Accueil Essence ou Diesel Bob Lutz met en cause Ferdinand Piëch dans les origines du scandale...

Bob Lutz met en cause Ferdinand Piëch dans les origines du scandale Volkswagen

220
28
PARTAGER
General Motors Vice Chairman Bob Lutz with the 2011 GMC Acadia Denali luxury CUV after its unveiling Thursday, December 17, 2009 in Detroit, Michigan. The 2011 Acadia Denali, with segment-leading fuel economy, goes on sale in the third quarter of 2010. (Photo by John F. Martin for General Motors)

Un homme est étrangement silencieux dans l’univers Volkswagen, et miraculeusement épargné par le scandale. Ferdinand Piëch. Et selon Bob Lutz, sa gestion est directement responsable du scandale…

Bob Lutz n’est pas homme à garder sa langue dans sa poche. D’après lui, et alors même que l’ex grand patron est (étrangement) épargné, la gestion dictatoriale de Piëch est directement responsable du scandale dans lequel Volkswagen est empêtré.

Lutz imagine ainsi qu’après les demandes insistantes de Ferdinand Piëch pour faire du diesel l’argument commercial de VW aux Etats-Unis, un responsable du département moteur aurait tout à fait pu annoncer au Tout-Puissant-Président-Futur-Maître-du-Monde « nous n’arrivons pas à passer les tests anti-pollution dans la configuration actuelle ». Dans ce cas, la réponse naturelle de Ferdinand Piëch aurait (ou a ?), selon Lutz, probablement été « vous y arriverez, où je trouverai quelqu’un qui y arrivera »…

Une vision qui semble en fait très crédible

Car ce n’est pas un secret, Ferdinand Piëch était une sorte d’omni-Président chez Volkswagen. Loin de se contenter d’observer de loin les chiffres de ventes ou les finances, il était au courant de tout, s’intéressait à tous les détails techniques des véhicules. Pas un seul modèle ne sortait sans avoir son accord quant à la définition précise du véhicule, y compris dans des détails techniques pointus. Il est donc relativement difficile d’imaginer qu’il n’était pas informé du sujet…

Sa puissance reposait également sur une gestion dictatoriale, usant sans vergogne de la peur et de l’intimidation. Il n’hésitait donc pas à menacer les gens de licenciement, et à mettre en action des menaces. Une de ses petits phrases était ainsi « je connais le nom de votre remplaçant »…

Source : Road&Track

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Bob Lutz met en cause Ferdinand Piëch dans les origines du scandale Volkswagen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité
J’ai reçu ça : Discours officiel : il faut éliminer le diesel, dangereux pour la santé parce qu’il émet des particules fines.  Archi-faux !  C’était peut-être vrai, voici quelques années, mais les diesels actuels sont équipés de filtres qui piègent ces particules fines à hauteur de 99,9 %,  c’est-à-dire qu’ils n’en rejettent quasiment plus du tout.    Alors, pourquoi ce mensonge éhonté destiné à nous culpabiliser pour nous inciter à rouler tous à l’essence ? C’est très simple.  Prenons deux automobilistes parcourant 15000 km par an :     – l’un possède un véhicule essence (consommation 8,5 litres aux 100 km),     –… Lire la suite >>
Alex87f
Invité

Je ne sais pas de qui tu as reçu ça mais c’est un sacré lot d’âneries..

Alex87f
Invité
Admettons que ce soit une question sérieuse. La réponse se fait en plusieurs parties: 1. Les particules: un diesel moderne avec FAP émet certes beaucoup moins de particules qu’un ancien diesel qui n’en était pas doté. Il filtre dans les 99% des particules, en filtrant les plus grosses, qui sont aussi les moins dangereuses. Les particules fines (PM2, PM5, etc.) sont en réalité assez peu filtrées, bien qu’elles soient de loin les plus dangereuses. 2. Les NOx: l’avènement du FAP a signifié une grande augmentation de la quantité de NOx émises. Un diesel Euro 5 en émettait aisément 10x plus… Lire la suite >>
Carlos Ghost
Invité

Merci, au moins avez-vous été correct avec moi.

