « inopportun ».

Développer le secteur VE pour assurer son indépendance

Reste que le gouvernement souhaite utiliser le déploiement de véhicules électriques pour transformer l‘Inde en une base de production de véhicules et de batteries, souhaitant ainsi éviter une situation comme celle qui prévaut sur les produits électroniques et les téléphones mobiles, où son entrée tardive sur le marché a permis à la Chine de devenir le centre mondial de fabrication.

Alors que les constructeurs ont d’ores et déjà tirer la sonnette d’alarme, prévenant le gouvernement indien que sa politique perturbe le marché et augmente le chômage, l’Etat indique également qu’il s’agit d’une mesure nécessaire pour réduire ses importations de carburant.

L’avis de Leblogauto.com

Initiative à reproduire en France ? Certains distributeurs se tournent d’ores et déjà vers ce type de services de recharges de véhicules électriques …. gagnant souvent plus d’argent via la vente de boissons et alimentations qu’à travers la fourniture de carburants.

Source : ECONOMIC TIMES

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Inde : le gouvernement exhorte les stations à charger les VE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Cela me paraît évident qu’à termes (d’ici 2030) un pays que souhaite contrôler un minimum son industrie, sa capacité de R&D et d’ingénierie, ses emplois, son environnement, la santé de sa population, sa balance commerciale, et donc de l’endettement pour ses générations futures…. Que le contrôle du savoir-faire de la VE de la conception à l’exploitation jusqu’à sa déconstruction va devenir rapidement un enjeu vital pour un pays digne de ce nom.
Chine, Inde, Norvège… mais aussi les ÉAU, Californie, etc.

Rowhider
Invité

Quand on voit le niveau de pollution absolument effarant de l’Inde, il doivent absolument revolutionner le maniere de se déplacer. Maintenant tant qu’ils produiront leur électricité avec des centrales à Charbon, ça ne fera que renforcer leur dépendance au charbon. A court terme la solution proposée semble pire que le mal

SGL
Invité

Smart-grid + EnR ne sera pas du luxe ainsi qu’une série de nouvelles centrales nucléaire
https://www.franceinter.fr/monde/l-inde-un-marche-prometteur-pour-les-epr-francais

wizz
Membre

ENR, mais c’est surtout de l’hydraulique
des barrages à gogo
éoliennes et solaires photovoltaiques seront peanut à mon avis (actuellement développés pour….le business du marché de la bourse de carbone)

https://www.courrierinternational.com/article/inde-3000-barrages-contre-les-penuries-deau-le-projet-megalo-de-modi

wpDiscuz