Accueil Alfa Romeo Paris 2016 live : Alfa Romeo Giulia Veloce

Paris 2016 live : Alfa Romeo Giulia Veloce

211
7
PARTAGER

La Giulia Veloce est le chaînon manquant entre la version « de base » et la méchante Quadrifoglio. Outre ses deux motorisations de plus de 200 chevaux, elle arbore une plastique un peu plus dynamique.

Dans la rue, on peut tout de même dire qu’il sera difficile de reconnaître une Giulia « d’entrée de gamme » de cette Veloce. Le plus facile, (sans tricher en regardant le badge latéral) est à l’arrière avec le diffuseur différent, toujours encadré par les deux sorties d’échappement. A l’avant, la triple grille de calandre est toujours « en nid d’abeille » et surligné par le regard « méchant » caractéristique de la Giulia.

Deux motorisations, transmission intégrale

Cette Alfa Romeo Giulia Veloce dispose de deux motorisations. Un moteur essence 2 litres turbo développant 280 chevaux et un bloc diesel 2,2 litres affichant 210 chevaux. Les deux moteurs sont accouplés à une boîte automatique 8 rapports et sont en 4 roues motrices au besoin, propulsion en marche normale.

L’intérieur reste le même à quelques détails près. Il est toujours tourné vers le conducteur. Le volant est là aussi le même, avec son bouton de démarrage et le logo Alfa Romeo argenté en son centre. La sellerie cuir est plus enveloppante et des touches d’aluminium sont disséminées dans l’habitacle.

De 50 à plus de 61 000 euros pour une Veloce

L’Alfa Romeo Giulia Veloce débute juste au dessus de 50 000 euros pour la version diesel. Alfa Romeo a choisi de mettre sa version essence turbo près de 3000 euros plus cher (sans compter le malus). Avec toutes les options possible, la version 2 litres turbo essence grimpe à plus de 61 000 euros.

Crédit photo : Bernard F./le blog auto

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Paris 2016 live : Alfa Romeo Giulia Veloce"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Garat
Invité

Vive les commande Alfa pour semaine à suivre avec la véloce 61 000 € c est très chère pour une voiture de ce genre vive le le 280 ch essence plus de puisant

Mikè
Invité

C’est ce qui lui manquait, ça devrait bien se vendre.

Nico
Invité

Oui elle est belle. Mais quand viendra le break? Je ne comprends pas les raisonnements de Fiat, produire un break permettrait de réaliser de nombreuses ventes. Ils laissent vraiment le champ libre à la concurrence.

alfadoume
Invité

Non il laisse la place au stelvio dans un premier temps.
Si cela marche ils ne feront pas le break, si le stelvio ne marche pas, il se rabbatterons sur le break!

grez
Invité

Le raisonnement est très simple. Le break est très prisé sur quelques marchés en Europe(Allemagne et France principalement) alors que les marchés américains et chinois s’en tapent du break. Alfa Romeo a préféré investir sur le déploiement d’une nouvelle gamme. Ce qui est plus judicieux à mon avis

labradaauto
Invité

…Renaissance d’une grande marque automobile ! Alfa redevient une marque qui sort des bonnes autos avec ce chassis. la version essence dite 280 cv demande des essais réels et test comparatif avec la concurrence dans ce segment. On exonère évidemment les tractions avant du contexte de comparatifs.

wpDiscuz