Accueil Actualités Entreprise Bilan 2013 : Volkswagen

Bilan 2013 : Volkswagen

110
10
PARTAGER

Plus de six millions de véhicules pour la marque Volkswagen en 2013, avec une situation difficile sur certains marchés, sauvée par le dynamisme de la Chine, plus que jamais vital pour le groupe allemand.

5,93 millions de véhicules particuliers portant le logo Volkswagen vendus en 2013, c’est un nouveau record. Une croissance de 3,4% à l’échelle mondiale, qui masque des disparités flagrantes. En Europe, la marque subit les difficultés du marché locale, avec une baisse de 3,7% à 1,64 million d’immatriculation, dont 586.100 en Allemagne (-4,4%). Pour la France, ce sont 141.406 voitures particulières qui ont été vendues, en recul de 0,2%.

La situation n’est guère plus florissante en Amérique, avec un recul de 6,9% aux Etats-Unis, de 16,7% au Brésil et de 3% en Argentine, ou encore de 9,7% en Inde.

Pour les utilitaires, la marque stabilise ses ventes. Les 551.900 exemplaires livrés représentent en effet une croissance de 0,3%. Un résultat qui cache aussi des disparités : 160.000 véhicules en Amérique du Sud (+8,3%), 20.140 (+3,3% en Afrique, principalement Afrique du Sud, 20.150 (+6,4%) en Asie-Pacifique et un recul de 9,4% (26.900) au Proche-Orient. En Europe, principal marché, les ventes reculent de 3,5% (314.400).

La marque est sauvée par la Chine. Avec des ventes en progression de 16,6%, la marque Volkswagen a immatriculé 2,51 millions de voitures sur le plus gros marché du monde. Avec une baisse de sa part de marché (croissance globale de 20%). 38% des ventes globales de la marque sont réalisées en Chine, et même 42% pour le seul segment des véhicules particuliers…

Source : Volkswagen

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Bilan 2013 : Volkswagen"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
mifiorez
Invité

VAG 4 bases moteur 125 carrosseries….le géant aux pieds d’argile

SGL
Membre

Pas trop d’accord @ mifiorez
Et sans faire allégeance à VAG (comme beaucoup de Français, trop !)
Le système industrielle mise en place du grand Ferdinand Piëch est de l’inspiration du groupe Peugeot dans les années 70 optimisées et sans les atermoiements à répétition de la famille Peugeot.
Le résultat est, 30 ans après est incontestablement remarquable bien que ces profits sont en baissent en 2013.
La mutualisation à outrance fonction à merveille comme pour le groupe Toyota et pendant longtemps l’exemple du groupe géant aux pieds d’argile.

SGL
Membre

Pardon, la suite :

l’exemple du groupe géant aux pieds d’argile est plutôt GM qui jadis avait trop de marques et trop de plateformes et de GMP différentes .

Zaza
Invité

Avec 12 milliards de bénéfice ou est le pied d’argile z?

Rv11
Invité

Pffff vous voudriez pas changer de disque un peu? C’est les mêmes c…..ies à chaque article sur VW…

SGL
Membre

alors @Rv11, cela serait bien de développer un peu plus !?
si ce sont des « c…..ies » , et pourquoi Ferdinand Piëch en parle lui-même
http://www.flat69.fr/documentation-porsche-lyon/histoire-porsche
si certains prennent l’émission top gear comme référence, moi je préfère ,pour parler de l’histoire de l’automobile , des émissions sur Arte entre autres.
Ce sont des faits connues , c’est l’histoire.

9114ever
Invité

@SGL : merci ça fait plaisir 😉

Rv11
Invité

@sgl : Je disais cela pour « mifiorez » et non pour ton post qui a le mérite d’être argumenté, merci d’ailleurs.

wpDiscuz