Accueil VW Volkswagen BlueSport : enterré pour de bon

Volkswagen BlueSport : enterré pour de bon

79
5
PARTAGER

Serpent de mer, Arlésienne, marronnier… Un coup oui. Une autre fois non. Peut-être. On verra. Qui sait. Depuis son apparition en 2009 au salon de Detroit, le roadster Volkswagen BlueSport est au coeur de rumeurs contradictoires. Mais là, c’est sûr (sic) : l’auto est enterrée pour de bon.

Si en son temps Walter de Silva, le responsable du design du groupe Volkswagen, se positionnait en faveur d’un petit roadster pour élargir la gamme VW (roadster dont on disait aussi à l’époque sa possibilité de multiplication chez les marques cousines), son avis n’engageait que lui.

Depuis des mois, des années, le directoire du conseil du groupe semble une fois accélérer positivement, une autre fois freiner des quatre pieds. C’est comme cela des rumeurs plus ou moins claires sur un hypothétique roadster compact font régulièrement surface.

Mais là, nein. Une annonce signée Heinz-Jakob Neusser, directeur du développement chez Volkswagen, dont les propos sont rapportés par un média hollandais. « Il n’y a aucune chance de voir une auto de production arriver un jour : il n’y a pas de marché pour ce type d’auto. Au fil des ans, ce segment s’est réduit et pour nous ce n’est plus intéressant. Nous préférons nous concentrer sur les segments A et B en constante augmentation« , s’est il ainsi exprimé. Manque de rentabilité oblige (entre  autres), le roadster compact Volkswagen BlueSport semble cette fois définitivement renvoyé aux oubliettes…

Source : Telegraaf.nl via Worldcarfans.

crédit illustration : VW.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Volkswagen BlueSport : enterré pour de bon"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Johann Rouchaussée
Membre

Il n’y a surtout plus de marché parce qu’il n’y a plus d’offre sur le roadster abordable hormis le MX 5…

greg
Invité

Le MX-5 a vu ses ventes s´effondrer….C´est bien pour cela qu´ils ont proposé la plateforme à Alfa Romeo, la voiture n´aurait jamais été rentable si ils avaient dû assumer les coûts de développement seuls.

Invité

« il n’y a pas de marché pour ce type d’auto »
Tsiii…et ça vend des automobiles…Parce qu’il croit qu’on rêve tous de rouler en Golf cab..?!
Un marché , ça se crée, si on sait susciter l’envie, c’est sûr que dans un pays autophobes, où les assureurs, les radars, et les pétroliers, vous font passer au vélo…Ca ne marchera pas.
Ca laisse le champ libre à Mazda, pour sa nouvelle Miata, qui a bien besoin d’être renouvelée.
Après quelques années, normalement que ses ventes baissent.

pat d pau
Invité

Une voiture passion chez VW ?
Merci FIAT et Mazda

j
Invité

Heureusement que quelques pionniers ont accepté de prendre des risques à certaines époques, sinon on serait encore tirés par des chevaux. Et encore, quel courage pour le premier qui a osé dresser un cheval, alors qu’il n’y avait pas de marché pour cela, les gens se déplaçaient très bien avec leurs jambes!

wpDiscuz