Accueil Sport auto WTCR – Portugal 2018 : Muller, Homola et Björk gagnent

WTCR – Portugal 2018 : Muller, Homola et Björk gagnent

906
1
PARTAGER

La course de Vila Real est toujours particulière dans le calendrier WTCR (ou WTCC avant). La piste, urbaine, est étroite et bosselée. Ce qui a valu un énorme crash en course 1.

Autre nouveauté cette année, le WTCR teste le « tour joker ». Inspiré de ce qu’il se fait en WRX Rallycross, les concurrents doivent passer par une portion alternative, un peu plus lente, quand ils veulent. Cela devient tactique de savoir quand le prendre pour ne pas se trouver englué dans du trafic, ou le prendre car gêné par un concurrent plus lent, etc.

Pour rappel, la première course possède sa propre qualification, où tous les pilotes cherchent le meilleur temps. Puis on fait une deuxième qualification en mode élimination et super pole pour déterminer la grille de la course 2 et 3. La course 2 voit les 10 premiers de la qualification partir en ordre inversé. Les points attribués ne sont pas les mêmes. La course 3 en apporte plus pour le vainqueur. Enfin, le jeu des lests de compensation est très (trop) important et d’un weekend à l’autre, les voitures peuvent être au top, ou au flop.

Course 1 : empilement de voitures

La qualification pour la course 1 a vu le Sébastien Loeb Racing verrouiller la première ligne. Rob Huff signe la pole devant Mehdi Bennani. L’écart entre les deux Golf n’est que de 27 millièmes. Derrière, on trouve Michelisz sur sa Hyundai i30 N, et Yann Ehrlacher, devant Björk et le tonton Yvan Muller sur leur Hyundai. La séance a été arrêtée à 4 reprises soit pour remplacer les plots marquant les chicanes (et que les voitures balançaient généreusement) soit à cause d’accidents.

Cette course sera marquée par l’énorme carambolage du départ. Aucune blessure grave pour les pilotes heureusement. Bennani et Michelisz se sont mieux élancés que Huff. Muller de son côté s’est totalement raté et dégringole au classement. Bennani et Huff se frottent les portières et partent dans le rail. C’est le bouchon et le carnage automobile. Michelisz arrive à peu près à se faufiler mais derrière cela s’empile. Muller a de la chance de s’être mal élancé finalement. Evidemment la course est stoppée.

Après avoir dégagé la piste, les voitures parcourent 2 tours derrière la voiture de sécurité. Pour nettoyer la piste pleine d’absorbant, mais aussi éviter le carnage une nouvelle fois. Huff, Bennani, Michelisz, Ehrlacher, Björk ou encore Filippi et Thompson regarderont la course des stands, les voitures ne sont pas réparées dans les temps. Muller se retrouve en pole devant Guerrieri, Tarquini, Vernay, Oriola et Lessennes.

La voiture de sécurité s’efface et Muller s’échappe. Sur ce circuit, difficile de doubler. Il faut donc compter sur un tour joker efficace. Pour les premiers, il vaut mieux retarder au maximum ce passage, pour ceux dans le trafic cela peut permettre d’avoir un circuit dégagé après y être passé. Coronel, 8ème, sera le premier à passer par le joker, au 6ème tour sur 13.

Pour animer la course, il a fallu compter sur ces jokers. Vernay ressort juste devant Oriola, mais ce dernier le dépasse peu après. Au 8ème tour, seuls Muller et Guerieri ne sont pas passés par le joker pour les leaders. C’est fait un tour après. Dépassement en piste « à la régulière », Aurélien Comte sur Peugeot 308 qui semblait plus rapide que sa 6ème place finale le laisse suggérer. Tarquini lui, asticote Guerrieri. Mais dans les derniers hectomètres, il crève à l’arrière gauche et laisse filer le podium.

Muller l’emporte devant Guerrieri et Oriola. Tarquini termine 4ème devant Vernay, Comte, Lessenes, Berthon, Shedden et Vervisch.

FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 2 - Final ranking (1)

Qualifications 2 : A Björk la pole

Heureusement, les courses 2 et 3 se disputent le lendemain. Les mécanos ont eu le temps de réparer les dégâts. Enfin presque tout le monde car les deux VW du SLR ne sont pas alignées. Les Hyundai retrouvent les avant-postes et seul Muller rate la super pole, à cause d’une crevaison.

En super pole, on trouve Michelisz, Oriola, Tarquini, Ehrlacher et Björk. « Norbi » réussit un temps canon sur lequel butent Oriola, Tarquini ou Ehrlacher. Pas Björk qui le bat de 340 millièmes. A noter que Shedden prend la 10ème place et donc la pole en grille inversée, devant Muller seulement 9ème.

Course 2 : Homola vainqueur de son duel avec Muller

Pas de carambolage cette fois-ci au départ. Shedden ne se rate pas, pas plus que Muller ou Homola 3ème sur Peugeot. Shedden se rate à la première chicane. Muller tente d’en profiter mais se fait déporter sur l’extérieur. Au final, c’est Homola qui en profite pour lui prendre la 2nde place. Shedden se rate une nouvelle fois à la chicane, la court-circuite, tandis que Homola rectifie l’avant de sa Peugeot contre les barrières. Derrière, cela se tasse généreusement et Comte en fait les frais, de même que Guerrieri et Berthon.

Les premiers passages par le joker arrivent après 5 tours (sur 11). Shedden reçoit alors une pénalité de 5 secondes pour avoir par deux fois coupé les chicanes. Il va devoir creuser un écart s’il veut remporter la course. Il prend son joker à la fin du 6ème tour. Etrange pour le leader qui devrait plutôt creuser l’écart pour être tranquille. Il ressort 4ème et pourrait être gêné. On a Homola, Muller et Panis. Ils doivent passer par le joker.

Le leader, Homola ou son dauphin, Muller, n’ont pas encore assez creusé l’écart pour ressortir du joker en tête. Il ne reste que 3 tours. Homola prend le joker à la fin du 8ème tour, pas Muller qui va tenter de faire des « tours qualif » pour dépasser via le joker. Homola réussit à ressortir juste devant Panis. Muller cravache mais Homola est rapide avec sa Peugeot.

Muller rentre dans le joker à la fin du 10ème tour. Cela va être serré en sortie. Non ! Homola reprend la tête relativement tranquillement. Homola passe en tête devant Muller et Shedden. Mais, avec ses 5 secondes de pénalité, ce dernier recule à la 6ème place et laisse Pepe Oriola grimper sur le podium. Suivent Vernay, Michelisz, Shedden, Ehrlacher, Panis, Tarquini et Björk qui n’a rien pu faire bien qu’ayant signé le meilleur tour en course.

FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 2 - Final ranking (1)

Course 3 : Björk pour bien finir le weekend

Björk ne manque pas son départ en pole. Michelisz et Tarquini sont portière contre portière mais ne se gênent pas. Tarquini chipe la 2nde place à Michelisz qui se retrouve sous la menace de Oriola. Björk crée un écart en quelques virages. La Hyundai est très véloce. 4,6 secondes après 3 tours ! Suffisant pour prendre le joker et en être débarrassé. Coronel de son côté doit abandonner.

La voiture de Nagy est arrêtée sur la piste. Voiture de sécurité pour tracter la Cupra TCR hors de la piste. C’est fait relativement rapidement et la SC s’écarte à la fin du 6ème tour (sur 14, un tour ayant été ajouté à la course). Björk reprend sa marche en avant et se met à l’abri d’une attaque de Tarquini. Muller cherche l’ouverture sur Shedden mais l’Audi est très rapide en ligne droite.

Giovanardi se rate complètement à la fin du 10ème tour. Il rentre dans le joker en coupant la chicane et s’immobilise à la sortie du joker, suspension brisée visiblement. C’est le retour de la voiture de sécurité. Celui qui a fait la bonne opération, c’est sans doute Vervisch qui est passé par le joker et voit l’écart réduit à néant avec ceux devant lui. Merci la safety car. Muller – entre autres – pourrait en faire les frais. On rajoute un nouveau tour à la course qui en comptera 15.

