Accueil Toyota Un été au Japon —Toyota Crown Eight (1964–1967)

Un été au Japon —Toyota Crown Eight (1964–1967)

446
14
PARTAGER
Toyota Crown Eight

Bien avant la Lexus et même avant la légendaire Century, Toyota fait une première incursion sur le marché du luxe automobile avec la Crown Eight en 1964.

Au début des années soixante, le marché du très haut de gamme japonais est dominé par les importations américaines achetées à la fois par les autorités et par les grandes entreprises. C’est un marché prometteur que les constructeurs japonais ne peuvent ignorer. Dès 1963 Nissan et Prince tirent une première salve avec respectivement la Cedric Special propulsée par un six cylindres en ligne 2,8 litres de 118 ch et la Gloria Super 6 armée d’un six cylindres en ligne 2 litres de 105 ch. Si ces deux berlines n’inquiètent pas les Américaines, elles constituent une menace sur la suprématie de la Crown à laquelle Toyota doit riposter.

Le constructeur de Nagoya décide alors de répliquer de manière forte en concevant la première voiture japonaise à moteur V8. Développé avec l’aide de Yamaha, ce moteur n’est pas destiné à rivaliser avec l’armada américaine, et privilégie la souplesse et le confort. D’une cylindrée de 2, 6 litres, ce V8 développe une modeste puissance de 115 ch à 5 000 trs/min et un couple de 196 Nm à 3 000 trs/min. La Crown Eight atteint ainsi paisiblement les 150 km/h pénalisée par sa boîte automatique Toyoglide à trois rapports et par son poids de 1 380 kg.

Outre un moteur inédit, la Toyota Crown Eight va se démarquer de la Crown et de ses rivales par ses dimensions accrues. Allongée de 11 cm à 4,72 m, elle est la berline la plus longue de son lancement jusqu’à la présentation de la Nissan President au salon de Tokyo en 1965. C’est aussi la plus large. La Crown Eight est en effet élargie de 15 cm afin d’offrir plus d’espace et accueillir ainsi six passagers dans le plus grand confort. Plutôt avare sur la Publica lancée en 1961, Toyota met les petits plats dans les grands en offrant à la Crown Eight un équipement inédit sur une voiture japonaise : vitres électriques à l’avant et à l’arrière, verrouillage centralisé,direction assistée, air conditionné, phares automatiques, sièges électriques et pour la première fois sur une voiture japonaise, un régulateur de vitesse baptisé Auto Drive.

L’exclusivité du V8 et l’équipement abondant aboutissent à un tarif exorbitant qui la classe d’emblée à part sur le marché japonais. La Toyota Crown Eight est en effet vendu 1 650 000 yens soit 600 000 yens de plus que la Toyota Crown, 500 000 yens de plus que les Nissan Cedric Special et Gloria Super 6, et plus de quatre fois les 389 000 yens exigés par la Publica. Ce ticket stratosphérique n’empêche pas la Crown de rencontrer le succès puisqu’elle trouve 3 800 propriétaires durant sa carrière alors que Toyota prévoyait d’en produire seulement 500 par an.

La Toyota Crown Eight est mise à la retraite en 1967 remplacée par la mythique Century dont nous reparlerons.

 

 

 

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Un été au Japon —Toyota Crown Eight (1964–1967)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

On sent l’inspiration américaine – ou allemande (Opel) pour cette jolie berline des 60’S.

seb
Invité

Élégante berline 🙂

Membre

Merci pour cette série d’articles originaux. Ça fait plaisir car ça respire la passion…. Plus que les recopies de dépêches 😉

ART
Invité

En effet, belles découvertes ou redécouvertes selon les sujets

Fred21
Invité
L’autoradio, un luxe à l’époque. Le paquet de cigarettes sur le tableau de bord, on n’oserait plus le faire aujourd’hui sous peine d’avoir une pétition en ligne ou 50 000 tweets rageurs. Le mythe de l’homme d’affaires américain avec ses bagages: on n’est que 20 ans après 1945 dans un pays encore bourré de militaires US. Il y a surement matière à un bon article sur l’évolution des publicités : le temps où ça tenait en 2 lignes, nombre de chevaux et vitesse de pointe 🙂 Aujourd’hui c’est : Mr, Mme, achetez ma tablette 8 pouces accessoirement équipée d’un moteur… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

« Cette série « un été au Japon » est excellente. » >> merci pour toute l’équipe !

Concernant la poursuite, elle est prévue. L’été prochain ? Aux vacances d’hiver comme un « teaser » ? A voir 🙂

Fred21
Invité

J’accepte de vous faire « un été à Ibiza », envoyez le billet d’avion sur mon mail 🙂

SAM
Invité

Cool! Impatient d’y voir la Toyota 2000 GT ou le Nissan Nissan Rasheen!

Thibaut Emme
Admin

Le Rasheen c’est pour dans 18 jours 🙂

wpDiscuz