Accueil Général Toyota Esquire, monospace bling-bling

Toyota Esquire, monospace bling-bling

148
3
PARTAGER

Depuis leur lancement au début de l’année, les Toyota Noah et Voxy surfent sur le segment des monospaces au Japon. Un succès que Toyota renforce à présent avec une troisième déclinaison plus huppée, l’Esquire. Réservé au marché japonais.

Pour ceux qui adorent la calandre décadente de la dernière Crown, mais qui ont des contraintes familiales (et budgétaires), Toyota a prévu le nouveau monospace Esquire. Un modèle qui vient compléter l’offre du Noah (la version sage et posée) et du Voxy (un brin plus dynamique d’aspect). L’Esquire voit son style dominé par une massive calandre chromée à lames verticales, ornée d’un logo en forme de bouclier évoquant le nom du véhicule (Esquire signifie écuyer en anglais). Pas vraiment discret, c’est certain. Mais le client discret achète le Noah… Le profil et l’arrière sont identiques aux deux autres modèles, mais avec un peu plus de chrome. Les dimensions n’évoluent pas : 4695 mm de long, 1695 mm de large (standard du marché japonais) et 1825 de haut.

L’intérieur est également similaire, mais avec quelques matériaux plus soignés sois la planche de bord, et une ambiance de couleurs différente. La modularité est strictement identique, même si Toyota met ici l’accent sur la configuration 4 places avec le rang 2 reculé au maximum. Grand classique des monospaces de l’archipel, les trois places du rang 3 sont composées de deux sièges repliables à la vertical sur les flancs. Solution qui a pour avantage de préserver un plancher assez bas. Et comme tous les modèles du segment (et presque toutes les voitures japonaises), il propose diverses solutions d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Côté mécanique, il conserver bien entendu ce qui constitue la base du succès des Noah et Voxy : sa motorisation hybride avec un 4 cylindres 1.8l de 73 kW / 99 ch et 142 Nm, renforcé d’un moteur électrique de 60 kW / 82 ch et 207 Nm. Il est disponible en version 2 ou 4 roues motrices.

Source : Toyota

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Toyota Esquire, monospace bling-bling"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Quorbach
Invité

Ca doit être pratique, mais il est quand même bien laid (de mon avis) !

Carlos Ghost
Invité

Enfin un vrai monospace, bien cubique, bien logeable, bien lumineux !

Mais la version Esquire me rappelle une baleine que j’ai bien aimée…

jifa
Invité

Bah dis donc, ca s’arrange pas le style chez ce constructeur….m’enfin notre marché n’est pas vraiment ciblé, heureusement 🙂

wpDiscuz