Une nouvelle fois, Björk reprend de l’air dès que la SC s’efface. Il est intouchable sur cette course. Shedden est au ralenti. Il libère Muller qui piaffait, mais c’est sans doute trop tard pour le quadruple champion WTCC. Nouvelle SC en piste. Filippi s’arrête lui aussi en pleine piste. La voiture de sécurité va de nouveau s’effacer mais pour un petit tour. Et du second au 9ème, les pilotes doivent passer par le joker. Vervisch ou Lessenes vont faire un bond immédiat dans le classement.

Muller attaque Vernay à la chicane et Vernay coupe celle-ci. Vernay coupe une nouvelle fois la chicane suivante. C’est un petit train de 9 voitures qui passe dans le joker à la toute fin de cette course. Björk l’emporte devant Tarquini, Michelisz, Oriola, Homola et…Vervisch qui double 6 voitures. Ehrlacher passe juste devant Lessenes, puis Panis, et Vernay qui attrape le dernier point. Muller est 11ème sans point. Bizarrement Vernay n’a pas pris de pénalité alors qu’il a coupé par deux fois les chicanes.

FIA WORLD TOURING CAR CUP - Race 3 - Final ranking (1)

Classements

Malgré ce 0 en course 3, Muller repart avec 18 points du Portugal et conserve la tête. Il compte désormais 22 points sur un duo composé de Tarquini et de Ehrlacher. Björk, dernier champion WTCC, remonte à la 4ème place à 34 points de son coéquipier de patron. A la mi-saison, rien n’est joué en WTCR.

Pos. Pilote Equipe Marque Points
1 Yvan Muller MRacing – YMR HYUNDAI 182
2 Gabriele Tarquini BRC Racing Team HYUNDAI 160
3 Yann Ehrlacher ALL-INKL.COM Münnich Motorsport HONDA 160
4 Thed Björk MRacing – YMR HYUNDAI 148
5 Jean-Karl Vernay Audi Sport Leopard Lukoil Team AUDI 146
6 Norbert Michelisz BRC Racing Team HYUNDAI 135
7 Rob Huff Sébastien Loeb Racing VOLKSWAGEN 130
8 Esteban Guerrieri ALL-INKL.COM Münnich Motorsport HONDA 129
9 Pepe Oriola Campos Racing CUPRA 113
10 Frédéric Vervisch Audi Sport Team Comtoyou AUDI 77

Au classement par équipes, le Yvan Muller Racing compte 40 points d’avance sur BRC Racing Team de Tarquini et Michelisz. Ces derniers ont dépassé le ALL-INKL.com. Un peu plus loin, on trouve Audi Sport Leopard et le Sébastien Loeb Racing qui ne marque aucun point ce weekend après le carambolage entre les deux coéquipiers Bennani et Huff au départ de la première course. Prochain rendez-vous en Slovaquie, du 13 au 15 juillet 2018.

Pos. Ecurie Marque Points
1 MRacing – YMR HYUNDAI 342
2 BRC Racing Team HYUNDAI 302
3 ALL-INKL.COM Münnich Motorsport HONDA 295
4 Audi Sport Leopard Lukoil Team AUDI 230
5 Sébastien Loeb Racing VOLKSWAGEN 207
6 Campos Racing CUPRA 125
7 DG Sport Competition PEUGEOT 106
8 Audi Sport Team Comtoyou AUDI 80
9 Boutsen Ginion Racing HONDA 71
10 Comtoyou Racing AUDI 40
11 Zengo Motorsport CUPRA 7

Illustration : 1-3-WTCR, 2-Sébastien Loeb Racing

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "WTCR – Portugal 2018 : Muller, Homola et Björk gagnent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Peugeot sauve les meubles grâce à Mato Homola sur les courses 2 et 3 🙂

wpDiscuz