Accueil Toyota Essai Toyota Corolla Hybride 180 ch

Essai Toyota Corolla Hybride 180 ch

6947
52
PARTAGER

Oubliez l’Auris ! La Corolla revient dans le catalogue Toyota, avec une toute nouvelle voiture, et de l’ambition. Motorisation hybride uniquement, dont une de 180 chevaux. Nous nous sommes rendus sur l’ile de Majorque pour prendre le volant de sa version la plus véloce.

Un style dynamique

L’image que l’on peut avoir d’une Toyota Corolla change avec cette douzième génération. En termes de design, la sobriété semble avoir été mise de côté. Et tant mieux ! le rouge de notre modèle d’essai aide à lui donner un look dynamique. Mais les lignes élancées et certains détails de style tranchent avec ce qu’on a pu connaître auparavant.

Elle a l’air clairement agressive, sans trop se distinguer comme une Prius. Avec son bouclier largement ouvert, elle se donne même des airs de compacte sportive. On imagine déjà ce que pourrait être une version GRMN. Mais ne nous égarons pas. En la voyant sous la lumière du jour, dans un environnement naturel, elle nous fait déjà une belle impression.

Un coffre réduit pour la 180 ch

A bord la présentation paraît plutôt simple et moderne au premier abord. En se rapprochant d’un peu plus près, on reste encore un peu en retrait par rapport aux meilleures de sa catégorie. Rien de grave. En revanche, on regrettera un espace à l’arrière qui ne la place pas parmi les meilleures. Le coffre en pâtit d’ailleurs, avec une contenance réduite pour la 180 ch. La faute au placement des batteries.

En termes d’équipements, tout ce qu’il faut semble présent. Et puis nous avons voulu brancher nos smartphones. Il y a des prises USB, pas de problème. Simplement, pour l’instant le système d’infotainment ne dispose pas de Carplay ou Android Auto, des fonctions qui arriveront plus tard dans l’année. Dommage de ne pas l’avoir au lancement. Avec le bluetooth, on a tout de même réussi à vivre.

Essai Toyota Corolla Hybrid 180 ch (2019)

Une consommation bien maîtrisée

Comme pour le RAV4, la Corolla ne sera disponible qu’avec une motorisation hybride de 122 ou 180 chevaux. On en apprécie immédiatement la meilleure qualité: la douceur de conduite. On démarre dans le silence. Entre le décollage en électrique jusqu’à 20 km/h environ, et la roue libre, on a pu évoluer sur un parcours relativement vallonné à moins de 50 km/h de moyenne, en ne sollicitant jamais le thermique. Cela nous donne une idée de l’efficience en ville.

Le reste du temps, on laisse la technologie agir sur la route, et la consommation se maintient entre 4 et 5 litres. Pas de doute, l’hybride Toyota est au point et se comporte comme on l’attend. En revanche, il faut toujours composer avec la boite CVT, qui laisse le moteur monter en régime en le maintenant haut dans les tours quand on a besoin de la puissance. Le phénomène paraît toutefois un peu mieux maitrisé que dans d’autres hybrides maison.

180 chevaux et un mode sport!

Les 180 chevaux disponibles nous permettent de profiter d’un chassis plutôt bien équilibré. On reste certes à bonne distance des meilleures compactes de la catégorie. Cependant elle fait preuve d’un bon comportement, qui ne nous frustre pas compte tenu de la cavalerie mise à disposition. Le mode sport qui nous offre le meilleur des deux blocs fait plutôt bien le job !

On a passé un bon moment au volant de l’une des plus agréables voitures hybrides à conduire, à ce niveau de prix. Quand on la mène à un train de sénateur très en retard pour attraper son avion, l’ordinateur de bord nous indiquait un chiffre dépassant tout juste les 7 litres. Elle dispense ainsi un assez bon compromis agrément/consommation.

 

Bien Vu

Un porte gobelet en hauteur et accessible pour les passagers arrière. Essai Toyota Corolla Hybrid 180 ch (2019)

Mal vu

Bi-ton « autocollant » moins bien fini qu’une »coupe franche » Peugeot Essai Toyota Corolla Hybrid 180 ch (2019)
Faux échappements Essai Toyota Corolla Hybrid 180 ch (2019)

Dès 26 950 €

La nouvelle Toyota Corolla nous offre ainsi de belles performances sans trouer le portefeuille à l’utilisation. Pour résumer, on a les avantages de la Prius, avec encore plus de puissance, beaucoup de plaisir en plus sur la route, et avec du style ! La grille tarifaire démarre à 26 950 € en 122 chevaux. Comptez au moins 30 950 € pour une 180 chevaux, ce qui la place en face de quelques rivales essence ou diesel plutôt dynamiques.

