Accueil FCA Marchionne prêt à arrêter la production de voitures populaires en Italie

Marchionne prêt à arrêter la production de voitures populaires en Italie

2788
42
PARTAGER
Fiat Panda

Le PDG de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), Sergio Marchionne serait sur le point de transformer radicalement l’industrie automobile italienne avec l’abandon de la production de masse.

Avec l’arrêt des Fiat Punto et MiTo, les usines historiques de Turin et de Naples seraient transformées pour produire des SUVs Jeep et Maserati tandis que la production de la Panda serait transférée en Pologne.

Selon des personnes proches du dossier, cette réorganisation historique viserait à faire passer l’industrie automobile italienne des voitures populaires aux voitures premiums, à augmenter les ventes de Jeep et à passer du diesel à l’hybride.

La décision finale n’aurait toujours pas été prise et quelques détails pourraient être changés avant la présentation du prochain plan produit qui aura lieu le 1er juin. Sergio Marchionne ne verrait pas de future pour la production de voitures populaires en Europe selon des proches du dossier. Pour le PDG de FCA, les évolutions attendues au cours de la prochaine décennie, conduite autonome, autopartage, mèneront à un manque d’intérêt pour les voitures populaires en Europe.

Le futur plan de FCA, centrée sur l’expansion de Jeep, marquerait également la fin des motorisations diesel sur les modèles populaires. Ces derniers seront équipés de motorisations hybrides selon d’autres sources. Comme déjà évoqué, la gamme Fiat sera réduite en Europe à deux modèles, 500 et Panda.

En remplaçant la production des modèles populaires par des SUVs, Sergio souhaiterait reproduire le succès américain. Le PDG avait annoncé il y a deux ans la fin des Dodge Dart Chrsyler 200 au profit de Jeep et de Ram. Cette décision, décriée à son annonce, semble avoir porté ses fruits puisque FCA a désormais des marges bénéficiaires supérieures à celles de Ford et prévoit de dépasser General Motors courant 2019.

 

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "Marchionne prêt à arrêter la production de voitures populaires en Italie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zafira500
Invité

Franchement, Marchionne me gonfle de plus en plus, je n’ai jamais vu un patron avec une vision industrielle aussi loufoque. Certains on été virés pour moins que ça. Vivement qu’il parte en retraite et bon débarras.

AVENUE
Invité

Sans Marchionne FIAT n’existerait plus !!!

Allegra
Invité

Je te rassure, dans quelques temps Fiat n’existera plus si on continue sur cette voie. A quoi bon continuer de promouvoir une marque dont la gamme se limite à deux modèles, qui plus est à faible marge comme la Panda ?

zeboss
Invité

Finalement Fiat a racheté Jeep, et c’est Jeep qui mange Fiat !
Oncle SAMY pas mort….

zafira500
Invité

@AVENUE
Fiat existait AVANT la venue de Marchionne et vu la situation, je ne suis pas certain que la marque existera APRES.

Ami204
Invité

Marchionne a réussi un énorme coup en rachetant Chrysler (dont Dodge-Ram et Jeep).
Mais il a loupé à 2 reprises Opel.
Je pense que Fiat devrait être relancé. De même que Lancia (avec des modèles esthétiquement simples comme les Audi ou Skoda).
Marchionne a fait son temps, je trouve.

zafira500
Invité

Exactement On oublie un peu trop vite les échecs de Sergio Supremo. Des difficultés en Chine, la quasi absence du groupe sur des marchés potentiellement porteurs (Inde, Russie), une gamme réduite à sa plus simple expression. La réussite de Jeep vient du fait que les SUV ont le vent en poupe. Qu’en sera-t-il quand ce type de véhicule sera passé de mode comme le monospace en son temps?
On le voit bien, Marchionne, en bon capitaine de pédalo qu’il est, navigue à vue et n’a pas une vision industrielle CLAIR. Souhaitons que son successeur soit bien meilleur que lui.

zafira500
Invité

CLAIRE, pardon.

wizz
Membre
Il n’y avait aucune chance pour que GM lui revendait Opel. Pour GM, c’était possible à n’importe qui, sauf à Fiat. Retour d’histoire GM avait acheté 20% de Fiat pour 1 milliard $, avec un engagement exclusif pour acheter le reste plus tard. Il restait donc à faire 4x d’effort financier Entre temps, Marchionne est arrivé au pouvoir. Dans le dos de GM, il a fait une augmentation du capital de Fiat. Avec cette dilution de capital, GM ne possédait alors plus que 10% de Fiat. Il fallait donc faire 9x plus d’effort financier pour respecter l’engagement d’achat. Entre temps,… Lire la suite >>
Ami204
Invité

