Accueil Opel Essai Opel Grandland X 1.5 Turbo D 130 ch

Essai Opel Grandland X 1.5 Turbo D 130 ch

3692
32
PARTAGER

Au tour d’Opel de récupérer le bloc 1.5 BlueHDi arrivé d’abord sur le Peugeot 3008. Il s’agit avec ce moteur surtout d’être en phase avec la norme Euro6c avec WLTP qui s’appliquera dès la rentrée. On l’a étrenné à bord du Grandland X, dans les environs de Mayence, près de Rüsselsheim où se situe le siège d’Opel.

Objectif 2020

L’Opel Grandland X, on le connaît déjà. On vous passe le chapitre sur son design et son intérieur. Simplement, le grand SUV d’Opel adapte petit à petit son offre de motorisation, en piochant dans la gamme PSA. Cela s’avère particulièrement important pour le constructeur d’origine allemande, qui doit comme tout le monde, s’améliorer encore en termes de dépollution.

Même si cela ravirait les plus techniciens d’entre vous, on ne va pas vous énumérer une à une toutes les modifications sur ce bloc pour le rendre moins agressif pour nos petits poumons. Simplement beaucoup de choses ont été faites pour faire encore baisser sa consommation et ses émissions de CO2 et de NOx. Entre autre un catalyseur SCR, un réservoir d’Adblue.  Est-ce qu’on y perd en termes d’agrément ? La question à 1 million de dollars…

Plus performant, moins polluant

Dans la manœuvre, le 1.6 Diesel de 120 chevaux disparaît du catalogue au profit de ce 1.5 BlueHDi 130. Côté couple, statu quo, 300 Nm. En revanche, les performances se voient améliorées, avec notamment un 0 à 100 km/h passant à 10,9 s (contre 12 pour l’ancien bloc). En revanche, il ne s’agit toujours pas d’un prince du silence, surtout en charge. De ce point de vue, on s’attendait peut-être à mieux que ça.

Pour le reste, sans passer pour un foudre de guerre, il fait le boulot. Comme souvent, on aurait aimé peut-être un peu plus de nervosité. Cependant le 177 chevaux peut faire l’affaire pour les plus exigeants, prêt à rallonger la facture. Il sait se faire oublier sur autoroute, en se laissant prendre en main par les aides à la conduite qui nous rendent la vie facile entre deux sorties. Selon les données officielles donnent une consommation à 4,1 litres en mixte (WLTP). Dans notre réalité, elle naviguait entre 6 et 7, un chiffre bien honorable.

Bonne boite mécanique

En outre, notre modèle d’essai disposait d’une boite manuelle. Votre serviteur fainéant aurait préféré une automatique, l’EAT8 étant disponible avec ce moteur. Cela étant, la transmission mécanique s’avère plutôt douce à manipuler. Notre parcours étant principalement autoroutier, on a usé de la longue 6èmeau bénéfice du silence à bord et des économies de carburant.

Elle n’accroche pas particulièrement. Elle s’apprécie du coup plutôt agréablement en ville. Compte tenu du couple généreux, on n’a pas trop à jouer avec pour se retrouver dans la bonne plage de couple pour maximiser les reprises. Son étagement plutôt bien établi n’a pas été trop développé exagérément pour maximiser les économies de carburant et par conséquent la baisse des émissions.

Comportement identique

Pour le reste cela ne change évidemment rien à la vie à bord. On vous laisse jeter un œil sur ce qui a déjà été dit. Côté chassis, là aussi ce moteur n’a pas d’influence particulière. Le Peugeot 3008 étant un des meilleurs en la matière, l’Opel Grandland en récupère les qualités. En effet, rien ne change sur la plateforme. On mène donc une voiture ayant l’un des meilleurs compromis confort/dynamisme du segment. En revanche la sellerie fait une différence. Mon copilote n’appréciait pas les sièges AGR développés pourtant pour maximiser le soutien du dos.

Quelques mois après notre premier essai du Grandland, la présentation classique ne flatte pas particulièrement l’œil. Et pourtant, il ne manque rien en termes d’équipements de confort pour accompagner le bien-être dans cet habitacle un peu triste. Carplay, AndroidAuto, large écran tactile etc. Il possède à peu près tout ce qu’on attend d’un SUV dans son genre.

Tarifs compétitifs

Parlons argent. Le Grandland X avec ce bloc diesel intermédiaire s’échange contre 28 511 euros en entrée de gamme. La finition haute de notre modèle d’essai très complet d’équipements réclame 32 250 €. Il se place toujours moins cher des stars du marché à équipement équivalent, ce qui le rend compétitif. Voilà de quoi lui assurer un avenir brillant pour quelques années encore, puisqu’il répond déjà d’ailleurs aux normes qui entreront en vigueur aussi 2020.

