Accueil F1 F1 2019 France Debrief: Des pénalités encore?!

F1 2019 France Debrief: Des pénalités encore?!

2039
11
PARTAGER

Enfin, la F1 pose ses valises dans notre beau pays, au cœur de la Provence. Après les escarmouches du Canada et les polémiques qui s’en sont suivies, nous ne reviendrons pas dessus. Pour analyser ce grand prix de France, nous reviendrons sur la série argentée en cours. Mais aussi sur les nouvelles pénalités que nous avons subies pendant et après course.

La course: Zzzzz…. zzzz

Qu’est ce qui se passe? La course a débuté? Est-elle finie? Encore une pub sur TF1, ou bien est ce Canal? Suis-je tribune?

Tellement peu de spectacle sur cette course. Le suspens pour la victoire? On a rapidement abandonné. Les trop peu de manœuvres en piste ont en plus donné des pénalités (mais nous y reviendrons). Ah le 53 tours, de la course, ah non c’est fini. Quoi? Des pénalités après course? Oh non!

Le blistering ne peut empêcher Mercedes de gagner

Bon il va falloir faire quelque chose, je peux faire beaucoup d’effort pour me renouveler mais là… Oui, encore une fois Hamilton enfonce le clou tellement fort sur la concurrence, on dirait  Cétautomatix lorsqu’il frappe Assurancetourix sur la tête. Qu’il est fort, il n’a pas laissé un seul tour en tête, il s’est même permis un dernier tour canon. Monsieur Lefort, un commentaire?

Bottas devant la complainte d’un grand prix sans saveur nous a donné un tour proche de Leclerc, mais un seul. Vous en vouliez plus? Bande de gourmands va! Mais la comparaison commence à être dure pour Bottas.

Au final, Hamilton a-t-il définitivement tué la concurrence. Cela y ressemble bien.

Ferrari si loin

Leclerc a beau avoir fait le maximum pour rester au contact. Il fut le plus beau représentant francophone pour cette course. Deuxième podium consécutif. Monaco on peut vous l’emprunter un petit peu. Et si je dis s’il vous plait? Non? Dommage.

Vettel s’est raté en qualifications (un raté de plus dirons certains). Une cinquième place avec pour seule consolation un meilleur tour en course.

Ricciardo, le panache à la française

Ricciardo nous a offert certains des instants frissons. En dépassant Gasly, il a fait résonner la voix d’Abiteboul dans l’esprit de Christian Horner « you need a driver and an engine » (pour les non anglophones « tu as besoin d’un pilote et d’un moteur »)

Le dernier tour nous a offert un petit quelque chose, merci Daniel d’avoir pris l’initiative. Voilà du panache tel que l’on veut le voir. Cela ne paie pas, bien au contraire, les beaux points sont perdus. Mais l’embellie aperçue au Canada se confirme et c’est pas mal. Petit bémol l’incapacité d’Hulkenberg de passer Kimi.

Pourquoi ces pénalités?

Autant la pénalité de Perez qui gagne des places en coupant un virage, c’est logique. Le dépassement de Ricciardo sur Raikkonen hors piste, ok. Mais le dépassement sur Norris quand même, le cas Vettel aurait-il créé une jurisprudence néfaste à ce sport? Par pitié donnez moi tort!

Gaslix n’a pas de potion magique

On espérait mieux du français dans lequel les plus haut espoirs sont placés. Que s’est-il passé? Une stratégie bancale? Certes, les pneus tendres n’étaient vraiment pas la meilleure option, mais pour cela, il fallait hausser  le rythme en qualifications coco!

Je maintiens que Max est l’arbre qui cache la forêt, que les performances de Red Bull sont en deçà de ce que les résultats laissent penser. La réalité devrait se situer au milieu.

Mclaren impressionnant

En effet, quel ne fut pas la surprise de voir les voitures orange si bien placées. Que ce soit Sainz ou Norris, Mclaren confirme savoir prendre les points quand la voiture le permet.