À wiss :
Oui, c’est vrai, ça joue.
Mais, du côté GM, les PDG ont changé, ça aide.
Et puis, les affaires sont les affaires.
Du reste, Marchionne a bien essayé d’acheter Opel lorsque GM était au plus mal (et Chrysler aussi). (Magna était aussi sur le coup.)

wizz
Membre

les affaires sont les affaires….alors pourquoi avoir refusé à maintes reprises l’offre de fusion avec FCA?

zafira500
Invité

Et pourtant, cela a failli se faire. Mais le pouvez ne mentionne allemand y a mis son grain de sel car Marchionne voulait fermer des usines en Allemagne.
Et puis devant le dieu business, la rancœur tu la mets de côté.😉

zafira500
Invité

Le gouvernement, pardon (foutu iPad).

greg
Invité

Il voulait surtout ne pas investir un Centime et demandait au gourvenement de financer à sa place la restructuration sans aucune garantie sur l´emploi.
En face Magna promettait de maintenir toutes les usines et d´investir plusieurs milliards sans un seul kopek pris au contribuable.
Tu choisis qui dans ces conditions? 🙂
Et rappelons aussi que Magna était en pleine forme tandis que Fiat était encore convalescent.

greg
Invité

Il y a aussi un autre problème Avec Opel: Sergio est venu mains dans les poches en refusant de donner une seule garantie sur l´emploi, sans plan précis sur le positionnement des marques Opel et Fiat, en indiquant qu´au moins une usines allait fermer, qu´il n´investirait pas un sou tout en demandant au Gouvernement allemand une Subvention de plus d´un milliard (parce que on l´oublie mais Opel à l´époque a été sauvé par le contribuable, l´Etat s´est porté caution à hauteur d´un milliard et voulait avoir son mot à dire)

Anonyme
Invité

Et dire que certains spécialistes autos voyaient en lui un saint, et qu’il a reçu le prix du patron de l’année il y a une décennie ! Là, il semble plus naviguer à vue qu’autre chose, plus pour tenter de sauver son salaire que son groupe !

Thomas
Invité

Il nous fait quoi le Grandissimo Marchionne là ??? Son « petit » délire ??? 😮

Allegra
Invité

Beaucoup de spécialistes de l’automobile pensent que la tendance actuelle pour les SUV est une mode qui ne durera pas éternellement. En privilégiant Jeep au détriment des autres marques, Marchionne s’assure certes de belles marges, en revanche il prend un gros risque si la tendance venait à se retourner…

Kaizer Sauzée
Invité

Ben ouais quoi.
Tout le monde en Ferrari et Maserati et le monde est sauvé.

Alex
Invité
Quand on voit Ford ou GM arrete de produire des berlines, on est en droit de se dire qu’il n’a pas tout a fait tort. Quant a garder la marque Fiat pour produire deux modeles (plus en fait si on compte 500, 500C, 500L, 500X, Panda), moi ca me fait penser a Mini qui n’a qu’un modele (en fait plus: Mini, Clubmand, Countryman…). Par contre, il est probable que Fiat se fasse moins de marge que Mini d’ou la production en Pologne ! La question qui me vient c’est que va devenir Fiat lorsque les gens voudront une nouvelle 500… Lire la suite >>
Hotil
Invité

En théorie il a plutôt raison, mais ca manière de faire est toujours ridicule:
Il avait prédit qu’il faudrait produire au moins 6 millions de véhicules pour être rentable, d’où ses recherches d’alliances
Dans les fait BMW, Mercedes et même Psa montrent le contraire
Il n’y a plus de marque intermédiaire dans le groupe, donc Fiat peut parfaitement développer sa gamme pour faire la jonction avec Alfa Romeo, mais ce n’est pas le cas
A mon avis ça sera le prochain groupe à partir ne morceaux

Francois
Invité

GM n’a pas du tout l’intention de stopper les berlines pour l’instant, même s’il y en aura moins au catalogue.

https://www.detroitnews.com/story/business/autos/general-motors/2018/04/26/earnings-gm-will-follow-ford-fca-sedan-cuts-yet/34285749/

Michel Adriaensen
Invité

Sauf que mini est partie intégrante de bmw !!

wpDiscuz