Accueil Insolite Le concours d’élégance britannique exposera la première voiture verbalisée de l’histoire

Le concours d’élégance britannique exposera la première voiture verbalisée de l’histoire

131
3
PARTAGER

Pour sa cinquième édition le concours d’élégance britannique, The Concours of Elegance 2017, présentera la voiture ayant reçu la première contravention de l’histoire.

La première contravention de l’histoire pour excès de vitesse a été remise à Walter Arnold qui avait eu l’audace au volant de son Arnold Benz de rouler dans un bourg du Kent à plus de quatre fois la limite de vitesse permise par la loi Locomotive Act de 1865 qui limitait la vitesse à 4 mph (6,4 km/h) sur les routes et 2 mph (3 km/h) dans les villes. Après avoir poursuivi le véhicule pendant près de 30 minutes, le policier intercepta le contrevenant qui dût payer une amende de 10 shillings, soit 62 euros aujourd’hui, une somme bien dérisoire comparé aux 1 500 euros d’un grand excès de vitesse et 6 points de permis de nos jours. On ne sait pas en revanche si Walter Arnold fut verbalisé pour ne pas être devancé par un homme à drapeau rouge.

Outre la limitation de vitesse à 4 mph (6,4 km/h) sur les routes et 2 mph (3 km/h) dans les villes, le Locomotive Act de 1865 exigeait en effet un équipage de trois personnes : un conducteur, un chauffeur et un homme à pied muni d’un drapeau rouge, marchant à 60 yards (55 m) devant chaque véhicule ; l’homme avec un drapeau rouge ou une lanterne imposait la vitesse et devait avertir les cavaliers et les véhicules hippomobiles de l’approche d’une machine motorisée. Le véhicule motorisé devait payer une somme de 10 livres (1 250 euros) par comté traversé et ne devait pas traverser les ponts à moins d’y être autorisé par un panneau.

S’il avait attendu quelques mois de plus pour rouler à cette vitesse dans la campagne anglaise, il n’aurait alors pas été verbalisé puisque le Locomotive Act du 14 novembre 1896 fit passer la vitesse maximale de 2 à 6 mph en ville et de 4 à 12 mph sur routes ouvertes. Le Locomotive Act de 1896 supprima également le drapeau rouge.

Pour célébrer la promulgation du Locomotive Act de 1896, un financier du nom de Lawson, à qui l’on doit le premier syndicat du secteur automobile britannique, organisa une course baptisée Emancipation Run qui se déroula le 14 novembre 1896 et pendant laquelle trente véhicules parcoururent le trajet de Londres à Brighton. Aujourd’hui, cette course est toujours courue annuellement et je recommande personnellement à tout bagnolard d’y assister armé d’une tenue de pluie adéquate et d’un parapluie.

L’Arnold Benz sera exposée à Hampton Court Palace du 1 au 3 septembre prochain.

 

Source : The Concours of Elegance

Source photo : Motoring Picture Library

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le concours d’élégance britannique exposera la première voiture verbalisée de l’histoire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

Vive l’ancien lobby du chemin de fer britannique de la fin du XIXe siècle !

Thomas
Invité

Sur le moment j’ai eu « peur » que cela soit une Peugeot d’avant 1897(moteur Daimler) 😀

Bernardo
Invité

wahou , 30 minutes de course poursuite  »à fond » , c à dire env. 10mph (16 kmh) !
les  »fast and furious » de l’époque ! 🙂 . . .

wpDiscuz