Qu’il est dommage de voir Norris avoir ses problèmes hydrauliques en fin de course. Bien que cet élément nous aura offert le moment frisson. Cela nous rappelle encore une fois la saveur âpre de la course… Âpre ou âcre? Faut être honnête, elle est à la fois âpre et âcre.

Papi Kimi fait de la résistance

Kimi n’a pas eu besoin de se défendre contre l’occupant allemand mais contre un pilote allemand dans une Renault. Etonnant non?  Tout ça pour rejoindre la septième compagnie à la septième place. Pour Giovinazzi, la stratégie en pneus tendres n’a pas du tout marché.

Torro Rosso, pas de points mais…

Une petite bataille et puis c’est tout. Pas assez de rythme pour la petite scuderia. Bizarre de s’attarder sur cette lutte, mais je fais avec les moyens du bord. Les deux pilotes montrent qu’ils sont très proche niveau performance.

Haas cumule les courses bizarres

Alors ces évolutions? Ça marche pas !!! Et la version sans améliorations? Non plus !!

Romain se plaint de la manœuvre de Ricciardo. Bizarrement il fut pénalisé quelques tours plus tard pour son dépassement sur Norris. Qui disait que l’on souhaitait de la régularité dans les pénalités? Oups. Niveau performance, Monsieur Lefort , un commentaire?

Pas la passe de trois pour Williams

Non, les Williams n’ont pas devancé une autre équipe en France. Mais si la voiture était aussi performante que les mécanos au stand. Williams serait champion du monde.

Conclusion

La saison avance, la finalité des courses ne change pas. Mercedes gagne, regagne et reregagne encore.

Les pénalités gâchent le seul vrai instant frisson de la course, que les plus patients auront attendu 98% de la course pour le voir. Le panache et l’attaque n’auront pas payé aujourd’hui et c’est triste.

L’Autriche dans une semaine ou la moitié de la piste est sous DRS. Cela avantagera-t-il Ferrari? Peut-être, mais le troisième secteur pleins de courbes rapides sera pour les Mercedes. Red Bull verra toujours plus les rivaux derrières se rapprocher sur leurs terres? Gasly va-t-il enfin se réveiller? Verra-t-on encore des pénalités? J’arrête de demander si Mercedes va gagner, c’en est redondant.

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "F1 2019 France Debrief: Des pénalités encore?!"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
ZZzeria
Invité

Si il y avait des graviers au lieu des bandes colorées, il y aurait pas ces histoires de pénalité… Tu sors tu plantes ta F1…

gigi4lm
Invité

Oui, et Youpi ! la SC entre en action le temps de dégager la voiture et balayer la piste.

Thibaut Emme
Admin

Pourquoi une SC ? Il y a la virtual safety (équivalent du full course yellow) pas assez utilisée (utilisée ce weekend) 😉

L’avantage d’une SC ou d’une VSC c’est que cela remet de l’aléa dans les courses.
La petite dose d’incertitude qui peut propulser une Minardi dans les points…

Gus
Invité

Article à relire et réécrire SVP… Orthographe, syntaxe ça pique les yeux!

Rowhider
Invité

Après l’arrivée Hulkenberg raconte qu’il en avait sous le pied…. Après sa sieste derrière Kimi je peux croire qu’il était en pleine forme.

Thibaut Emme
Admin
Mouais, la pénalité pour Perez je ne suis pas d’acc. Il sort pour éviter un carton, prend la peine de passer derrière le panneau comme demandé, et revient derrière la 2nde Alfa Romeo, comme avant de sortir. Perso je ne me suis pas endormi (sans doute aussi parce que je faisais le compte-rendu en même temps 😀 ) mais surtout parce qu’on a eu quand même des batailles en piste (et pas que les Toro Rosso) et des dépassements par l’extérieur à Signes, etc. pas que du freinage à la chicane 😉 Le seul truc qui me gène ? Que… Lire la suite >>
wpDiscuz