Accueil F1 F1 2017 : la SF70H pour défendre les couleurs de Ferrari

F1 2017 : la SF70H pour défendre les couleurs de Ferrari

371
0
PARTAGER

La présentation de la nouvelle Formule 1 Ferrari fut…lunaire. Loin des flonflons habituels des présentations avec déclarations « corporates » avant un levé de drap, Ferrari a décidé de diffuser quelques minutes silencieuses.

Sur l’écran, les 3 pilotes, Vettel, Räikkönen et Giovinazzi, d’un côté, Arrivabene et Binotto de l’autre. Bras croisés, ou dans le dos, fixes, sans un mot. Et…c’est tout. Une sobriété (humilité ?) qui tranche avec les présentations des années passées.

Pour la voiture, celle-ci arbore une aérodynamique très fouillée visiblement. Elle n’a pas un physique facile dirons certains mais du moment que c’est efficace. Sur la SF70H, on n’échappe pas au « doigt » qui permet de reculer le museau tout en passant les crash-tests FIA frontaux. L’aileron avant, cintré, a sa cascade de plans « à vague » désormais habituel en F1. On notera tout de même que les plans ne sont pas attachés aux dérives latérales.

Ferrari ose faire différent

Le museau cache un « duct » qui ressort sur le dessus au niveau des suspensions avant. Pas mal de petites ailettes font leur apparition à ce niveau d’ailleurs. Derrière les roues avants, les « barge boards » sont sur de multiples plans (visibles sur la vue de dessus) pour canaliser le flux aérodynamique et créer des vortex. Les entrées d’air latérales sont positionnées très haut et surtout, elles sont précédées d’étonnants « side pods » en boucle.

La prise d’air supérieure est bien plus étroite que sur les monoplaces déjà dévoilées. Le parti pris de Ferrari est visiblement de refroidir son « power unit » essentiellement par les entrées latérales. Le capot moteur est prolongé par un aileron de requin surmonté d’un petit « aileron » servant à calmer le flux avant l’aileron arrière. Mercedes a testé une solution similaire hier après la présentation.

Petite spécificité de la SF70H, le pied milieu (qui abrite le système pour ouvrir et fermer le DRS) est ici double, et passe entre l’échappement et les deux sorties des soupapes de décharge du turbo. C’est la première voiture de 2017 à être ainsi. Il faudra attendre les photos sur piste (ajoutées plus tard) pour voir si d’autres détails se dévoilent.

Illustration : Ferrari

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz