Accueil Honda Honda s’allie à Toyota et Softbank dans les services de mobilité

Honda s’allie à Toyota et Softbank dans les services de mobilité

317
1
PARTAGER

Honda et Hino, constructeur de camions, vont rejoindre la coentreprise Monet, formée par SoftBank et Toyota, et dédiée aux services de mobilité. Information communiquée par la co-entreprise.

Un grand pas vers l’ouverture selon Toyota

Si Toyota demeure l’actionnaire principal de Monet, Honda et Hino investiront chacun environ 250 millions de yens (deux millions d’euros) dans la co-entreprise. Les deux partenaires devraient ainsi détenir une participation de 10% dans la structure.

Avec l’entrée de Honda et Hino dans Monet, « le monde de l’automobile a fait un grand pas vers l’ouverture », estime pour sa part le président de Toyota, Akio Toyoda.

Une féroce concurrence

C’est en octobre 2018 que Softbank, groupe technologique de tout premier plan et propriétaire du fonds Vision Fund, a fondé avec Toyota la société Monet.

Objectif affiché : accélérer le développement de nouveaux services de mobilité, la voiture autonome constituant la cible finale.
La nouvelle structure ainsi créée  a été dénommée MONET (pour « mobility network »). Elle devrait voir le jour d’ici avril 2019, cette date correspondant à la fin de l’année comptable de Toyota.

La co-entreprise sera détenue à 50,25 % par SoftBank et à 49,75 % par Toyota. Précisions apportées lors d’une conférence de presse par Junichi Miyakawa, le CTO (Directeur Technique) de SoftBank, alors pressenti pour en prendre la direction.

La nouvelle société est en concurrence directe avec les startups US Uber et Lyft ainsi que les constructeurs automobiles et groupes technologiques investissant dans les technologies de véhicules autonomes.

Honda mise sur le véhicule autonome

En 2018, Honda a d’ores et déjà investi 2,75 milliards de dollars pour acquérir une participation de 5,7% dans Cruise, la division de véhicules autonomes de General Motors.

Souhaitant rattraper son retard dans le domaine, le constructeur japonais met désormais les bouchées doubles, investissant parallèlement dans Grab, société de Singapour spécialisé dans le domaine des VTC.

Des objectifs ambitieux

Monet s’est d’ores et déjà fixé des objectifs ambitieux. La société compte ainsi lancer dès 2020 des services de bus et de voitures à la demande et mettre en place une plate-forme pour véhicules autonomes dès 2023.

L’entreprise a également formé un consortium rassemblant 88 sociétés japonaises, dont Coca-Cola Bottlers Japan, un fabricant de boissons Suntory Holdings et Yahoo Japan afin de collaborer à des projets pouvant inclure la livraison de produits ou des services liés aux produits.

Sources : AFP, Toyota

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Honda s’allie à Toyota et Softbank dans les services de mobilité"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Et bien, heureusement que c’est pas une voiture de sport, hein, car je vous dis pas son cx, sinon …

wpDiscuz