Accueil Essence ou Diesel La Golf BlueMotion passe à l’essence

La Golf BlueMotion passe à l’essence

105
3
PARTAGER

Longtemps réservé aux motorisations diesel, l’appellation BlueMotion concerne à présent également d’autres types de carburants. Voici donc la Golf TSI BlueMotion, pour amateurs d’essence économes.

On peut préférer la sonorité et la douceur d’un moteur essence, sans pour autant vouloir consommer à outrance. Les progrès des motorisations essence ces dernières années sont réels. Ainsi, cette TSI BlueMotion affiche-t-elle un valeur d’homologation en cycle meilleure que la première Golf TDI BlueMotion : 4,3 l/100 km contre 4,5 l/100 km. Une valeur qui reste certes très théorique s’agissant du cycle européen, mais qui montre malgré une tendance.

Volkswagen n’a pas été le premier à installer un trois cylindres dans sa compacte, il a été précédé par Ford (Focus) et PSA (308, C4). C’est donc le 3 cylindres 1,0l Turbo à injection directe essence qui prend du service dans cette version BlueMotion. Au programme, 85 kW / 115 ch, et surtout un couple de 200 Nm. De quoi atteindre 182 km/h.

La consommation est annoncée à 4,3 l/100 km en cycle, qu’il s’agisse de la boite manuelle à 6 rapports, ou la boîte DSG à 7 rapports. Ce qui lui vaut une homologation à 99 g/km d’émissions de CO2.

La TSI BlueMotion se décline d’emblée sous les autres carrosseries de la Golf : Estate (4,3 et 4,5 l/100 km, 99 et 103 g/km de CO2, selon la transmission), et Sportsvan (4,5 et 4,6 l/100 km, 105 g/km de CO2, toujours selon que l’on préfère changer les rapports soi-même ou pas).

Source : Volkswagen

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La Golf BlueMotion passe à l’essence"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
fredditfre
Invité

Si le bloc est bien nouveau et prometteur, l’appellation tsi bluemotion technologie existait bien déjà depuis quelques années avec le moteur 1.4tsi act essence et ces 2 cylindres deconnectables…

koko
Invité

Le moteur 4 cylindres va devenir « has been »…

Alex87f
Invité

Une bonne nouvelle qui montre une fois de plus que l’essence revient en vogue.

Maintenant si seulement on pouvait homogénéiser la fiscalité sur les carburants, créer de nouveaux bonus/malus ne s’arrêtant pas qu’au CO2 et rendre le cycle normalisé europeén à peu près représentatif, on ferait un grand pas en avant..

wpDiscuz