+ ON AIME
  • Consommation remarquable
  • Rapport prix/équipements
  • Aux normes pour un avenir assuré
ON AIME MOINS
  • Intérieur austère
  • Manque un peu de souffle
  • Son diesel lors des montées en régime
Opel Grandland X 1.5 Turbo D
Prix (à partir de) Dès 28 511 €
Prix du modèle essayé 36 350 €
Bonus / Malus 0 €
Moteur
Type et implantation  4 cylindres en ligne Turbo injection directe – Diesel
Cylindrée (cm3) 1 499
Puissance (kW/ch) 96  / 130
Couple (Nm) 300
Transmission
Roues motrices  av
Boîte de vitesses  man. 6
Châssis
Suspension avant
Suspension arrière
Freins  –
Jantes et pneus 235/50 19
Performances
Vitesse maximale (km/h)  192
0 à 100 km/h (s)  10,9
Consommation
Cycle urbain (l/100 km) NEDC  4,7
Cycle extra-urbain (l/100 km) NEDC  3,9
Cycle mixte (l/100 km) NEDC  4,1
CO2 (g/km) NEDC  110
Dimensions
Longueur (mm) 4,48 m
Largeur (mm)  1,86 m
Hauteur (mm) 1,61 m
Empattement (mm)  2,68 m
Volume de coffre (l)  514
Réservoir (l)  53
Masse à vide (kg)  1 360

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "Essai Opel Grandland X 1.5 Turbo D 130 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
akouel
Invité

Quelles sont les plages utiles des 2 blocs pour cette valeur de couple ?

Il me semble qu’on sera en NEDC corrélé jusqu’à la fin de l’année, le WLTP entrerait en vigueur au premier janvier, les constructeurs et homologations n’étant pas prêts…sauf énième report bien sur ^^

akouel
Invité
SGL
Invité

Globalement un très bon produit, pas révolutionnaire, mais un bon compromis.

Fabrice
Invité

Design le plus passepartout jamais fait dans l’industrie automobile. Il aurait pu tourner dans la pub Mediocrity de Subaru. Incroyable que des nos jours avec une offre de 200 SUV sur le marche, on puisse pondre un truc aussi booooring!

SGL
Invité

Si cela est vrai… Que dire de la production du groupe VW !?
Comme ce design fonctionne bien commercialement pourquoi ne pas le proposer au sien d’un groupe ?

Fred21
Invité

@Fabrice : Tu as le typé (3008), le classique (Grandland), le ludique (C5 AirCross) et le chic (DS7). A peu près pour tous les goûts et les prix avec la même base. Aucun intérêt à ce que l’un ressemble à l’autre alors que les dessous sont déjà identiques. Aucun intérêt que l’un marche sur les plate-bandes de l’autre non plus.

Kaizer Sauzée
Invité

Bien au contraire, c’est malin.
Sur une seule et même plateforme, réaliser des modèles aussi différents que les 3008, grandland, DS7 crossback et bientôt le C5 aircross, permet d’élargir l’offre et de répondre aux préférences de chaque clientèle :
– Peugeot : le modernisme abordable,
– DS : le premium,
– Opel : le classique image germanique
– Citroën : le côté décalé – confort.
Là où VW se cannibalise par trop de ressemblance, les marques du groupe PSA gardent une personnalité propre.
Malin !

Fred21
Invité

@Kaizer Sauzée : nos messages se sont percutés, le tien n’était pas encore là quand je rédigeais 🙂

SGL
Invité

Messieurs, je pense comme vous ! 😉
Si j’avais développé ma pensée, on aurait dit trois fois la même chose.

Kaizer Sauzée
Invité

On a du écrire en même temps, mais c’est toi prem’s !
Lol !

Fred21
Invité

@Kaizer Sauzée : C’était déjà comme ça à l’école … 🙂

Leglouton
Invité

MAIS ce coté malin n’imprime pas dans les ventes ….Psa est un des derniers de la classe en europe !
Je prefere le cotr plus reflechit de Vw qui gagne …!

SGL
Invité

Cela tient plus de la géographie et aux coutumes ainsi qu’aux réseaux de distribution.

miké
Invité

Qui gagne en trichant et en faisant des rabais monstres ?

Kaizer Sauzée
Invité

En tous cas je vois pas mal de Grandland et crossland par chez moi, alors que la concession WV locale brade ses tiguan …

Prince Vaillant
Invité

« Consommation remarquable » !!? C’est ce que je fais avec ma (vraie) allemande d’un poids équivalent mais avec une boitoto, 2 cylindres et 130 ch de plus… Et je ne suis pas réputé pour me traîner la nouille. Vraiment pas convaincu par ces demi-moteurs.

SGL
Invité

C’est quoi le SUV 6 cylindres 260ch qui fait moins de 5 l/100km ?

ART
Invité

« Dans notre réalité, elle naviguait entre 6 et 7, un chiffre bien honorable. »

On parle dans la vraie vie SGL..

SGL
Invité
Personnellement, je ne suis pas un pro-SUV… mais c’est ça qui se vend le mieux en ce moment (effet de mode). Maintenant qu’un SUV consomme un litre de plus… rien n’est étonnant ! Après, il ne faut pas râler contre les prix des carburants 😉 Si en plus le SUV est en 4RM c’est encore 0,5 litre en plus au minimum, pour être utile 1 ou 2 jours dans l’année. Si je n’avais pas de contrainte familiale, je roulerais en coupé avec un Cx de moins de 0.28… en attendant ma 308 mazoute est un bon compromis… 5 l/100 quand… Lire la suite >>
wpDiscuz