 

+ ON AIME
  • Look
  • Consommations maitrisées
  • La puissance en mode sport
ON AIME MOINS
  • CVT
  • Quelques détails de finition
  • Volume de coffre
Toyota Corolla Hybride
Prix (à partir de) 26 950 €
Prix du modèle essayé 33 450 €
Bonus / Malus 0 €
Moteur
Type et implantation  4 cylindres en ligne injection directe –  Ess. + bloc élec. synchrone à aimant permanent
Cylindrée (cm3) 1 987
Puissance (kW/ch) 132  / 180
Couple (Nm)  190 (therm. seul)
Transmission
Roues motrices  av.
Boîte de vitesses  CVT
Châssis
Suspension avant Jambes McPherson
Suspension arrière  Multibras
Freins  À disques
Jantes et pneus  225 / 40 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)  180
0 à 100 km/h (s)  7,9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC  3,4
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  3,8
Cycle mixte (l/100 km) NEDC  3,7
CO2 (g/km) NEDC  85
Dimensions
Longueur (mm) 4 370
Largeur (mm) 1 790
Hauteur (mm) 1435
Empattement (mm)  2 640
Volume de coffre (l)  313
Réservoir (l)  50
Masse à vide (kg) 1 340

Poster un Commentaire

52 Commentaires sur "Essai Toyota Corolla Hybride 180 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Matth
Invité

Des photos du coffres auraient pu nous permettre de juger de sa taille

Yop
Invité

C’est une remarque qui revient à chaque test (ou presque) je trouve.

Le compte rendu de l’essai se plaint du coffre mais aucune photo disponible pour se rendre compte de ce que ça donne.
Éventuellement avec un bagage cabine pour donner un point de référence ?

Jean Paul
Invité

Sur la 180, le coffre est petit

Yop
Invité
Petit comment ? 😛 Je prends un exemple concret : L’ancienne Mazda 3. Dans tous les tests, on pointait son petit volume de coffre par rapport à une Golf. Et bien, mètre en main, le coffre de la Mazda est entre 10 et 15cm plus profond (longueur entre sièges et seuil) pour la même largeur. On a donc plus de surface « au sol ». On sait donc mettre plus de bagage… En l’occurrence, la Golf a un coffre plus grand en hauteur, ce qui lui fait gagner beaucoup de litres. Personnellement, j’empile rarement mes courses dans le coffre. Je préfère les… Lire la suite >>
Lee O Neil
Invité

C’est vrai !
Mais sinon il y a moult photos de gros plans totalement inutiles.
Pour moi, il y a bien une dizaine de photos sur la série de 35 qui n’apportent rien au shimilimili.
Une photo du coffre et une du moteur aurait eu plus d’intérêt.

xpech
Invité

Si un jour vous voulez vraiment comprendre comment fonctionne un moteur et la chaine cinématique je peux participer …. Vos commentaires systématiques sur la CVT démontrent votre méconnaissance, peut-être par maladresse. Je concède une sorte de désagrément, mais pas dans les termes indiqués. Comme regretter que le moteur monte dans les tour quand on a besoin de puissance, étrangement, c’est la que les moteur produisent leur puissance. C’est comme dire : on regrette d’avoir à manger quand on a faim.

Yop
Invité

Oui bon, tu as raison.

Mais il faut bien avouer que niveau sensation lors de fortes accélérations, entendre le moteur « bloqué » à 3-4000tpm, ce n’est pas ce qu’il y a de plus amusant/agréable. Ça lisse les sensations. D’autant plus dans une voiture à vocation un tant soit peu sportive.

J’ai adoré toutes les CVT que j’ai pu utiliser jusqu’ici, c’est hyper confortable dans 90% des cas. Mais pour les 10% qui reste, quand on décide de hausser le rythme… C’est pas le top du top…

wizz
Membre

quels CVT?

Est ce que le rythme d’une voiture de F1 est assez haut?
https://badgergp.com/insta-banned-f1-tech-that-was-banned-immediately/

Yop
Invité

Ton lien ne fait que confirmer que ça fait bizarre d’avoir une CVT dans une voiture sportive. Le même son moteur en permanence, ça retire une parties des sensations 😉

lym
Invité
Avec en prime dans ces hybrides le moteur qui s’excite pour charger et tenter de continuer à te propulser avec la fraction de puissance qui lui reste… Bref un bruit pas vraiment en rapport avec l’allure. A 4 dans une Prius sur une montée autoroutière que l’on avalerait sans peine à plus de 150 sur la plupart des compactes du marché, on se tue les oreilles pied au plancher en se rapprochant des 80km/h de vitesse minimale admise… Au moins, vu la conso réelle, on repose alors souvent les oreilles à la pompe (pas que le coffre qui trinque pour… Lire la suite >>
Soso
Invité
C’est pas possible d’être aussi têtu. Pour avoir ce genre de réflexion, il faut être un chauffard. Les motorisations HSD sont parfaitement adaptées aux routes françaises, 30, 50, 80, 110, 130 km/h (avec des accélérations convenable). Les performances sont tout à fait conforme à une conduite en sécurité sans solliciter la zone « Power ». Sur des trajets de 200kms en autoroute avec des montés, il doit y avoir 10 minutes de forte charge (POWER). Et en respectant les limitations, on voit bien le comportement de nos conducteurs, toujours pressés, coller au cul. Si vous critiquez autant ce genre de motorisation, c’est… Lire la suite >>
TNZ
Invité

