Accueil Ford Essai Ford Ranger Wildtrak Duratorq 200 ch

Essai Ford Ranger Wildtrak Duratorq 200 ch

3962
27
PARTAGER
Essai Ford Ranger Wildtrack (2018)

On prend à nouveau le volant d’un pick-up ! Cette fois-ci il s’agit du Ford Ranger de 200 chevaux dans sa version Wildtrak. Nous avons rejoint la station de l’Alpe d’Huez pour l’évaluer, en le comparant notamment à deux de ses petits camarades de jeu.

Sacré look!

L’exemplaire Wildtrak mis à notre disposition avait droit à une configuration un peu particulière, lui donnant des airs de mauvais garçon. Avec sa couleur bleue, sa calandre largement noircie à l’image des roues, et les énormes marches-pieds électriques, il affiche une belle personnalité. Oui on peut-être un utilitaire avec une benne, sans sacrifier son look.

Certains y voient même certains accents de Ford Raptor F150 dans le regard. Pour un pick-up, on frise le coup de cœur. D’ailleurs, quand on le compare à un Volkswagen Amarok ou un Toyota Hilux, il paraît moins massif dans l’allure. Qu’on ne s’y trompe pas, il occupe quand même une bonne place sur la route avec 5,36 m et une hauteur juste sous 1,90 m!

Essai Ford Ranger Wildtrack (2018)

Des équipements de SUV

A bord, nous nous attendions à quelque chose de moins qualitatif. A vrai dire, des SUV du marché ne font pas forcément mieux en termes de finition et de choix de matériaux. Ne cherchez pas de plastiques moussés ou de panneaux « black piano », ça le rendrait bien trop précieux aux yeux d’un artisan de BTP. En tout cas la présentation n’a rien de ridicule.

En outre, les équipements sont plutôt à la page, encore une fois au regard de ce marché spécifique des pick-ups. Pour faciliter le travail des professionnels, Ford n’a pas oublié de l’équiper de prises USB, Carplay et Android auto, ce qui ravira ceux qui utilisent leurs smartphones multitâches. Le plus compliqué demeure la place à l’arrière et le dossier de banquette un peu trop vertical.

Bon sur route

Sur la route, il fait preuve d’un bon comportement. Nous avions aussi pris le volant d’un Toyota Hilux et d’un Mitsubishi L200. Le bilan nous a parus évident, le Ford fait mieux que ces deux concurrents, avec un meilleur équilibre et une direction moins floue. En outre les assistances nous gardent éloignés des mauvaises surprises.

Le moteur 5 cylindres de 200 chevaux offre de belles relances, et surtout un couple puissant et bien régulé. On peut choisir de rouler en propulsion seule. Si vous voulez amuser la galerie le dimanche, en débranchant l’électronique vous pouvez faire de belles gerbes de fumée. A l’évidence il s’agit d’un des meilleurs véhicules du genre à conduire sur le bitume.

Essai Ford Ranger Wildtrack (2018)

Rassurant en tout-terrain

Un beau parcours nous menant du village de l’Alpe d’Huez jusqu’à 2 800 mètres d’altitude, nous a permis de bien apprécier ses capacités 4X4. Après être sorti des gorges de Sarenne par un chemin forestier sans coup férir, nous étions au pied d’une montée compliquée et rocailleuse qui demandait une attention toute particulière. Tout d’abord, il nous fallait sélectionner le bon mode.

Ensuite, nous attaquions à petite vitesse la pente, en prenant soin de placer nos roues aux bons endroits. La facilité de motricité du Ranger nous permis ainsi de nous concentrer principalement sur nos trajectoires, avec une accélération facilement dosable. On ne parlera pas de promenade de santé, mais en tout cas la voiture nous a bien rassurés. La confortable garde au sol nous a rendu clairement la vie plus facile.

