Accueil Constructeurs Rallye : Sébastien Loeb impose sa Peugeot 306 Maxi en Haute Provence

Rallye : Sébastien Loeb impose sa Peugeot 306 Maxi en Haute Provence

1229
19
PARTAGER

De son propre aveu, la partie n’a pas été facile, mais le nonuple champion du monde des rallyes a non seulement fait honneur à sa propre réputation, mais aussi à celle de sa nouvelle acquisition. Seb a en effet tiré la quintessence de sa 306 Maxi pour remporter le week-end dernier le rallye de Haute Provence : chapeau bas !

Défendant désormais les couleurs de Peugeot Sport, l’alsacien souhaitait depuis longtemps courir au volant de l’ex-gloire de la marque au lion, qui a remporté à deux reprises le championnat de France des Rallyes en 1996 et 1997.

Les aficionados des rallyes se souviennent en effet des batailles de chiffonniers que se livraient dans les années 90 les 306 de François Delecour et Gilles Panizzi et les Renault Mégane Maxi pilotées par Jean Ragnotti et Philippe Bugalski. Et de la mélodie aiguë de leurs moteurs, dont la zone rouge tutoyait les 11.000 tours/minutes.

Copiloté sur l’épreuve provençale par son épouse Séverine, Sébastien Loeb prenait la tête du rallye dès l’ES4, et n’allait plus la lâcher jusqu’à son terme, devançant la Ford Fiesta WRC d’Eric Fanguiaire, et la Fiesta R5 de Stéphane Consani. Auteur de sept temps scratches sur huit possibles, c’est dans le premier passage dans la plus longue spéciale du rallye le dimanche (Esparron) que Loeb a fait la différence.

Eric Fanguiaire, qui devait initialement piloter une Fiesta R5 en lieu et place de la WRC, s’offrait le scratch de l’ES1, et restait au contact de Loeb jusqu’à cette fameuse sixième spéciale d’Esparron, où il terminait troisième et lâchait 15 secondes dans la bataille. Les deux dernières spéciales du dimanche permettaient au natif d’Haguenau d’accroître petit à petit son avance sur ses poursuivants pour rentrer en vainqueur au parc fermé de Manosque avec 33,6 secondes d’avance sur son dauphin.

Signalons également la belle cinquième place de Matthieu Arzeno au volant de la Clio 4 RS, ainsi que la victoire de Philipp Giordanengo sur une Ford Escort Groupe 4 dans le rallye VHC, qui se disputait en même temps que le rallye moderne.

De son côté, maintenant qu’il a pris la pleine mesure de sa Peugeot 306 Maxi ex-Vaison, nul doute qu’on reverra Sébastien Loeb à son volant dans un prochain rallye national pour le plaisir des yeux et des oreilles !

En attendant, on pourra le retrouver les 1er et 2 avril prochains à Barcelone en Espagne, pour la première manche du championnat mondial de Rallycross World RX, où il pilotera une 208 WRX du team Peugeot-Hansen. Avec bien sûr le podium en ligne de mire après sa cinquième place de l’an passé…

Illustrations : JM Sport, avec son aimable autorisation

Vous pouvez admirer le travail de Jérémi sur la page Facebook de JM Sport, ici

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Rallye : Sébastien Loeb impose sa Peugeot 306 Maxi en Haute Provence"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

Mamie à de bon reste. ^^

zeboss
Invité

Mamie c’est Sébastien ?

Bobby
Invité

Une sacré machine cette 306 🙂 et ce son ! Pas le même palmarès, ni la même catégorie ou la même époque, mais elle me fait autant rêver que la 205 t16, c’était cool les kit cars ! 🙂

billou
Invité

la chance du debutant .. :p

Jrc
Invité

Il est vraiment trop fort techniquement et technologiquement la 306 est un ancêtre « presque 20 ans » chapeau bas

Guiome
Invité

Très fort M. Loeb, ça oui !
Par contre, la 306 est certes ancienne, mais loin d’être dépassée. Sur Asphalte elle est encore à la page, la preuve 🙂 Elle a été développée pour ça. Ne pas oublier qu’elle ne pèse que 960 kg pour 275 ch … Si je me souviens bien, sur certaines spéciales, elle avais battu ou approché les temps à priori intouchables de la 205 T16.