En fait il sait pas conduire tout simplement

Verslefutur
Invité

Lym, 4 personnes dans une Prius, pied au plancher en montée à 80 km/h.
Il faut soit:
-Déserrer le frein à main
-Demander aux passagers de maigrir
Mais je pense qu’il faut surtout arrêter d’être de mauvaise foi.
Même ma vieille Prius 2 n’a jamais eu ce problème, a toujours été agréable à conduire et ce pour une conso comprise entre 3.5litres/100 sur route nationale pour les vacances et 5.5litres/100 à 130 sur autoroutes

beniot9888
Invité

Pour juger de l’agrément, on a pas besoin de connaitre la technique derrière. La technique derrière, elle change quoi ? Le résultat, certainement, mais pas la manière dont on le juge.

Un peu comme un client va s’intéresser au budget que va lui demander son auto. Et donc il va regarder ce que va lui coûter le carburant qu’il met dedans. Il ne va pas se dire « elle consomme beaucoup ? Oui, mais faut comprendre, c’est un moteur à carbu ».

lym
Invité

Je sais bien que pour beaucoup de monde, désormais, l’agrément se chiffre plus avec la diagonale de la tablette greffée au tableau de bord et sa réactivité plutôt que de savoir si la voiture pousse fort et tiens le parquet… mais bon, ne pas voir le pb des Toyota hybrides niveau sensation/bruit, il faut être aussi sourd qu’avoir le poignet solide…

john
Invité
il y a peut être un biais « testeur » versus utilisateur – Je m’explique par analogie avec la boite BMP6 de Citroen La boite BMP6 était décriée dans tous les journaux, tests, pour sa lenteur et ses sensations différentes. C’est ce que j’ai ressenti les 2 premiers jours. Mais au bout de 2 jours, je me suis adapté, et il n’y a plus ces a-coups tant décriés, et c’est une boite très confortable. Et tous ceux que je connais avec cette boite en sont tres content . Mais je comprend que les journalistes, qui testent des nouvelles voitures tous les jours,… Lire la suite >>
leBougre
Invité

la conduite de la CVT correspond parfaitement à une conduite coulée, comme la pratique les asiatiques ou aux USA….et en prime c’est la formule la plus economique en consommation.

TNZ
Invité
Tout à fait, entièrement d’accord. Messieurs les « j’ai déplacé le dernier produit et c’est bien ou pas », apprenez à manipuler les technologies embarquées d’une part et arrêtez de nous bourrer le mou avec des considérations de ménagère de moins de 50 ans qui n’ont pas beaucoup de valeur ajoutée dans un article d’essai automobile d’autre part. Quand on attend un retour sur des nouveautés, c’est pas bien parce que c’est mal essayé et pour le reste ultra-connu de la clientèle, vous en faites des tonnes alors qu’on se tamponne parce qu’on sait déjà à quoi s’en tenir. Perso, j’attends des… Lire la suite >>
Bubba
Invité

C’est vrai qu’elle est jolie. mais je parie que dans 5-6 ans, ça sera le même discours qu’à chaque sortie de nouvelle Auris/Corolla: « toyota tranche avec les lignes passe partout », « la fin de la sobriété », etc.

beniot9888
Invité

Sauf erreur de ma part, le Rav4, c’est 180 cv 2 roues motrices ou 225 Cv 4 roues motrices, pas 122 ou 180 Cv.

carlito
Invité

 » Quand on la mène à un train de sénateur très en retard pour attraper son avion, l’ordinateur de bord nous indiquait un chiffre dépassant tout juste les 7 litres.  »

« Train de sénateur » désigne la plupart du temps un rythme lent…son utilisation ici, rends le sens de la phrase un peu étrange.

amiral_sub
Invité

sans doute veulent-ils parler d’un senateur avec chauffeur ex-pilote de rallye ?

lym
Invité

Ou un rythme « sénateur en retard » en réalité normal pour beaucoup de gens dépassant les 2 de tension…
Et là, ouille le 7l sans même avoir de coffre et un agrément de mixer coincé au rupteur.

amiral_sub
Invité

tu as mal lu « On a passé un bon moment au volant de l’une des plus agréables voitures hybrides à conduire »

pat d pau
Invité

Ironie. Maintenant ministres et sénateurs, etc se font attraper a + de 170..

wpDiscuz