Pour le différentiel de consommation : je faisais 500 kms avec ma Corsa 1.0 essence poussive, plus de 800 avec la même caisse en 15TD velu. Alors ?

Pour votre Golf 7, sur Caradisiac, à puissance égale 110 cv, il y a un différentiel de 1.5 l (et non de 0.95 comme avec vos chiffres)

PS Gros rouleur et pas en ville, je roule actuellement en diesel, 4.5 aux 100 pour cause radars. Je passerai à l’essence à la prochaine.

x
Invité

Si votre messagerie est remplie de spam, chaines, hoaxs et autres « trucs à la con », c’est votre problème… Mais veuillez essayer de ne pas en faire « profiter » les autres…

Carlos Ghost
Invité

Est-ce que ce « truc à la con » est faux et si oui, en quoi ? C’est la seule réponse qui m’intéresse, et encore, si elle est argumentée.

Par ailleurs, je sais faire pipi tout seul et donc, peux me passer de vos conseils. « Les autres » sont assez intelligents pour savoir ce qu’ils ont à faire.

Olivier
Invité
riri
Invité

la question peut effectivement être posée car vu les temps de développement (des voitures, moteurs…), il devrait sûrement être encore présent au moment où les développements étaient en cours

Guillaume
Invité

Cette hypothese est d’autant plus credible que Piech est a l’origine un ingenieur… moteur! Donc parfaitement capable de comprendre que leurs moteurs Diesel ne passeraient pas les normes a moindre frais. Impossible egalement de le « pipoter » sur ce sujet. Donc le megalo est a mon sens le 1er coupable.

Elmediterraneo
Invité

Piech et Winterkorn sont pareils, ils sont les responsables indirects par leur management dictatorial. Cette affaire va laisser de grandes traces chez VAG.
Et c’est maintenant à Muller d’aller au charbon pour réparer les dégats et changer le fonctionnement du groupe. Heureusement pour VAG qu’ils ne sont plus la maintenant, bon débarras.

Dr_Briefs
Invité

A condition que Muller n’est pas sa part de responsabilité… (moteur diesel des Cayenne)
Ce dont à besoin VAG c’est de personne que l’on ne peut pas présumé qu’ils sont lié au scandale… donc extérieur à VAG.

Will
Invité

Et si c’est toute la hiérarchie de l’entreprise qui a cette « approche » managériale, c’est pas chouette…

Nico84
Invité

Non parce que sinon quel intérêt de le faire aussi en Europe où tous les autres constructeurs arrivent a passer les normes ? Juste par économie? j’y crois pas trop c’est juste que pour vw c’est beaucoup plus simple d’accuser des personnes qui ne font plus parti de l’entreprise ! C’était une volonté pure et simple du groupe pour pouvoir être au dessus des autres constructeurs à moindre frais mais maintenant il va falloir assumer et payer les frais.

luckyk
Invité
À en croire les chiffres annoncés dans la presse, l’économie était de 300€ par voiture, ce qui, pour 11 millions de voitures, nous fait une économie de 3 milliards et 300 millions d’€uro. De quoi financer le développement et l’industrialisation de 6 modèles environ. Six modèles que les concurrents de VAG n’ont pas pu commercialiser sans consentir des efforts financiers supplémentaires. Et ce n’est pas tout, si le groupe VAG avait arrèté de vendre la majorité de ses modèles à moteur diesel pendant des mois, le temps de dévelloper une nouvelle famille de moteurs, ils auraient perdu des milliards. Alors,… Lire la suite >>
wizz
Membre

presque

à ceci près que le bon moteur fut prêt en 2007
et que VW, pour grapiller des euros, a mis un an de plus pour développer la version grugée
VW n’aurait pas eu besoin d’arrêter de vendre des voitures diesel pendant des mois le temps de développer une nouvelle famille de moteur

http://www.letemps.ch/economie/2015/09/27/scandale-volkswagen-eclate-une-economie-329-francs

wpDiscuz