Dans quelle catégorie la voiture était-elle ?

Bobby
Invité

@Guiome : Il me semble que les Kit-Car était une sous-catégorie du groupe A mais je peux me tromper.

https://fr.wikipedia.org/wiki/FIA_Groupe_A#Cat.C3.A9gorie_Kit-Car_:_2L_World_Cup_.281994-1997.29

Thibaut Emme
Admin
@Guiome : Les Loeb étaient engagés en FA (donc une groupe A d’homologation de plus de 10 ans). Fanguiaire était sur une Fiesta WRC (et non une 208 R5 comme annoncé par l’organisation). et Consani (3ème) sur une Fiesta R5 (et non une Skoda Fabia R5 comme annoncé…). Donc faire la pige à une WRC c’est quand même assez fort 🙂 Dans le classement il y avait une autre 306 Maxi, celle de Mottard qui termine à la 6ème place à 4 minutes 46. Après c’est vrai que sur asphalte sinueuse, les 2RM peuvent encore rivaliser avec les 4RM que… Lire la suite >>
ART
Invité

Et par rapport au Groupe B, qui la mets à qui ?

Thibaut Emme
Admin

Si la Groupe B est bien menée (et reste sur la route…) c’est à priori elle qui « la met » à la Maxi.
Même poids ou presque, mais 275 chevaux pour la Maxi sur 2 roues contre 365 à plus de 500 (version bi-turbo de la 205 par exemple) sur 4 roues motrices.
Après, une Maxi va moins glisser, ou différemment (traction…). Sur du meuble elle se fera déposer, sur l’asphalte on peut encore penser qu’elle suivrait un peu derrière.

ART
Invité

Ok, merci, et sur une WRC d’aujourd’hui, la groupe B défonce tout encore ou c’est juste ?

DiZeL
Invité

Pour rester sur Loeb, quand la C4 WRC est sortie il disait qu’elle était plus rapide qu’une Groupe B.

Après c’est difficile d’établir une vraie comparaison (même spéciale, même pilote, même condition) mais sur les spéciales modernes qui sont plus sinueuses qu’à l’époque c’est sur que le surcroît de puissance des Groupe B ne suffira pas à compenser les évolutions en terme de freinage, tenue de route…

Labradaauto
Invité

oui, bien dit ! il n’y a que le chrono qui renseigne. La puissance ne renseigne pas toujours, Les gr B n’avaient pas la plage d’utilisation qu’on les moteurs à injection calibrée d’à présent. Là toujours, c’est le chrono qui informe.

Sx24
Invité

Une groupe b sur asphalte c est plus que dépassée, une top r2 serait devant!!! N oubliez pas l essentiel : les roues et les pneus, à l époque c était du 15′ !!!!! No comment

lym
Invité

Quand on se rappelle, même pour les versions de série, l’excellence des liaisons au sol de la 306 comparé aux productions actuelles (avec une nette accélération de la dégradation concomitantes aux -mauvaises- béquilles électroniques)… Je ne suis absolument pas étonné.

Si la dispo des pièces est là, Loeb n’a pas fini d’en remontrer à la production actuelle de médiocres déplaçoirs dont les déclinaisons sportives (la maxi dérivait de la S16 de série) ne peuvent gommer toutes les tares tant elles sont nombreuses…

Bobby
Invité

@lym : En effet la S16 de série est une excellente voiture, ses concurrentes de l’époque avaient aussi des qualités, mais pour un vrai châssis c’est elle qu’il fallait choisir 🙂

ART
Invité

La 306 aussi était encore une voiture légère aussi

wpDiscuz