Accueil Dodge New-York 2013 : Dodge Durango

New-York 2013 : Dodge Durango

69
2
PARTAGER

Seul SUV survivant en dehors de la marque Jeep au sein du groupe Chrysler, le Durango tente de relancer sa carrière en accentuant son identité Dodge, et en profitant des évolutions techniques apportées par son cousin le Grand Cherokee. Plus de confort, moins de consommation et plus de personnalité.

En 2011, Dodge lançait sa nouvelle génération de Durango, espérant tirer profit de la bonne base du Grand Cherokee pour tirer son épingle du jeu sur le marché des SUV à nouveau sur la voie de la croissance. Le succès n’a toutefois pas été réellement au rendez-vous, avec seulement 51.697 ventes en 2011, et une baisse de 18% à 42.589 en 2012. Dans le même temps, les ventes du Grand Cherokee ont explosé pour atteindre 154.734 exemplaires… Déception donc pour Dodge qui va tenter de maintenir le cap avec l’évolution 2014 de son unique SUV.

La plupart des évolutions apportées par le Durango sont déjà connues, puisque présentées au salon de Détroit sur le Grand Cherokee. On voit ainsi apparaître la boîte automatique à 8 rapports, associée aux deux motorisations V6 3,6l Pentastar de 290 ch ou au V8 5,7l HEMI de 360 ch. Ce dernier étant doté de la technologie de désactivation de cylindres. Boîte de vitesse, désactivation de cylindres sur le V8, mais aussi Eco Mode pour réduire les consommations du Durango. Il reçoit aussi la dernière version du système d’info-divertissement uConnect  avec services connectés (appel des secours, envoi / réception et lecture de SMS, point d’accès Wi-Fi…).

Comme ce fut le cas pour tous les modèles du groupe lors de leur évolution de mi-carrière, le Durango améliore sa finition et ses matériaux, et soigne ses occupants. Arrivée d’une nouvelle instrumentation complétée d’un écran TFT de 7″ personnalisable, écrans de 9″ avec lecteur Blu-Ray pour les passagers du second rang, sièges avant ventilés, volant chauffant et modularité améliorée. Les clients peuvent à présent opter pour un second rang doté de deux sièges individuels, ou encore pour un siège passager avant rabattable (incompatible avec les sièges ventilés).

Achevons ce tour du nouveau Durango par le style. A l’avant, il se donne plus de largeur perçue avec une calandre plus fine, encadrée par des optiques qui accueillent des feux de jour à LED. A l’arrière, le changement est plus que perceptible avec l’arrivée du bandeau devenue signature de la marque Dodge avec ici 192 LED.

2013_Dodge-Durango_042013_Dodge-Durango_052013_Dodge-Durango_832013_Dodge-Durango_812013_Dodge-Durango_792013_Dodge-Durango_872013_Dodge-Durango_222013_Dodge-Durango_272013_Dodge-Durango_302013_Dodge-Durango_342013_Dodge-Durango_372013_Dodge-Durango_46

Source : Dodge

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "New-York 2013 : Dodge Durango"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

Question ?

comment faire du neuf avec du vieux ??

Réponse >>> laisser faire le groupe fiat 😉

En un coup de baguette magique ..le vieux pachyderme ..devient un étalon puissant 🙂

Intérieure moderne et de qualité

Une belle gueule de vainqueur ..

np559
Invité

pour une fois je v le dire tu nous gonfle le durango était prévu avant Fiat

en tous cas j’adore ce véhicule et surtout l’arriere avec cette signature en led

wpDiscuz