41 380 € pour ce Ranger Wildtrak

Un mot sur les poids. Il affiche les meilleurs chiffres en la matière, avec notamment une capacité de remorquage jusqu’à 3,5 tonnes. Ce Ranger Wildtrack réclame au moins 41 830 €, un tarif voisin du Mitsubishi L200 moins puissant et inférieur à celui d’un Toyota Hilux de seulement 150 chevaux dans sa version Invincible. Après avoir pris le volant des trois véhicules, nous pouvons affirmer de façon claire que le Ford nous a parus le plus polyvalent et agréable à mener. La fin de l’exonération de malus et de TVS finalement reportée au moins d’un an, va permettre de rassurer Ford et ses concurrents sur leurs prévisions de ventes en 2019.

+ ON AIME
  • Look
  • Puissance
  • Capacité de remorquage
ON AIME MOINS
  • Boite auto un peu hésitante
  • Confort banquette arrière
  • Consommation un peu élevée
FORD Ranger Wildtrack
Prix (à partir de) 24 070 €
Prix du modèle essayé 41 830 €
Bonus / Malus 0 € en 2018 / + 10 500 € en 2019
Moteur
Type et implantation  5 cylindres en ligne Turbo injection directe – Diesel
Cylindrée (cm3) 3 127
Puissance (kW/ch) 147 / 200
Couple (Nm)  470
Transmission
Roues motrices
Transmission intégrale avec différentiel arrière à blocage électronique par bouton de commande
Boîte de vitesses auto. 6 rapports
Châssis
Suspension avant triangles indépendants à ressorts hélicoïdaux
Suspension arrière lames de ressort
Freins av. à disques / ar. à tambours
Jantes et pneus 265/60 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)  175
0 à 100 km/h (s)  10,3
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC 11,4
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  7,4
Cycle mixte (l/100 km) NEDC 8,9
CO2 (g/km) NEDC  234
Dimensions
Longueur (mm) 5 362
Largeur (mm)  1 860
Hauteur (mm)  1 815
Empattement (mm)  3 220
Volume de coffre (mm) L: 1549  / l: 1560 / h: 511
Réservoir (l) 80 + 17 (adblue)
Masse à vide (kg) à vide: 2 167 / PTAC: 3 200 / tracté: 3 500

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Essai Ford Ranger Wildtrak Duratorq 200 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Ça n’a objectivement rien à faire sur nos routes. Ça tient très mal la route par nature (pensez à vos enfants), ça pollue un max, c’est trop gros pour la ville, ça consomme, c’est dangereux en cas d’accident (châssis séparé limitant la déformation).
Bref, ça plait aux petits garçons. Objectivement, dans cette configuration à l’américaine, ça n’était acheté qu’à cause de l’exonération de malus.
Les versions de base, elles, sont tout à fait adaptées à leur vocation première : un usage professionnel.

AXSPORT
Invité

Encore un grincheux complexé……..

panama
Invité

Ni grincheux ni complexé.
Tu as quoi comme voiture dans la vraie vie ?

gilles
Invité

Pour info, les acheteurs de PU, même en version HDG comme celui-ci sont des pro en grande majorité et pour le reste des gens qui ont vraiment besoin de ce genre de véhicule pour tracter, charger et aller dans des endroits difficilement accessibles. J’en ai rarement vu en centre ville, sachant qu’il quasiment impossible de garer un engin de plus de 5m30 en ville, y compris dans un parking public et encore plus dans une résidence privée..

miké
Invité

Tu dois pas souvent aller a la ville.

gilles
Invité

J’y habite…mais peut être pas la même région

DiZeL
Invité

@gilles : dans ma ville de banlieue parisienne où chaque place pour se garer fait l’objet d’une lutte sans merci il y en a deux à moins de 200m de chez moi. Tout deux haut de gamme, impeccables et avec le couvre benne tout propre en permanence en place.

gilles
Invité

Je ne contredis pas cela. simplement, je soulignais le fait que les gens qui achètent ce genre de véhicules ne le font pas que pour frimer, mais qu’ils le destinent à une utilisation plus précise que n’importe quel SUV qui ne verra jamais la boue de sa vie.

miké
Invité

Le complexé, en général, c’est celui qui a envie de rouler la dedans.

panama
Invité

Non merci j’ai bien mieux pour rouler. Et pour aller en ville je prends mon Aygo

miké
Invité

@panama, aucun de mes messages ne t’etait adréssé.

panama
Invité

Désolé MIké 😉

jean valjean
Invité

ca a a faire sur nos routes quand tu dois tracter un van de 2 tonnes, quand tu dois transporter 200kg de foin, quand tu dois récupérer 500kg de matériaux. C’est un utilitaire, ce n’est pas fait pour transporter des enfants. Pour le reste, ce n’est pas plus dangereux qu’une fiat panda (5 étoiles au Euro Ncap)

Barney Man
Invité

Encore un sans le sous qui ose critiquer un bijou qu’il ne possèdera jamais. Moi j’en possède un, au service de ma société. J’affirme que c’est très bon véhicule, mais l’amorok sera mon prochain parce que c’est un 4×4 permanent

CDA
Membre

« Un bijou » 😀

turbo v8
Invité

Moi j’ai fait l’inverse de toi j’ai vendu l’Amarok pour acheté un Ranger Wildtrak 3.2
n’oublie pas qu’un Amarok n’a même pas de réducteur ( 4×4 court) se n’est vraiment pas un bon franchiseur comparer au autres , maintenant tout dépend de l’utilité qu’on en fait

je trouve que l’Amarok est chère pour ce qu’il est car point de vue finition il n’est pas mieux qu’un Ford et niveau de série il est à la ramasse et les options sont chère

gilles
Invité

A l’intention de l’auteur: dans cette version Wiltrak X, BVA on est à un peu plus de 46 000€ au tarif. 😉

SGL
Invité

Bon sur le principe @panama à raison.
Mais l’auto est sympa… et ça coûte bonbon quand même.
On voit ici, effectivement que l’exonération de malus et de TVS n’est pas vraiment justifiée.
On gueule tous à l’unisson pourquoi les navires et les avions ne payent pas de taxe…. Et ont créé une niche fiscale pour les pick-ups !?… Ce n’est pas aberrant ?
Enfin, espérons que son diesel soit vraiment propre…pour un diesel et que ses 10 l/100 restreint naturellement son utilisation et donc son impact sur l’environnement

jean valjean
Invité

ces véhicules à la base sont plébiscités par des professionnels et notamment les agriculteurs, profession qui est loin de rouler sur l’or et qui n’a pas les moyens de payer des tvs et malus divers. On n’achète pas un pick up de 2 tonnes qui fait du 10L pour aller faire les emplettes au centre ville, encore moins de l’autoroute. Ca reste moins confortable qu’une clio récente.

Calou
Invité

Bonjour moi j’ai acheté un wildtrak simplement pour son look, je suis un particulier et j’adore ça

gilles
Invité

Bravo Calou, tu es une des exceptions qui confirment la règle. tu te fais plaisir et tu as bien raison. 😉

Phil
Invité

mais mille fois raison. on aurait pu exonére sur preuve d’usage pro, mais quand je vois le nombre de pickup urbain, simplement parce que livré en Xtracab, je pleure

miké
Invité

Le nom n’est pas assez viril a mon gout.

Phil
Invité

ah ah, pareil !
« Ranger Wildtrak Duratorq »
yeah, avec ça l’Améwicain il se sent pousser des sur-gonades

manque « tough work spartan raptor ultra heavy duty »
et là on est bon

Thibaut Emme
Admin

Juste pour info : les gonades existent aussi chez la femme 😉

Guill
Invité

Ça n’a rien à faire en France, les gens sont beaucoup trop haineux.

Guill
Invité

Pouces rouges, pouces rouges mais comparez les réactions à celles de SUVs ou de sportives qui polluent autant. Et vous verrez que c’est la forme que les gens détestent.

Quand quelqu’un dit qu’une Focus RS n’a rien à faire en ville, c’est seulement quand elles ont des Akrapovic’s…

wpDiscuz